e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Covid-19 : le plan de BioNTech pour produire des vaccins en Afrique

(2 articles)


Covid-19 : le plan de BioNTech pour produire des vaccins en Afrique
17 février 2022 à 19:16
Par Maureen Songne
Mis à jour le 18 février 2022 à 09:39
https://www.jeuneafrique.com/1314875/economie/covid-19-lafrique-va-t-elle-enfin-produire-ses-propres-vaccins/


Le laboratoire allemand a annoncé que des unités de production mobiles de son 
vaccin contre le Covid-19 allaient être expédiées en Afrique. À terme, cette 
solution permettrait également au continent de mieux lutter contre le paludisme 
et la tuberculose.

L’Afrique va-t-elle enfin pouvoir produire elle-même ses vaccins contre le 
covid-19 ? Ce 16 février, le laboratoire allemand BioNTech, qui a codéveloppé 
avec Pfizer le premier vaccin à ARN messager, a présenté son plan pour déployer 
des unités de production mobiles sur le continent à l’occasion de 
l’inauguration de sa nouvelle usine à Marbourg. En présence notamment de trois 
chefs d’État africains : le Sénégalais Macky Sall, le Ghanéen Nana Akufo-Addo 
et le Rwandais Paul Kagame.

Plus d’un an après l’administration des premières doses et deux ans après le 
début de la pandémie, l’Afrique est le continent le moins vacciné contre le 
Covid-19. « Seulement 10% des Africains sont vaccinés, voire même 5 ou 6% dans 
les pays à faible revenu, alors que plus de 60% des populations des pays 
développés le sont. Cette situation n’est pas juste », s’indigne la directrice 
générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, dans une interview à paraître 
prochainement dans Jeune Afrique. « Aujourd’hui, explique la Nigériane, 80 % 
des vaccins du monde sont exportés par dix pays. Nous devons décentraliser 
cette production », explique-t-elle.

C’est donc pour répondre à cette situation, au cœur des débats depuis plusieurs 
mois, que le géant pharmaceutique allemand a conçu une usine mobile baptisée « 
BioNTainer », qui offrira une capacité initiale pouvant atteindre 50 millions 
de doses du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 par an.

BIONTAINER OFFRIRA UNE CAPACITÉ INITIALE DE 50 MILLIONS DE DOSES DU VACCIN 
PFIZER-BIONTECH COVID-19 PAR AN

Les premiers modèles sont attendus au Rwanda et au Sénégal au deuxième 
trimestre 2022 et les premières doses devraient être disponibles douze mois 
plus tard. L’Afrique du Sud devrait ensuite « potentiellement » rejoindre le 
réseau de production. À noter que la construction d’une usine conventionnelle 
peut durer trois ans.

Formation de spécialistes locaux
L’usine en kit de BioNTech est capable de prendre en charge la totalité du 
processus de fabrication. Elle est constituée de deux modules réalisés avec 
douze conteneurs au total, l’un pour la fabrication de l’ARNm et l’autre pour 
la finalisation du sérum du vaccin, qui doit ensuite être mis en flacons 
ailleurs. Ensemble, les deux modules nécessiteront 800 m² d’espace.

Alors que la fabrication du vaccin nécessite quelque 50 000 étapes à respecter 
minutieusement, « l’idée est de standardiser le conteneur, de valider le 
processus en avance » avant de l’installer, a détaillé M. Sahin à l’AFP. Des 
employés de BioNTech y travailleront avant de former des spécialistes locaux 
dans une logique de transfert de compétences à « moyen ou long terme », selon 
un communiqué du groupe allemand.

Le plan « laboratoires conteneurs » de BioNTech s’inscrit dans la stratégie de 
développement de la société, qui compte s’implanter sur tous les continents. « 
L’augmentation de la production locale est essentielle », alors que plus d’une 
centaine de pays « pourraient ne pas atteindre l’objectif d’une couverture 
vaccinale de 70% de la population que nous nous sommes fixés pour le milieu de 
cette année », a averti le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom 
Ghebreyesus,  également présent à Marburg.


************
traduction de cet article
https://www.cleanroomtechnology.com/news/article_page/African_Presidents_applaud_BioNTech_modular_vaccine_cleanroom_launch/198875


Les présidents africains applaudissent le lancement de la salle blanche 
modulaire pour les vaccins BioNTech
17-Fév-2022 

BioNTech a lancé son BioNTainer lors d'un événement auquel ont participé de 
nombreux dirigeants africains. La salle blanche modulaire vise à fournir une 
fabrication de vaccins GMP de bout en bout en Afrique

BioNTech a décidé d'améliorer l'approvisionnement en vaccins en Afrique. La 
société a introduit son approche pour établir une production de vaccins 
évolutive en développant et en fournissant des installations de fabrication 
d'ARNm clés en main basées sur une solution de conteneur.

Lors d'une réunion de haut niveau dans la nouvelle usine de fabrication de 
BioNTech à Marburg et à l'invitation de la Fondation kENUP, l'entreprise a 
présenté la solution de conteneur nommée "BioNTainer" à des partenaires clés.

Parmi les participants figuraient les dirigeants politiques du Sénégal, du 
Ghana et du Rwanda, ainsi que le directeur général de l'OMS et les meilleurs 
experts en la matière et décideurs d'Afrique et d'Allemagne.

Le premier BioNTainer devrait arriver en Afrique au second semestre 2022

Avec les cofondateurs de BioNTech, Ugur Sahin (PDG), Özlem Türeci (CMO) et 
Sierk Poetting (COO), ils ont discuté conjointement de l'infrastructure, des 
exigences réglementaires et technologiques pour établir un réseau de 
fabrication de bout en bout pour les vaccins à base d'ARNm. en Afrique.

Macky Sall, président de la République du Sénégal et président de l'Union 
africaine, a déclaré : « Cette visite à Marburg est une autre étape importante 
dans l'objectif du Sénégal de fournir une fabrication de vaccins de bout en 
bout en Afrique et pour l'Afrique, en tirant parti de l'infrastructure et des 
capacités du projet Madiba de l' Institut Pasteur de Dakar . Nous sommes 
impatients de travailler avec BioNTech pour installer le système de production 
modulaire pour la fabrication de vaccins à ARNm à Dakar dans les mois à venir.

La solution
La solution de fabrication se compose d'une substance médicamenteuse et d'un 
module de formulation, chacun appelé BioNTainer. Chaque module est composé de 
six conteneurs de taille ISO (2,6 mx 2,4 mx 12 m). Cela permet la production de 
vaccins à ARNm en vrac (fabrication et formulation d'ARNm), tandis que le 
remplissage et la finition seront pris en charge par des partenaires locaux.

La capacité peut être augmentée en ajoutant d'autres modules et sites au réseau 
de fabrication sur le continent africain

Chaque BioNTainer est une salle blanche que BioNTech équipe avec des solutions 
de fabrication de pointe. Ensemble, deux modules nécessitent 800 m² d'espace et 
offrent une capacité initiale estimée à par exemple jusqu'à 50 millions de 
doses du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 chaque année.

Le BioNTainer sera équipé pour fabriquer une gamme de vaccins à base d'ARNm 
ciblés sur les besoins des États membres de l'Union africaine. Par exemple, le 
vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 et les vaccins expérimentaux contre le 
paludisme et la tuberculose de BioNTech, s'ils sont développés, approuvés ou 
autorisés avec succès par les autorités réglementaires.

La capacité peut être augmentée en ajoutant d'autres modules et sites au réseau 
de fabrication sur le continent africain. L'une des parties les plus critiques 
du processus de fabrication est le contrôle de la qualité, qui comprend tous 
les tests nécessaires pour chaque lot de vaccin fini. En partenariat avec des 
laboratoires locaux de contrôle de la qualité, BioNTech contribuera à garantir 
l'identité, la composition, la résistance, la pureté, l'absence d'impuretés 
liées au produit et au processus, ainsi que l'absence de contamination 
microbiologique de chaque lot produit.

 
Paul Kagame, président de la République du Rwanda, a déclaré : « Le système de 
production modulaire innovant de BioNTech ouvre un nouvel horizon pour l'équité 
mondiale en matière de vaccins. Le Rwanda se réjouit de lancer la fabrication 
de vaccins à ARNm dans un avenir proche, en collaboration avec BioNTech et nos 
partenaires en Afrique. , l'Europe et au-delà."

Le conteneur en action
La mise en place de la première usine de fabrication d'ARNm par BioNTech dans 
l'Union africaine devrait commencer à la mi-2022. Le premier BioNTainer devrait 
arriver en Afrique au second semestre 2022. La fabrication du premier 
BioNTainer devrait commencer environ 12 mois après la livraison des modules à 
son emplacement final en Afrique.

BioNTech prévoit d'expédier des BioNTainers au Rwanda, au Sénégal et 
potentiellement en Afrique du Sud en étroite coordination avec le pays 
respectif et l'Union africaine. BioNTech sera responsable de la livraison et de 
l'installation des modules, tandis que les organisations locales, les autorités 
et les gouvernements assureront l'infrastructure nécessaire. Des partenaires au 
Ghana et en Afrique du Sud pourraient soutenir la fabrication avec des 
capacités de remplissage et de finition.

BioNTech travaillera en étroite collaboration avec les autorités locales pour 
assurer la conformité aux procédures réglementaires pertinentes des agences 
nationales de réglementation dans chaque pays partenaire, et assurera également 
la coordination, le cas échéant, avec les agences continentales et 
internationales concernées, notamment l'OMS, Africa CDC, l'Agence africaine des 
médicaments (AMA), et l'Agence de développement de l'Union africaine 
(AUDA-NEPAD).

BioNTech fournira initialement du personnel et exploitera les installations 
pour soutenir le lancement sûr et rapide de la production de doses de vaccin à 
base d'ARNm selon de bons processus de fabrication (BPF) rigoureux afin de 
préparer le transfert de savoir-faire aux partenaires locaux pour permettre un 
fonctionnement indépendant. Les vaccins fabriqués dans ces installations 
devraient être destinés à un usage domestique et exportés vers d'autres États 
membres de l'Union africaine à un prix non lucratif.

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Covid-19 : le plan de BioNTech pour produire des vaccins en Afrique, e-med <=