e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Recherche en santé: des experts africains se penchent sur l'analyse des systèmes nationaux

Recherche en santé: des experts africains se penchent sur l'analyse des 
systèmes nationaux
Jeudi 17 Octobre 2019 - 14:15
http://www.adiac-congo.com/content/recherche-en-sante-des-experts-africains-se-penchent-sur-lanalyse-des-systemes-nationaux

Brazzaville abrite, du 17 au 18 octobre, la réunion consultative pour 
l’élaboration d’une stratégie régionale en vue de renforcer les systèmes 
nationaux de recherche en santé dans la zone de l’Afrique subsaharienne.

Les travaux ont été officiellement ouverts, le 17 octobre, par le ministre de 
la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Martin Parfait Aimé 
Coussoud-Mavoungou. Les participants vont examiner les résultats des sondages 
des systèmes nationaux de recherche sanitaire de l’année 2018, afin de proposer 
des stratégies susceptibles de remédier aux lacunes et aux défis mis en 
évidence par les rapports de la même année. Après quoi, une stratégie régionale 
visant à améliorer les résultats des Etats membres en la matière sera définie.

Ainsi, la collaboration au sein des plates-formes des réseaux d’excellence 
régionaux sera renforcée pour augmenter le baromètre des systèmes nationaux de 
recherche en matière de santé au-delà des 50% dans tous les pays.

Par ailleurs, ceux-ci vont s’accorder sur une stratégie pour générer des 
données via la plate-forme de l’Observatoire africain de l’OMS-Afrique et une 
feuille de route pour mener des enquêtes en ligne, dans tous les Etats membres, 
sera définie pour 2020.

Selon le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, cette réunion est 
importante à plus d’un titre, dans la mesure où les maladies infectieuses liées 
à la pauvreté ont un impact économique profond sur les pays africains en termes 
de soins de santé et de perte de productivité. La lutte contre ces maladies, 
a-t-il souligné, est essentielle pour atteindre les Objectifs de développement 
durable.

« La stratégie de l’Union africaine en matière de science, technologie et 
innovation reconnaît que la recherche et la coopération internationale sont 
essentielles pour relever les plus grands défis du continent, notamment la 
prévention et le contrôle des maladies », a-t-il rappelé, en reconnaissant que 
le potentiel de l’Afrique en matière de science et d’innovation est handicapé 
par une pénurie de scientifiques qualifiés, puisque le continent compte moins 
de deux cents chercheurs par millions d’habitants.  

Le ministre reste tout de même optimiste sur la capacité du travail des 
chercheurs et des innovateurs africains, ainsi que sur les espoirs suscités par 
leurs travaux.

Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou a également rappelé que le Programme des 
pays européens et ceux en voie de développement sur les essais cliniques a 
soutenu, en Afrique centrale, plus de cinq cents chercheurs, dont au moins 90% 
poursuivent leur carrière sur le continent. La structure a aussi permis de 
réaliser plus de cent cinquante essais cliniques et études portant sur les 
problèmes clés en matière des maladies infectieuses, ainsi que sur le 
traitement et le contrôle en Afrique.

Les recommandations des travaux de la réunion sur les systèmes nationaux de 
recherche en santé dans la zone de l’Afrique subsaharienne seront connues le 18 
octobre.

Rominique Makaya

Pour en savoir plus sur l'observatoire africain de la santé :

Rapport de situation sur l’observatoire africain de la santé et son rôle en ce 
qui concerne le renforcement des systèmes d’information sanitaire dans la 
Région africaine : document d’information
OMS- COMITÉ RÉGIONAL DE L’AFRIQUE
Soixante-huitième session
Dakar, République du Sénégal, 27-31 août 2018
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/276286/AFR-RC68-INF-DOC-3-fre.pdf?sequence=1&isAllowed=y



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Recherche en santé: des experts africains se penchent sur l'analyse des systèmes nationaux, e-med <=