e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] « Monsieur le Président, la France doit être au rendez-vous dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme »

« Monsieur le Président, la France doit être au rendez-vous dans la lutte 
contre le sida, la tuberculose et le paludisme »
Avant la conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre ces 
trois maladies, les 9 et 10 octobre à Lyon, 200 ONG appellent à une 
augmentation de 450 millions d’euros par an de la contribution française.
Publié le 01 octobre 2019 à 13h00 - Mis à jour le 02 octobre 2019 à 11h02   
https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/10/01/monsieur-le-president-la-france-doit-etre-au-rendez-vous-dans-la-lutte-contre-le-sida-la-tuberculose-et-le-paludisme_6013779_1650684.html

Tribune. Monsieur le Président,

En tant qu’associations du monde entier engagées dans la lutte contre les 
pandémies, nous voulons vous remercier pour l’organisation, à Lyon, les 9 et 10 
octobre prochains, de la Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte 
contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Mais si peu de vos concitoyens 
et concitoyennes, de vos collègues politiques mêmes, savent ce que signifie ce 
fonds. Pour nous, il fait toute la différence. Nous vous remercions pour votre 
engagement personnel et vous appelons à faire de cette conférence un succès.

Le 24 septembre, vous l’avez rappelé haut et fort à la tribune des Nations 
unies, « les résultats sont là » : 32 millions de vies sauvées grâce au Fonds 
mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. A sa création 
en 2001, personne ne pensait que ce fonds aurait un tel impact ! Qu’il 
aboutirait à ce que plus de 60 % des personnes vivant avec le VIH dans le monde 
bénéficient désormais d’une trithérapie, et que 5 millions de personnes 
atteintes de tuberculose soient mises sous traitement. Que, dans de nombreux 
pays, il stopperait la transmission du VIH des mères à leurs enfants au moment 
de l’accouchement et permettrait à 6 millions de femmes enceintes d’être 
traitées préventivement contre le paludisme. Qu’il créerait des programmes 
permettant aux centres de santé pour des populations souvent stigmatisées et 
criminalisées, comme les travailleuses du sexe ou les prisonniers et 
prisonnières, d’avoir accès aux outils de diagnostic et traitement du VIH et de 
la tuberculose.

Cela, c’est en grande partie à la France que nous le devons. La France, fer de 
lance de la réponse scientifique sur les pandémies, comme en témoignent les 
prix Nobel reçus en 1907 pour les découvertes sur le paludisme et en 2008 sur 
le VIH, la découverte du vaccin contre la tuberculose en 1921, et plus 
récemment le développement du traitement préventif à la demande (la PrEP) pour 
le VIH. La France, aussi à l’origine de la création d’outils multilatéraux 
comme le Fonds de solidarité thérapeutique international, ou encore Unitaid 
pour l’achat groupé de médicaments. La France, qui a su également entraîner 
d’autres pays dans l’aventure du Fonds mondial, comme elle l’a fait également 
avec la taxe de solidarité sur les billets d’avion – et qui sait, demain, une 
taxe internationale sur les transactions financières.

Pour l’ONU, la fin du sida et du paludisme est possible à l’horizon 2030, et la 
fin de la tuberculose peut suivre

C’est votre héritage, mais la lutte contre les pandémies a encore besoin de 
vous. Pour l’ONU, la fin du sida et du paludisme est possible à l’horizon 2030, 
et la fin de la tuberculose peut suivre. Pour la première fois dans l’histoire, 
nous pouvons le dire ! Pourtant, l’ONU alertait aussi en juillet sur la baisse 
de l’aide internationale contre les pandémies et le risque de leur résurgence 
si la communauté internationale ne se mobilise pas à la hauteur des enjeux. Le 
Fonds mondial doit refléter le réel engagement de tous les pays contributeurs à 
mettre fin aux trois pandémies. 14 milliards de dollars pour les trois 
prochaines années, voici l’objectif fixé. Cela semble beaucoup, mais c’est 
pourtant le strict minimum. Grâce à votre engagement au plus haut niveau, le 
Royaume-Uni, le Canada, le Japon, l’Italie, la Commission européenne et 
l’Allemagne ont déjà annoncé des augmentations significatives de leur 
contribution au Fonds pour les trois prochaines années.

L’objectif est donc atteignable, à une condition : que la France soit au 
rendez-vous. Par sa capacité à entraîner encore davantage de pays et de 
nouveaux donateurs, mais aussi par l’exemple qu’elle peut elle-même donner, en 
augmentant également sa contribution d’au moins 25 %, soit 450 millions d’euros 
par an. L’équivalent du transfert de deux stars du football français, ou du 
budget prévu pour compenser l’arrêt de la publicité après 20 heures sur France 
Télévisions. Ne comparons pas l’incomparable, mais rappelons-nous que le coût 
de l’élimination des pandémies est largement à la portée des Etats.

Pas de développement durable sans santé

Il n’y a pas de développement durable sans santé. Une planète sans pandémies 
d’ici à 2030 est d’ailleurs l’un des objectifs de développement durable adoptés 
par les Etats du monde entier. Nous connaissons les coûts, humains, sociaux, 
économiques que ces pandémies engendrent, alors que leur élimination est 
possible pour seulement 0,01 % du PIB du G20.

Pour cela, le monde a besoin de leadership. La France a joué ce rôle dans le 
passé. Monsieur le Président de la République, le rôle que vous allez jouer en 
accueillant cette conférence de reconstitution est historique. Vous avez pris 
la mesure de l’urgence climatique en doublant votre contribution au Fonds vert, 
vous avez augmenté l’aide publique française au développement, nous vous 
demandons de répondre à l’urgence sanitaire en assurant aujourd’hui le succès 
financier de votre conférence. Léguer aux générations futures un monde sans 
sida, sans tuberculose et sans paludisme est possible, et vous pouvez en être 
l’artisan. Nous vous attendons avec impatience et confiance les 9 et 10 octobre 
à Lyon.

Signataires : AIDES, Action Santé mondiale, Amis du Fonds mondial Europe, 
Coalition PLUS, CRIPS Ile-de-France, Elus locaux contre le sida, Fédération 
LGBTI+, Handicap International, Inter-LGBT, Médecins du monde, ONE, Santé Sud, 
Sidaction, Solthis, et plus de 190 autres associations et organisations non 
gouvernementales du monde entier.

Liste complète des signataires

Organisations françaises : AIDES ; Action Santé mondiale ; Association 
Guyanaise de Réduction des Risques (AGRRR) ; Amis du Fonds mondial Europe ; 
Amref Health Africa en France ; ASMF ; Coalition PLUS ; Elus locaux contre le 
sida (ELCS) ; Fédération Addiction ; Fédération LGBTI ; Handicap International 
; Inter-LGBT ; Les Désobeissant-e-s ; NORML France ; Médecins du Monde ; ONE ; 
Santé Sud ; Sidaction ; Solthis

Organisations internationales : AID FOR AIDES ; AIDS Healthcare Foundation ; 
Global Civil Society for Malaria Elimination Network ; Global Fund Advocates 
Network (GFAN) ; Interagency Coalition on AIDS and Development (ICAD) ; 
International Association of Providers of AIDS Care (IAPAC) ; International 
Drug Policy Consortium (IDPC) ; International Treatment Preparedness Coalition 
(ITPC) ; Management Sciences for Health ; Medical IMPACT ; Prevention Access 
Campaign ; TB Alliance ; The Global Network of People Living with HIV (GNP+) ; 
Prevention Access Campaign / U=U ; Centre on Drug Policy Evaluation (CDPE) ;

Organisations régionales : AIDS Action Europe ; African Network of Adolescents 
and Young Persons Development (ANAYD) ; Caribbean Vulnerable Communities ; 
CariFLAGS ; CiSPHA ; GFAN Africa ; GFAN Asia Pacific ; Speak Up Africa ; WACI 
Health ; Impact Sante Afrique ; AFEW Partnership ;

Organisations nationales :

Afrique :
Afrique du Sud : AHF South Africa ; The Desmond Tutu HIV Foundation
Bénin : Coalition des OSC du Bénin pour la Couverture Universelle en Santé 
(COBCUS) ;
Burkina-Faso : Responsabilité Espoir Vie Solidarité (REVS PLUS) ; Réseau Accès 
aux Médicaments Essentiels (RAME) ;
Burundi : ANSS ;
Cameroun : Approche Participative, Développement et Santé de Proximité (APDSP) 
; Positive-Generation ; Public Health International Consulting Center (PHICC) ; 
Réseau des Synergies contre les Pathologies Tropicales (RESIPAT) ; Together 
Initiative for Sustainable Development (TISD) ;
Côte d’Ivoire : International Treatment Preparedness Coalition West Africa ( 
ITPC WA) ;
Eswatini : Action Against Non-communicable Diseases and TB in Eswatini ;
Ghana : Hope For Future Generations ;
Guinée : Club des Amis du Monde (CAM) ; Plate Forme des Organisations de la 
Société Civile pour le Soutien à la Santé et de la Vaccination
Kenya : AHF Kenya ; Kenya sex workers alliance ;
Malawi : Community Initiative for Social Empowerment (CISE Malawi) ;
Mali : ARCAD-SIDA ; RMAP+ Reseau Malien des associations de Pvvih ;
Maroc : ALCS (Association de lutte contre le sida) ; Ligue Marocaine de Lutte 
contre les Maladies Sexuellement Transmissibles ; ITPC MENA ;
Nigéria: African Network of Adolescents and Young Persons Development (ANAYD) ;
Ouganda : Love To Love Organization ;
République démocratique du Congo (RDC) : Union Congolaise des organisations des 
Personnes vivant avec le VIH/Sida (UCOP+) ; Homme pour les Droits et la Santé 
Sexuelle, HODSAS RDCongo ; UMANDE, Dignité de la femme marginalisée en RDCongo 
; Centre Ressource & Competences Communautaires ; Réseau des Organisations de 
la société civile engagées sans la Lutte contre le Paludisme (ROLP/RDC) ; 
Health For Prisoners (HP) ;
Sénégal : ANCS ; Plateforme de la Société Civile pour la Santé au Sénégal ; 
Society for Women and Aids in Africa – Sénégal ;
Zambie : CITAMplus ;
Zimbabwe : Community Working Group on Health (CWGH) ;

Amériques :
Argentine: Intercambios Asociación Civil ;
Bolivie : IDH ;
Canada : Cocq-Sida ;
Equateur : Kimirina ;
Etats-Unis : RESULTS ; StoptheDrugWar.org ; United States People living with 
HIV Caucus ;
Asie et Pacfique :
Australie : RESULTS Australia ;
Bangladesh : BRAC ;
Cambodge : KHANA ;
Inde : India HIV/AIDS Alliance ; Indian Drug Users Forum ;
Indonésie : Forum Komunikasi Peduli Batang ; GAYA PATRIOT BEKASI ; Karisma 
Foundation (Yayasan Karisma) ; Kelompok Kerja Bina Sehat (KKBS) Banyuwangi Jawa 
Timur ; Kelompok Penggagas Mahakam Plus Kalimantan Timur ; Klinik komunitas 
candela ; Lakpesdam NU Jawa Tengah ; Lembaga Kesehatan PBNU ; LKKNU Gorontalo ; 
LPPSLH (LEMBAGA PENELITIAN DAN PENGEMBANGAN SUMBER DAYA DAN LINGKUNGAN HIDUP) ; 
Peduli Sosial Nasional (PESONA) Bengkulu ; Perkumpulan Female Plus ; 
Perkumpulan Pemberantasan Tuberkulosis Indonesia (PPTI) Cabang Kota Balikpapan 
; PKBI Cabang Subang ; PKBI Daerah Jawa Timur ; PKBI Daerah Sulawesi Utara ; 
PKBI Jawa Barat ; PKBI Kota Semarang ; PKBI Riau ; Redline Indonesia ; Saburai 
Support Group ; SPEKHAM (Women Solidarity for Humanity and Human Right) ; 
Srikandi pasundan ; Sriwijaya Plus ; SSR Fatayat NU Jatim ; SSR Fatayat NU Jawa 
Tengah ; SSR Muslimat NU Jawa Tengah ; Yayasan Akbar Sumatera Barat ; Yayasan 
Batamang Plus Manado ; Yayasan BMG ; Yayasan Caritas PSE KAM ; Yayasan 
Cendrawasih Bersatu ; Yayasan Embun Pelangi (YEP) ; Yayasan Flobamora Jaya 
Peduli ; Yayasan Galatea ; Yayasan Gaya Celebes (YGC) Makassar ; Yayasan Gaya 
Dewaa ; Yayasan Grapiks ; Yayasan INSET NTB ; YAYASAN INTAN MAHARANI ; Yayasan 
Intermedika Prana ; Yayasan Kanti Sehati Sejati ; Yayasan Karya Peduli Kita 
(Kapeta) ; Yayasan Komunitas Peduli AIDS Kepulauan Riau (KOMPAK) ; Yayasan 
Kotex Mandiri ; Yayasan Mahameru ; Yayasan Medan Plus ; Yayasan Mitra Alam ; 
Yayasan Mitra Husada Sulawesi Selatan ; Yayasan Peduli Kelompok Dukungan Sebaya 
; Yayasan Pelangi Maluku ; Yayasan Pelita Ilmu ; Yayasan Pesona Jakarta ; 
Yayasan Pontianak Plus ; Yayasan Sadar Hati ; Yayasan Sebaya Lancang Kuning ; 
Yayasan Sehat Peduli Kasih ; Yayasan SokoGuru ; Yayasan Sorong Sehati ; Yayasan 
Spirit Paramaciitta ; Yayasan Spiritia ; Yayasan Srikandi Sejati ; Yayasan 
Taratak Jiwa Hati ; YAYASAN VESTA INDONESIA ; Yayasan Victory Plus Yogyakarta ;
Philippines : Action for Health Initiatives (ACHIEVE) ;
Sri Lanka : Lanka Plus Organization ; Organization of Environment and 
Children’s Rights Preservation (OECRP) ; Positive Hope’s Alliance ; Pulse Sri 
Lanka ; Samadhi Community Development Foundation, Matara, Sri Lanka ;
Vietnam : Centre for Supporting Community Development Initiatives (SCDI) ; 
Vietnam Vulnerable Community Supporting Platform (VCSPA) ;
Europe :
Allemagne : Action against AIDS Germany ; Deutsche Stiftung Weltbevölkerung 
(DSW) ;
Belgique : Ex Aequo ASBL ;
Espagne : Salud por Derecho ;
Hongrie : Rights Reporter Foundation ;
Pays-Bas : Aidsfonds ; The Dutch Association of People Living With HIV (Hiv 
Vereniging) ; KNCV Tuberculosis Foundation ;
Portugal : GAT- Grupo de Ativistas em Tratamentos ;
Roumanie : ARAS ;
Royaume-Uni : STOPAIDS ; NAM AIDSMAP ; RESULTS UK ; THT : Terrence Higgins 
Trust ;
Serbie: Drug Policy Network South East Europe ;
Suisse : Groupe Sida Genève ;
Turquie: Red Ribbon Istanbul.





<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] « Monsieur le Président, la France doit être au rendez-vous dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme », e-med <=