e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] L'Inde envisage d'étendre son programme de lutte contre la tuberculose grâce à un nouveau médicament, la bédaquiline

traduction de cet article :
https://thewire.in/health/india-looks-to-expand-tb-programme-with-new-drug-bedaquiline


L'Inde envisage d'étendre son programme de lutte contre la tuberculose grâce à 
un nouveau médicament, la bédaquiline

Le ministère de la Santé a annoncé que les patients atteints de tuberculose 
résistante aux médicaments seraient soumis à un protocole thérapeutique sans 
injection - donc entièrement par voie orale -.
27 sept 2019

New Delhi: à l'instar de l'Afrique du Sud, l'Inde cherche également à amener 
tous les patients atteints de tuberculose résistante aux médicaments au nouveau 
médicament révolutionnaire Bedaquiline, fabriqué par la société pharmaceutique 
Janssen.


L’Inde supporte le fardeau de la tuberculose le plus lourd au monde et le 
gouvernement Modi s’est engagé à éliminer la tuberculose d’ici 2025, malgré 
l’objectif mondial fixé pour 2030.

Le «Rapport sur la tuberculose en Inde 2019» a été publié mercredi et détaille 
les progrès annuels du programme indien de lutte antituberculeuse.

Lors d’une conférence de presse à Delhi, Vikas Sheel, haut fonctionnaire du 
ministère de la Santé, a expliqué le plan du gouvernement pour le traitement de 
la tuberculose. Il a ajouté que les patients atteints de tuberculose 
pharmacorésistante seront soumis à un «protocole thérapeutique sans injection».

Un traitement sans injection serait pris  entièrement par voie orale, ce qui 
éviterait aux patients de subir des injections douloureuses. Les médicaments 
contenus dans les injections d'antituberculeux ont laissé de nombreux patients 
sourds. Avoir des injections dans un protocole thérapeutique empêche également 
les patients alités de continuer à consulter un médecin, en particulier dans 
les régions les plus reculées, afin de procéder à leurs injections. Un 
traitement entièrement par voie orale aidera également à cet égard, car les 
patients pourront prendre les médicaments à domicile.

Un protocole thérapeutique entièrement par voie orale signifie également que 
les patients ne recevront plus d’injections douloureuses et prendront le 
médicament per os contre la tuberculose de Janssen, la bédaquiline. À un moment 
donné, davantage de patients recevront également un autre médicament par voie 
orale, le Delamanid, fabriqué par Otsuka.

Dans le rapport sur la tuberculose, le Dr K.S. Sachdeva a déclaré: 
«L'introduction de la bédaquiline et de Delamanid, associée dans un protocole 
thérapeutique plus court de 9 à 11 mois pour les patients atteints de 
tuberculose résistante aux médicaments, a facilité la prise en charge du 
traitement pour les patients atteints de TB-MR. La proportion de patients sous 
traitement de médicaments sans injection a augmenté, passant de 67% en 2017 à 
98,5% en 2018. » Sachdeva est le chef de la division centrale de la tuberculose 
en Inde.

Le rapport indique que "l'Inde envisage de mettre en place un régime sans 
injection pour tous les patients atteints de tuberculose" et qu'elle a pris une 
"décision politique concernant l'arrêt du traitement pour les patients atteints 
de tuberculose déjà traités".

Certains activistes de la santé publique affirment que l'élargissement de 
l'accès à la bédaquiline est insuffisant et que le gouvernement doit également 
prendre une décision visant à élargir l'accès à Delamanid. Cela signifie 
négocier avec Otsuka Pharmaceuticals pour faire baisser le prix et commencer à 
administrer Delamanid en association avec la Bedaquiline, pour les patients 
atteints de tuberculose pré-XDR et XDR.

L’annonce faite par le gouvernement d’un traitement entièrement per os 
aujourd’hui est une «étape bienvenue», déclare Leena Menghaney de Médecins sans 
frontières. Mais elle dit qu'un traitement sans injection n'est pas possible 
pour tous les patients atteints de tuberculose résistante aux médicaments, en 
particulier ceux présentant une résistance aux fluoroquinolones, "jusqu'à ce 
que la bédaquiline et le Delamanid soient disponibles ensemble pour les 
patients atteints de tuberculose pré-XDR et XDR". Elle dit que le prix élevé de 
Delamanid (1 700 dollars pour six mois) crée un «effet dissuasif sur la volonté 
des programmes de lutte contre la tuberculose d'accroître l'accès aux 
médicaments».

Le rapport du gouvernement sur la tuberculose indique également que l’une des 
«réalisations majeures» de 2018 est «l’aboutissement du programme d’accès 
conditionnel à la bédaquiline». Sur cette base, ils se sentent désormais 
confiants quant à «une extension de l'accès à la bédaquiline dans toute l'Inde».

Au total, 1 669 patients ont reçu de la bédaquiline à cette fin. Il a d'abord 
été testé dans cinq États en 2016-2017 (Assam, Delhi, Gujarat, Maharashtra et 
Tamil Nadu). En 2018, 2 827 patients ont pris le médicament. Au total, près de 
3 000 patients ont reçu de la bédaquiline dans le cadre du programme 
gouvernemental depuis 2016.

Le gouvernement envisage actuellement une «expansion à l'échelle du pays» des 
protocoles thérapeutiques contenant de la bédaquiline.

Qu'est-ce que la bédaquiline?

La Bedaquiline en Inde a été durement combattue. Au départ, le gouvernement 
indien était disposé à ne donner le médicament que dans cinq centres 
gouvernementaux. Ensuite, Shreya Tripathi, une jeune patiente atteinte de 
tuberculose, est allée devant le tribunal pour demander au gouvernement de lui 
donner accès au médicament. Le comité d’experts de l’Organisation mondiale de 
la santé évalue ce nouveau médicament chaque année et revient avec des examens 
de plus en plus encourageants.


Lentement, le gouvernement indien a également déployé le médicament plus 
largement. L'annonce faite aujourd'hui indique qu'ils sont prêts à aller 
beaucoup plus loin et à le donner à tous les patients tuberculeux pouvant être 
résistants à certains médicaments.

Janssen n’a pas publié de données d’essais cliniques de phase III concernant ce 
médicament et le programme d’accès conditionnel du gouvernement indien n’a pas 
non plus été mis en œuvre comme essai clinique officiel. Mais les 
professionnels de la santé publique ont quand même avancé, sur la base des 
conseils de l’OMS et des données issues de programmes comme en Afrique du Sud.


Bien que l'Inde n'ait recruté que 3 000 patients sous bédaquiline, le 
gouvernement a reçu un don de 10 000 cures avec le médicament par 
l'intermédiaire de l'USAID. Le gouvernement affirme que 6 750 cures ont été 
dispensées et que le reste devait être administré aux patients d'ici à mars 
2019, bien qu'il n'ait pas confirmé si cela avait été fait. Le gouvernement 
indien a demandé à l'USAID 10 000 autres cures de bédaquiline en 2019.




<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] L'Inde envisage d'étendre son programme de lutte contre la tuberculose grâce à un nouveau médicament, la bédaquiline, e-med <=