e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Sénégal : Un an pour remettre le programme «Yeksi Naa» sur de bons rails

(difficile de pérenniser cette initiative semble-t-il, nous en avions beaucoup 
parlé sur e-med à l'époque de sa mise en place, d'autres centrales d'achats se 
sont-elles engagées dans la même dynamique ?  CB)



«YEKSI NAA», A L’ARRET FAUTE DE MOYENS

 http://www.sudonline.sn/yeksi-naa-a-l-arret-faute-de-moyens_a_39115.html


Un an pour remettre le programme «Yeksi Naa» sur de bons rails. C’est la 
demande formulée par la pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) hier, 
mardi 10 avril au cours d’une réunion du comité technique national (Ctn), 
présidée par le secrétaire général du ministère de la santé et de l’action 
sociale, Alassane Mbengue. Selon la centrale d’achat, des difficultés dans la 
mobilisation des fonds pour autofinancement du système en est une des 
contraintes.


Le «Yeksi naa» prend une trêve. Cette stratégie de distribution des médicaments 
et produits essentiels de santé dans toute l’étendue du pays connait des 
difficultés. Des difficultés qui ont conduit à l’arrêt temporaire du système, 
trois mois après le retrait du projet informed push model (Ipm) de intrahealth 
dans le système. Selon la pharmacie nationale d’approvisionnement, des 
contraintes dans la mise en œuvre ont été clairement identifiées dans le plan 
d’urgence de la chaine d’approvisionnement 2017 et ont impacté de manière 
négative dans la mise en place du schéma.


«La complexité des procédures administratives, la mobilisation de l’appui 
budgétaire pour l’autofinancement dudit système de distribution, le problème de 
recouvrement des fonds ont conduit à une insuffisance de stocks pour couvrir 
une bonne mise en œuvre du «Yeksi naa» ainsi que le manque de logistique », a 
fait savoir la directrice de la pharmacie nationale d’approvisionnement le 
docteur Annette Seck Ndiaye. Et de rappeler « qu’en octobre 2017 avec la 
clôture du projet informe push model (Ipm) de intrahealth, la (Pna) devait 
continuer la mise en place du modèle «Yeksi naa», seulement après trois mois de 
mise en œuvre, des dysfonctionnements avaient conduit à l’arrêt temporaire du 
«Yeksi naa» faute de moyens financiers».


Toutefois, la (Pna) fait remarquer que : « pour y remédier, nous avons mis en 
place un comité de suivi de la mise en œuvre dudit système charger de réfléchir 
et d’encadrer la mise en œuvre du « Yeksina. Cependant, il nous faut une année 
pour remettre le système mais cette fois sur des bases solides ».


Pour le secrétaire général du ministre de la santé et de l’action sociale, 
Alassane Mbengue, il a déclaré au regard des premiers résultats de «Yeksi naa 
», il y a lieu de se réjouir de ses performances. « Certaines contraintes 
constatées dans la mise en œuvre du système après une année de mise en œuvre, 
ne favorisent pas sa maturation. Ces problèmes méritent une bonne prise pour 
des solutions définitives afin de parvenir à la stabilisation et à la 
pérennisation du «Yeksi naa » au profit du système de santé » a dit M. Mbengue. 
Et de poursuivre : «la mutualisation des ressources va permettre de réaliser 
une véritable transformation de la chaine d’approvisionnement axée au dernier 
kilomètre».


La directrice de la (Pna) a rappelé que le programme «Yeksi naa » a assuré 
depuis 2017 la distribution des produits de santé. Ainsi à la date du 31 mars 
2018 seule la région de Diourbel a continué la mise en œuvre du système. Hormis 
les régions de Dakar, Thiès et Ziguinchor qui ont connu une distribution en 
janvier dernier, les résultats obtenus en termes de disponibilité en fin 
janvier est de 75% pour des produits essentiels et de 93% pour les produits de 
planification familiale dans les régions.


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Sénégal : Un an pour remettre le programme «Yeksi Naa» sur de bons rails, e-med <=