e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Crise de migraine chez l'adulte : choix de l'antalgique (Revue Prescrire)

Crise de migraine chez l'adulte : choix de l'antalgique
Chez un adulte qui a une crise de migraine, des mesures non médicamenteuses 
suffisent parfois pour soulager. Le choix des médicaments pour hâter le 
soulagement suit une démarche hiérarchisée.
http://www.prescrire.org/fr/3/31/53212/0/NewsDetails.aspx

Une crise de migraine se caractérise par des crises de maux de tête (alias 
céphalées) qui se répètent et qui durent plusieurs heures voire plusieurs 
jours. Elle associe un mal de tête souvent unilatéral et pulsatile, avec des 
nausées, des vomissements, une sensibilité à la lumière (alias photophobie) ou 
une sensibilité au bruit qui gênent ou empêchent les activités quotidiennes. 
La migraine, plus fréquente chez les femmes, est en général attribuée à 
des perturbations vasculaires dans un territoire cérébral, et a une composante 
héréditaire.

Le traitement d'une crise de migraine vise à soulager aussi vite que possible 
les douleurs et les symptômes associés, notamment les nausées et vomissements.

Le repos dans un environnement sombre, silencieux et à une température fraîche, 
l'application de glace sur la tête, quelques heures de sommeil, suffisent 
parfois pour soulager la douleur.
Le médicament à essayer en premier d'une crise de migraine chez un adulte est 
le paracétamol. Il soulage environ la moitié des patients et expose à moins 
d'effets indésirables et à moins d'interactions médicamenteuses que les autres 
médicaments utilisés dans la migraine. 

Quand le paracétamol est sans effet, les médicaments de choix (sauf chez la 
femme enceinte) sont l'ibuprofène ou le naproxène, ou, en cas d'efficacité 
insuffisante de ces antalgiques, le sumatriptan.
L'utilisation régulière voire quotidienne à visée préventive des antalgiques 
expose à un risque de maux de tête chroniques.

Certains médicaments sont à éviter : aspirine, coxibs (célécoxib, étoricoxib et 
parécoxib), acéclofénac et diclofénac, piroxicam, les opioïdes y compris ceux 
dit faibles comme la codéine et le tramadol, caféine, élétriptan et 
frovatriptan, ergotamine et dihydroergotamine, dompéridone.

©Prescrire 1er septembre 2017
"Crise de migraine chez un adulte. L'essentiel sur les soins de premier choix" 
Rev Prescrire 2017 ; 37 (407) : 683-688. (pdf, réservé aux abonnés)


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Crise de migraine chez l'adulte : choix de l'antalgique (Revue Prescrire), e-med <=