e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Les pays de la CEMAC(Cameroun, RCA, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad) determinés à combattre les faux médicaments et circuits illicites des médicaments

(une copie du Règlement Communautaire peut vous être envoyé sur demande auprès 
d'Aime djitafo Fah car e-med ne prend pas les fichiers attachés pour ne pas 
transmettre de virus. CB)

Bonjour chers tous,

J'ai l'honneur de partager avec vous bien qu'avec un léger retard, le règlement 
communautaire portant adoption du plan d'actions sous régionale de lutte contre 
les faux médicaments et circuits illicites des médicaments en zone CEMAC, 
marquant ainsi l'engagement des Ministres de l'UEAC après celui de leurs 
homologues de la santé. 

En effet, selon l’analyse de la situation dressée par les experts commis par 
l’OCEAC en prélude aux travaux de la conférence tenue  en Juin 2016 à Douala au 
Cameroun,  25 à 55% (selon les pays) des produits pharmaceutiques en 
circulation dans la communauté sont de qualité douteuse. Au-delà des 
conséquences sanitaires, l’impact négatif sur le développement économique de la 
sous-région a également été démontré.

Les facteurs suivants ont été identifiés, entre autre, comme favorisant la 
montée en puissance de ces fléaux. Il s’agit de :
·                    la faiblesse de la législation et de la réglementation 
pharmaceutique ;
·                    la faible capacité des Autorités Nationales de 
Réglementation Pharmaceutiques (ANRP) ;
·                    la faiblesse des systèmes nationaux d’approvisionnement en 
médicaments ;
·                    la faible accessibilité financière et géographique 
aggravée par l’absence de couverture maladie universelle  dans la plus part des 
pays;
·                    la corruption,  les conflits d’intérêts ; 

·                    la faible coordination des différentes interventions dans 
la lutte contre les faux médicaments et les circuits  illicites des médicaments.

Face à ces drames qui commandent d’agir avec force et détermination, les 
Ministres de la santé, à l’issue de la signature d’une  déclaration politique 
dite «Déclaration de Douala» avec pour thème :  «mettre un terme au trafic des 
médicaments et aux circuits illicites des médicaments en Afrique 
Centrale(CEMAC)», ont adopté un Plan d’Actions Opérationnel 2016-2020 
comportant quatre axes stratégiques :  la prévention, la détection, la réponse 
et la coordination de la lutte.

    Dans  un souci de mise en œuvre immédiate du plan d’actions adopté et dont 
le budget global s’élève à 31 868 388 000 (Trente milliards 
huit-cent-soixante-huit millions trois-cent-quatre-vingt-huit mille) FCFA pour 
4 ans, la communauté s'est engagée pour une contribution à hauteur d'environ 

3 000 000 000 de FCFA comme l'atteste le document en attaché. 
Le défi de la mise en œuvre du plan est donc lancé. Dans cette mouvance, une 
décision de mise en place d’un comité de suivi pour  la mise en œuvre du plan 
d’actions adopté a été  prise par Monsieur le Secrétaire Exécutif de l’OCEAC. 
L'une des missions dudit comité, constitué par les experts  des pays membres 
ainsi que les partenaires,  étant de proposer par année les activités pour 
inscription à la loi de finance nationale.

Les réunions restreintes des Ordres professionnels, des Organisations de la 
Société Civile, les Partenaires Techniques et Financiers  seront organisées  
dans les tous prochains jours en vue d'organiser l’implémentation de ce plan.

C’est l’occasion de rendre un hommage tout à fait mérité aux partenaires 
suivants dont les appuis  dans la mise en œuvre dudit plan d’actions ont été 
annoncés : L’OMS ; l’Institut International de Recherche Anti Contrefaçon des 
Médicaments (IRACM) ; la Banque mondiale et l’Union Européenne au travers du 
projet REPT Falsified Medecines.

Meilleures salutations

Dr  DJITAFO FAH Bernard Aimé
Coordonnateur du Programme Sous- Régional d'Harmonisation des Politiques 
Pharmaceutiques Nationales (PSR-HPPN) en Afrique Centrale 
OCEAC :  Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en 
Afrique Centrale 
BP 288  Yaoundé – Cameroun              
http://www.oceac.org ; 
TEL:  +237 222 23 22 32 
FAX: +237 222 23 00 61 
GSM:  +237 699 86 80 78 / +237 674 01 56 95  
Email: aimedjitafofah@yahoo.fr            
             coordohppn@oceac.org      


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>