e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] CEMAC : le CIESPAC ouvrira un Master en santé publique dès cette année

(recrutement des enseignants en cours.CB)


CEMAC : le CIESPAC ouvrira un Master en santé publique dès cette année          
                                               

Mardi 13 Septembre 2016 - 20:04

http://adiac-congo.com/content/cemac-le-ciespac-ouvrira-un-master-en-sante-publique-des-cette-annee-55788


Les  bâtiments devant accueillir les étudiants, les encadreurs et la cuisine  
ont été réceptionnés provisoirement le 13 septembre à Brazzaville, par  le 
directeur de cabinet du président de la Commission de la Communauté  économique 
et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Lionel Grégory Beyina
 

Le  Centre inter-Etats d’enseignement supérieur en santé publique d’Afrique  
centrale (CIESPAC) ouvrira dès octobre prochain, un Master en santé  publique. 
Ce Master qui se déroulera en deux ans, concerne quatre  spécialités, notamment 
la gestion des programmes de lutte contre les  Endémo-épidémies ; la gestion 
des établissements et services de santé ;  l’hygiène, qualité, sécurité de 
l’eau et des aliments ; la santé  communautaire et promotion de la santé. En 
effet, la première année sera  consacrée au tronc commun dans le domaine de la 
santé publique et la  seconde offrira une spécialisation parmi les quatre 
domaines retenus.

Les travaux ont coûté près de 3 milliards FCFA

Lancés en 2008 et exécutés par la société  chinoise Zhengwei Technique Congo, 
les travaux de la première phase de  construction et d’équipement de deux 
bâtiments de R+3 des apprenants et  l’achèvement du restaurant/cuisine étaient 
chiffrés à 2 905 000 000  FCFA. Ceci conformément à la décision du Conseil des 
ministres de la  CEMAC en 2006, à Malabo, en Guinée Equatoriale, sur la 
reconstruction du  CIESPAC, après sa destruction en 1997, suite à la guerre 
civile au  Congo.

Principal bénéficiaire de ces bâtiments  flambant neufs, le CIESPAC a, par la 
voix de sa directrice,  Elisabeth-Patricia Fayette, formulé le vœu que la 
première phase du  projet de sa transformation en Centre d’excellence de 
formation en santé  publique d’Afrique centrale puisse se poursuivre dès que 
possible. « Cela  par la mise en œuvre des autres phases du projet de 
construction, afin  de donner à cet établissement sous régional de formation en 
santé  publique et de recherche en santé toutes ses capacités d’action,  
notamment de mettre en œuvre le programme de Master en santé publique », 
a-t-elle plaidé.

Le secrétaire exécutif de l’OCEAC  (Organisation de coordination pour la lutte 
contre les endémies en  Afrique centrale), Constant Roger Ayenengoye, a, quant 
à lui, rappelé  que cette occasion était attendue depuis 2011. « Aujourd’hui, 
nous  pouvons marquer notre satisfaction pour ces travaux qui ont été réalisés  
avec le financement exclusif de la CEMAC. Avec la réception de ces  ouvrages, 
le CIESPAC qui est le centre spécialisé de l’OCEAC en matière  de formation, 
peut envisager la tête haute le début de ses formations de  longues durées, 
avec comme point de démarrage, les masters en santé  publique qui s’ouvrent 
cette année », s’est-il réjoui, insistant sur l’entretien et la maintenance de 
cet établissement de la communauté qui devrait être valorisé.

Représentant le Congo à cette cérémonie,  le directeur général de l’intégration 
du ministère du Plan, Daniel  Molongandzeyi, a indiqué que le CIESPAC était 
l’une des rares structures  communautaires d’intégration sous régionale dont le 
Congo abrite le  siège. « Aujourd’hui, grâce aux efforts consentis par la 
commission,  le gouvernement de la République du Congo, ainsi que les autres 
Etats  de la CEMAC, le CIESPAC peut à nouveau être opérationnel et remplir le  
rôle historique, de formation de haut niveau en matière de santé  publique que 
les Etats de la communauté attendent de lui »,  exhortant la direction de cet 
établissement à faire bon usage de ces  installations afin de porter toujours 
haut l’offre de formation des  centres des Etats membres.

Répondant de son côté à la préoccupation  du bureau d’étude consistant en la 
mise en œuvre de la deuxième  phase portant sur la protection de l’édifice déjà 
menacé par des  érosions, Lionel Grégory Beyina a rassuré que tout sera mis en 
œuvre par  la CEMAC, les autorités congolaises et la BDEAC pour pouvoir des  
financements. « Car si nous ne réalisons pas cette deuxième phase,  c’est comme 
si nous n’avons rien fait. Nous travaillons déjà déçu, nous  pensons que comme 
nous sommes en train de travailler pour notre budget  communautaire 2017, nous 
allons intégrer cela dans nos projets  prioritaires pour pouvoir arriver 
rapidement à la mise en œuvre de cette  phase », a assuré le directeur du 
cabinet du président de la Commission de la CEAMAC.

Le CIESPAC en quelques lignes

Créé en 1981, le CIESPAC est une structure  opérationnelle de l’OCEAC, 
spécialisée dans la formation. En effet, cet  établissement qui a démarré 
officiellement ses activités académiques en  1986, a pour missions : former des 
spécialistes en santé publique,  gestion services de santé ; assurer la 
formation continue des cadres de  santé des pays membres ; assurer des 
recherches et expertises en santé  publique ; servir de centre régional de 
documentation et d’information.  Les formations dispensées sont : Diplôme de 
technicien supérieur de  santé publique (deux ans) ; Diplôme professionnel de 
santé publique (un  an) ; Certificat d’études supérieures de santé publique 
(quatre ans).
 


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>