e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Des preuves de grande qualite indiquent que la vitamine D peut reduire les crises d asthme - Cochrane

Cochrane

Bulletin de presse - Septembre 2016


Des preuves de grande qualité indiquent que la vitamine D peut réduire les 
crises d’asthme


Une nouvelle revue Cochrane publiée aujourd’hui dans La Bibliothèque Cochrane a 
trouvé des preuves dans des essais cliniques randomisés que la prise d’un 
supplément de vitamine D par voie orale, en plus des traitements habituels de 
l’asthme, est susceptible de réduire les crises d’asthme graves.


L’asthme est une maladie chronique fréquente, qui affecte environ 300 millions 
de personnes dans le monde entier. Les symptômes de l’asthme comprennent 
respiration sifflante, toux, sensation d’oppression et essoufflement.


De faibles niveaux de vitamine D dans le sang ont été associés à un risque 
accru de crises d’asthme chez les enfants et les adultes asthmatiques. Un 
intérêt croissant a été porté au rôle potentiel de la vitamine D dans la 
gestion de l’asthme parce qu’elle peut réduire les infections des voies 
respiratoires supérieures (telle que le rhume), qui peuvent exacerber les 
symptômes d’asthme. Plusieurs essais cliniques ont testé si la prise d’un 
supplément de vitamine D a un effet sur les crises et symptômes de l’asthme et 
sur la fonction respiratoire chez les enfants et les adultes asthmatiques.


L’équipe de chercheurs Cochrane a trouvé sept essais impliquant 435 enfants et 
deux études impliquant 658 adultes. Les participants aux études étaient 
d’origines ethniques diverses, reflétant le large éventail de sites 
géographiques, notamment le Canada, l’Inde, le Japon, la Pologne, le 
Royaume-Uni, et les États-Unis. La majorité des personnes recrutées dans les 
études avait un asthme léger à modéré, et une minorité avait un asthme grave. 
La plupart des gens ont continué de prendre leurs médicaments habituels contre 
l’asthme pendant qu’ils participaient aux études. Les études duraient entre six 
et 12 mois.

Les chercheurs ont constaté que la prise de vitamine D par voie orale réduisait 
le risque de graves crises d’asthme nécessitant une admission à l’hôpital ou 
une visite aux services d’urgence de 6 % à environ 3 %. Ils ont également 
observé que la supplémentation en vitamine D réduisait la fréquence des crises 
d’asthme nécessitant un traitement de stéroïdes en comprimés. Ces résultats 
reposent en grande partie sur les essais réalisés chez l’adulte. Les chercheurs 
ont aussi constaté que la vitamine D n’améliorait pas la fonction pulmonaire ou 
les symptômes de l’asthme au jour le jour, et qu’elle n’augmentait pas le 
risque d’effets secondaires aux doses testées.


L’auteur principal de la revue Cochrane, Prof. Adrian Martineau du Centre de 
recherche appliquée sur l’asthme du Royaume-Uni (AUKCAR), à l’Université Queen 
Mary de Londres, a déclaré : « nous avons constaté que prendre un supplément de 
vitamine D en plus d’un traitement standard pour l’asthme réduit 
significativement le risque de crises d’asthme graves sans causer d’effets 
secondaires. »


Il a ajouté : «  c’est un résultat enthousiasmant, mais il faut garder une 
certaine prudence. D’abord, les conclusions concernant les crises d’asthme 
graves ne proviennent que de trois essais : la plupart des participants à ces 
études étaient des adultes avec un asthme léger à modéré. Des études 
supplémentaires de l’effet de la vitamine D chez les enfants et les adultes 
souffrant d’asthme grave sont nécessaires pour savoir si ces groupes de 
patients pourraient aussi en bénéficier. Ensuite, il n’est pas clair si les 
suppléments en vitamine D peuvent réduire le risque de crises d’asthme graves 
chez tous les patients, ou si cet effet n’est observé que chez les patients qui 
ont à la base de faibles taux de vitamine D. Des analyses supplémentaires sont 
en cours pour étudier ces questions, et les résultats devraient être 
disponibles dans les prochains mois. »


Les résultats de cette revue Cochrane seront présentés au congrès de la Société 
respiratoire européenne (ERS) à Londres le mardi 6 septembre.



Lire le résumé complet

Notes à l’attention des rédactions :

  Citation complete : Martineau AR, Cates CJ, Urashima M, Jensen M, Griffiths 
AP, Nurmatov U, Sheikh A, Griffiths CJ. Vitamin D for the management of asthma. 
Base de données Cochrane de revues systématiques 2016, numéro 8. Référence : 
CD011511. DOI:10.1002/14651858.CD011511.pub2.


 Pour en savoir plus :
Jo Anthony
Directrice Média et Communication, Cochrane
Mobile +44(0) 7582 726 634 Courriel janthony@cochrane.org ou 
pressoffice@cochrane.org

Contact presse : Professeur Adrian R Martineau
Professeur d’infection et d’immunité respiratoires, Centre de recherche 
appliquée sur l’asthme du Royaume-Uni (AUKCAR), Barts and The London School of 
Medicine and Dentistry, Université Queen Mary de Londres
Londres, Royaume-Uni.
 Courriel : a.martineau@qmul.ac.uk

 Le professeur Adrian R Martineau présentera son travail et ses résultats sur 
cette revue Cochrane au congrès de la Société respiratoire européenne (ERS) qui 
aura lieu à Londres du 3 au 7 septembre : http://erscongress.org/


<http://erscongress.org/>
 À propos de Cochrane :

Cochrane est un réseau indépendant de chercheurs, de professionnels, de 
patients, de soignants et autres personnes intéressées par les questions de 
santé.

Cochrane réalise des revues systématiques de la littérature afin d’identifier 
toutes les preuves probantes disponibles dans les travaux de recherche et de 
faciliter les décisions bien informées en matière de santé ; ce que l’on 
appelle des revues systématiques.

Cochrane est une organisation à but non lucratif, dont les collaborateurs dans 
plus de 120 pays coopèrent pour produire des informations crédibles et 
accessibles sur la santé, sans aucun parrainage commercial ni autres conflits 
d’intérêt. Notre travail est reconnu comme la référence internationale en 
matière d’informations fiables et de qualité.

Pour en savoir plus, consultez le site cochrane.org


À propos de l’Université Queen Mary de Londres

L’université Queen Mary de Londres (QMUL) est l’une des prestigieuses 
universités du Royaume-Uni, et l’un des plus grands établissements de 
l’Université de Londres, avec 20 260 étudiants originaires de plus de 150 pays.

Membre du réseau d’universités « Russell Group », nous travaillons dans les 
domaines des lettres et des sciences sociales, de la médecine et la médecine 
dentaire, des sciences et de l’ingénierie, offrant un enseignement stimulant en 
lien direct avec notre recherche — lors de la dernière évaluation nationale de 
la qualité de la recherche, nous étions classés neuvièmes du Royaume-Uni (REF 
2014).

Nous offrons aussi quelque chose qu’aucune autre université ne peut offrir : un 
magnifique campus indépendant dans l’East End londonien. En plus de notre 
centre de MileEnd, nous avons des campus consacrés à l’étude de la médecine à 
Whitechapel, Charterhouse Square et West Smithfield, et une base pour les 
études de droit à Lincoln’s Inn Fields.

Nous avons un riche passé à Londres avec des racines dans le premier hôpital 
public d’Europe, St Barts, dans la première école de médecine d’Angleterre, The 
London, dans l’une des premières institutions à offrir un enseignement 
supérieur aux femmes, Westfield College, et dans le projet philanthrope de 
l’époque victorienne, le Palais du Peuple basé à MileEnd.
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Des preuves de grande qualite indiquent que la vitamine D peut reduire les crises d asthme - Cochrane, e-med <=