e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Rapport TDR/OMS sur les opportunités et les défis des diagnostics du taeniasis et de la cysticercose

(Remerciements à CR pour la traduction de ce communiqué de l'OMS.CB)


L'OMS et TDR ont publié un rapport sur les opportunités et les défis des 
diagnostics du taeniasis et de la cysticercose, qui sont souvent à l'origine 
d'épilepsies évitables dans de nombreux endroits du monde à faible revenus.

TDR news item

> 24 June 2016


Contrôler ces infections est possible avec les outils dont nous disposons, mais 
diagnostiquer les infections reste un défi. Pour  répondre à ce problème, le 
programme de l'OMS des Maladies Tropicales Négligées et TDR ont réuni un groupe 
de scientifiques pour faire un état des lieux de la connaissance scientifique 
et des directions potentielles de recherches en soutien de ces efforts.
La cysticercose est la première cause d'épilepsie évitable dans de nombreux 
pays aux ressources limitées. Elle est provoquée par  les larves d'un ver plat 
Taenia solium qui vit chez le proc. La population peut être infectée par 
ingestion de viande de  porc crue ou mal cuite. Les symptômes sont légers ou 
inexistants, aussi le diagnostic en est difficile, ce qui conduit à près de 30% 
des cas d'épilepsie en Afrique, en Asie et en Amérique latine.


Comme pour d'autres maladies tropicales négligées, les infections par T. solium 
sont toutes évitables en utilisant les médicaments  et les interventions 
existants. Elles apparaissent dans les populations pauvres ayant un accès 
limité aux information de la santé et des médications et aux possibilités de 
diagnostic et de traitements.


Les outils de diagnostic sont cruciaux pour identifier, gérer, traiter et 
contrôler les taenisis et les cysticercoses. L'OMS et  TDR ont conduit une 
réunion de deux jours pour les partenaires venant de pays d'endémie du T. 
Solium et les développeurs de tests de diagnostics. On y a parlé des 
difficultés rencontrées lors des diagnostics sur le terrain et comment mieux 
coordonner et harmoniser  la recherche d'un test de diagnostic approprié du T. 
solium.


Le rapport publié à la suite de cette réunion résume les informations obtenues 
par pays dont la Chine, Madagascar, le Mexique et  l'Amérique latine, le Pérou, 
le Vietnam et la Zambie. Il identifie aussi les priorités pour les tests de 
diagnostic et le profil des produits cibles dans trois situations: un test pour 
diagnostiquer le taeniasis chez l'homme par l'identification d'antigènes  dans 
les faeces, un test pour identifier la cysticercose chez l'homme par la 
détection d'anticorps sanguins associés à des antigènes urinaires, et un test 
pour diagnostiquer la cysticercose du porc par la détection d'antigènes 
sanguins. Le document identifie  sept tests prioritaires et décrit un plan de 
travail pour développer des tests appropriés.

Pour tout contact:

Piero  Olliaro à TDR
Bernadette Abela-Ridder et Anna  Sophie Fahrion à l'OMS

http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/206543/1/9789241510516_eng.pdf?ua=1

****************

Diagnostic opportunities for parasitic infections that cause epilepsy

TDR news item

> 24 June 2016

The World Health Organization (WHO) and TDR have published a report on 
diagnostic challenges and opportunities of taeniasis and neurocysticercosis, 
which often lead to preventable epilepsy in many low resource settings 
worldwide.
The control of these infections is possible with available tools, but 
diagnosing the infection remains challenging. To address this  problem, the WHO 
programme on Neglected Tropical Diseases and TDR convened a scientific group to 
review the science and potential research directions that support these efforts.

Neurocysticercosis is the leading cause of preventable epilepsy in many low 
resource settings worldwide. It is caused by larval  cysts of the tapeworm 
Taenia solium that live in pigs. People can become infected when they eat raw 
or undercooked pork. The symptoms are usually mild or non-existent, so the 
infection is easy to miss, and has led to 30% of epilepsy cases in Africa,  
Asia and Latin America.

As is the case for other neglected tropical diseases, infections with T. solium 
are entirely preventable using existing medicines  and interventions. They 
occur in association with poverty and in populations with little access to 
health information, medication, and diagnostic and treatment opportunities.

Diagnostic tools are of crucial importance to identify, monitor, treat and 
control taeniasis and neurocysticercosis. WHO and TDR  convened a two-day 
meeting of stakeholders from countries endemic for T. solium and developers of 
diagnostic tests. They discussed difficulties with diagnostics experienced in 
the field and how best to coordinate and harmonize the search for appropriate  
diagnostic tests for T. solium.

The published meeting report summarizes country-specific information from 
China, Madagascar, Mexico and Latin America, Peru, Viet  Nam and Zambia. It 
also identifies the priorities for diagnostic tests and the target product 
profile (TPP) for three different settings: a test to diagnose taeniasis in 
humans by identifying antigens in faeces; a test to diagnose cysticercosis in 
humans through  the combined detection of antibodies in blood and antigens in 
urines; and a test to diagnose cysticercosis in pigs by detecting antigens in 
blood. The document identifies seven diagnostic test priorities and describes a 
workplan towards developing appropriate  tests.


For more information, contact:

>  Piero Olliaro at TDR

>  Bernadette Abela-Ridder and Anna Sophie Fahrion at  WHO

http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/206543/1/9789241510516_eng.pdf?ua=1



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Rapport TDR/OMS sur les opportunités et les défis des diagnostics du taeniasis et de la cysticercose, e-med <=