e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] UNITAID engage 2, 45 millions $ pour un essai sur le dolutégravir au Cameroun

UNITAID PROMET US $2,45 MILLIONS POUR UN ESSAI PORTANT SUR UN TRAITEMENT
DU VIH MEILLEUR ET PLUS SIMPLE
29 juin 2016.

http://unitaid.org/fr/actualites/1564-unitaid-promet-us-2-45-millions-pour-
un-essai-portant-sur-un-traitement-du-vih-meilleur-et-plus-simple

PARIS ­ UNITAID a engagé jusqu¹à US $2,45 millions pour un essai sur le
dolutégravir <https://aidsinfo.nih.gov/drugs/509/dolutegravir/0/patient>,
médicament anti-VIH de nouvelle génération, en tant que traitement de
première intention dans les milieux aux ressources limitées. L¹essai, qui
se déroulera au Cameroun, vise à réunir des données concrètes sur les
avantages potentiels de ce médicament en situation de ressources limitées.

L¹essai NAMSAL <https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02777229> ­
parrainé et cofinancé par ANRS "France REcherche Nord & Sud Sida-hiv
Hepatites <http://www.anrs.fr/>" et mis en ¦uvre par l¹Institut Bouisson
Bertrand <http://www.bouisson-bertrand.fr/> (IBB) et l¹Institut de
recherche pour le développement <https://en.ird.fr/> (IRD) ­ vise à
déterminer les avantages cliniques et économiques potentiels d¹un schéma
thérapeutique basé sur le dolutégravir dans un milieu africain,
représentatif des conditions du monde réel en situation de ressources
limitées.

Le dolutégravir est un médicament antirétroviral, c¹est-à-dire qu¹il
empêche la réplication du VIH dans l¹organisme du patient. Pour atteindre
la cible 90-90-90 
<http://www.unaids.org/fr/resources/documents/2014/90-90-90> fixée par
l¹ONUSIDA en 2014, il faut que quelque 22 millions de personnes
supplémentaires aient accès à des options plus simples, moins onéreuses et
plus robustes pour les traitements antirétroviraux à vie.

La cible de l¹ONUSIDA est la suivante : à l¹horizon 2020, 90 % des
personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique ; 90 %
des personnes infectées par le VIH et dépistées reçoivent un traitement
antirétroviral durable et 90 % des personnes recevant un traitement
antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée.

Les thérapies à base de dolutégravir sont recommandées comme traitement de
première intention dans les pays à revenu élevé. Ce médicament est sûr,
efficace et mieux toléré par les patients. Le traitement est disponible
sous forme de comprimé unique à prendre une fois par jour. De plus, les
coûts de fabrication relativement modérés font du dolutégravir une
solution abordable pour remplacer d¹autres antirétroviraux comme
l¹éfavirenz.

Toutefois, il faut obtenir davantage de données pour orienter
l¹utilisation des traitements à base de dolutégravir dans les conditions
du monde réel. Le médicament doit encore être testé dans les milieux aux
ressources limitées, où le VIH touche souvent les femmes et où les
patients sont simultanément infectés aussi par la tuberculose, par exemple.
UNITAID achètera les médicaments pour l¹étude pendant les 48 semaines de
l¹essai NAMSAL et pour une période allant jusqu¹à trois ans après l¹essai
pour garantir l¹accès. UNITAID soutiendra aussi deux autres études
intégrées dans l¹essai et destinées à compléter les évaluations sur
l¹efficacité et l¹innocuité.

« À nos yeux, cette initiative est cruciale pour accélérer la mise à
disposition de traitements plus simples et meilleurs contre le VIH dans
les pays à revenu faible ou intermédiaire, en particulier pour combler les
lacunes dans notre compréhension pour savoir comment utiliser le
dolutégravir en situation de ressources limitées », a déclaré Lelio
Marmora, Directeur exécutif d¹UNITAID, qui a participé à la cérémonie de
signature aux bureaux de l¹ANRS à Paris. Professeur Jean-François
Delfraissy, directeur de l¹ANRS, a indiqué que la signature de cet accord
marquait un nouveau chapitre de la collaboration entre UNITAID et la
recherche française dans le domaine du VIH/Sida, s¹inscrivant dans une
démarche de complémentarité et de dialogue renforcé. Il vient compléter
les actions existantes, dont le Projet OPP-ERA sur l¹accès aux tests de
charge virale dans quatre pays d¹Afrique.

Les projets sur le VIH sont majoritaires dans le portefeuille de
subventions d¹UNITAID. L¹Organisation soutient également des initiatives
visant à améliorer les conditions commerciales pour le dolutégravir, dont
les licences volontaires, l¹aide au développement d¹associations à doses
fixes et les moyens de faire baisser les prix, comme de s¹attaquer aux
obstacles potentiels pour un futur déploiement dans les milieux aux
ressources limitées.





<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] UNITAID engage 2, 45 millions $ pour un essai sur le dolutégravir au Cameroun, e-med <=