e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Deux technologies de pointe pour le dépistage du VIH chez les nourrissons préqualifiées par l'OMS

OMS : deux technologies de pointe pour le dépistage du VIH chez les
nourrissons préqualifiées par l¹OMS
http://www.unaids.org/fr/resources/presscentre/featurestories/2016/june/201
60623_HIV-detection-infants

OMS : DEUX TECHNOLOGIES DE POINTE POUR LE DÉPISTAGE DU VIH CHEZ
LES NOURRISSONS PRÉQUALIFIÉES PAR L'OMS
23 JUIN 2016

Deux techniques innovantes pour le dépistage précoce du VIH chez le
nourrisson qui viennent d'être préqualifiées par l'OMS vont permettre de
diagnostiquer rapidement encore plus de nourrissons dans le but de pouvoir
leur administrer un traitement vital.

Ces produits, Alere? q HIV-1/2 Detect (fabriqué par Alere Technologies
GmbH) et Xpert® HIV-1 Qual Assay (fabriqué par Cepheid AB), peuvent être
utilisés pour le dépistage sur des nourrissons âgés d'une heure seulement,
au lieu d'envoyer un échantillon en laboratoire, qui peut prendre des
semaines ou des mois pour renvoyer un résultat.

En 2015, sur plus de 1,2 million de nourrissons nés de mères séropositives
au VIH dans le monde, un peu plus de la moitié seulement ont eu accès à un
test de dépistage pour nourrissons. C'est l'une des raisons pour
lesquelles seulement la moitié de tous les enfants dont on estime qu'ils
vivent avec le VIH reçoivent effectivement le traitement dont ils ont
besoin. La meilleure façon de dépister l'infection à VIH chez les
nourrissons est d'utiliser des tests qui recherchent des signes de
présence du virus dans le sang, au lieu de tests détectant des anticorps
ou des antigènes. Jusqu'à présent, ces tests nécessitaient de longues
procédures menées dans un environnement spécial en laboratoire et exigeant
des infrastructures et une formation conséquentes. Ces nouvelles
technologies simplifient ces procédures en permettant de dépister
davantage de nourrissons, avec des résultats plus rapides.

« Ces tests représentent une avancée significative dans notre riposte au
VIH chez les jeunes enfants », déclare Mike Ward, qui dirige le service de
réglementation du Département Médicaments essentiels et produits
sanitaires de l'OMS. « Ce sont des plates-formes plus simples, plus
rapides et automatisées qui ne nécessitent pas autant d'infrastructures
que les systèmes conventionnels en laboratoire et peuvent être utilisées
sur le lieu des soins ou à proximité ».

Ces deux produits font actuellement l'objet d'études dans des pays
fortement touchés par le VIH afin de définir comment et où ils devraient
être utilisés. La préqualification de l'OMS donne aux agences de l'ONU et
aux pays une garantie de la qualité, l'innocuité et l'efficacité des
tests, ainsi que la confiance requise pour les acheter et les utiliser.

« L'utilisation sur le lieu des soins ou à proximité de technologies
permettant le dépistage précoce du VIH chez le nourrisson présente un
potentiel de rapprochement du dépistage du couple mère-enfant et, au
final, sauve la vie de ces enfants », explique Gottfried Hirnschall,
Directeur du Département VIH/sida de l¹OMS.

Les deux tests utilisent des cartouches jetables chargées au préalable des
produits chimiques nécessaires à l'identification du VIH dans un
échantillon de sang. Ainsi, ils sont plus rapides, moins encombrants et
plus faciles à gérer que d'autres tests qui exigent le type
d'infrastructure et la formation technique que l'on trouve en général
exclusivement dans les grands laboratoires.

Le test Xpert® fonctionne avec la même technique que celle déjà utilisée
pour diagnostiquer la tuberculose. Pour un dépistage du VIH, il suffit de
changer la cartouche, ce qui en fait une plate-forme rentable pouvant être
utilisée pour dépister plusieurs maladies. Xpert a besoin d'une
alimentation électrique constante mais nécessite très peu de formation et
de maintenance, et il peut être réalisé avec du sang total ou des
prélèvements de sang séché.

La plate-forme Alere peut fonctionner sur batterie pendant un maximum de 8
heures, ce qui la rend plus pratique dans les zones rurales reculées où il
n'existe pas de laboratoires et où les agents de santé sont souvent peu
qualifiés.

La préqualification est l'aboutissement de 18 mois d'efforts, dans le
cadre d'une collaboration entre l'OMS, le National Health Laboratory
Service d'Afrique du Sud et les Centres pour le contrôle et la prévention
des maladies américains.

« Il nous a fallu 150 échantillons prélevés sur des nourrissons
séropositifs au VIH, ce qui, fort heureusement, a été difficile à obtenir
», explique Mercedes Perez Gonzalez, agent technique du Département
Médicaments essentiels et produits sanitaires qui a coordonné les
évaluations des performances des deux tests pour l¹OMS.

Chaque année, des milliards de dollars de médicaments et d'autres produits
sanitaires sont achetés par des organismes d'approvisionnement
internationaux en vue d'une distribution dans les pays à faible revenu. Le
Programme de préqualification de l'OMS ¦uvre pour s'assurer que ces
organismes puissent choisir dans une vaste gamme de produits de qualité
certifiée pour des achats en gros à des prix très réduits. Conçues à
l'origine comme un système d'assurance qualité pour les agences des
Nations Unies, les listes de produits préqualifiés de l'OMS servent
aujourd'hui à de nombreux pays à faible revenu de référence pour éclairer
leurs achats de produits médicaux.

Le programme préqualifie en moyenne 80 produits médicaux par an, parmi
lesquels des médicaments, des vaccins, des techniques de diagnostic et des
substances pharmaceutiques actives.

DÉCLARATIONS
« CES TESTS REPRÉSENTENT UNE AVANCÉE SIGNIFICATIVE DANS NOTRE
RIPOSTE AU VIH CHEZ LES JEUNES ENFANTS. »
MIKE WARD DÉPARTEMENT MÉDICAMENTS ESSENTIELS ET PRODUITS SANITAIRES, OMS




<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Deux technologies de pointe pour le dépistage du VIH chez les nourrissons préqualifiées par l'OMS, e-med <=