e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (4)En RDC, financer les centres de santé sur la base de leurs performances

Bonjour,

Harmoniser les interventions des bailleurs de fonds est une problématique
essentielle indispensable à la réussite d'un tel projet et ce quel que soit
le pays.

Financer les centres de santé sur la base de leurs performances est une
stratégie nouvelle qui repose sur les critères d'EVALUATION DES
PERFORMANCES mais compte tenu des investissements en jeu, on peut penser
que les critères ont été sélectionnés de la manière la plus judicieuse par
les PTF, en tenant compte des attentes des populations desservies par la
formation sanitaire.

Après le projet et les financements terminés, dans quelques années, la
situation de ces centres de santé sera t'elle perrenne ? c'est à dire après
le projet, ces formations sanitaires auront elles mis en place les moyens
necessaires à leur autonomie financière afin que la performance
(initialement financée par les PTF) perdure après la fin du projet ?

Qu'a t'on prévu pour la PERENNISATION de ce besoin en financement, qui bien
entendu perdurera ?

Qui dit PERFORMANCE d'une formation sanitaire dit présence en permanence de
MEDICAMENTS ESSENTIELS DE QUALITE conforme à la législation et à la
règlementation pharmaceutique en vigueur en RDC, à tous les niveaux de la
pyramide sanitaire.

Concernant les médicaments essentiels, il serait souhaitable que ceux ci
soient encadrés :

(1) *au niveau ASSURANCE-QUALITE* pour que les formations sanitaires aient
l'OBLIGATION de s'approvisionner au niveau du système nationale encadré et
règlementé (SNAME) et non n'importe où, c'est à dire au moins cher, c'est à
dire la où les médicaments n'ont pas obligatoirement été controlés et/ou ne
respectant pas la règlementation en vigueur dans le pays, c'est à dire
souvant sur le système parallèle avec tous les risques pour la population
alors que ceux ci sont financés par les PTF qui en ont la responsabilité
éthique et morale;

(2) *au niveau QUANTITE DISPONIBLE*,a fin d'éviter les ruptures de stock de
médicaments au niveau de l'ensemble de la population, un stock de
médicaments essentiels sera nécessaire et devra être d'environ un an (de 9
à 12 mois) de consommation répartie sur l'ensemble de la chaine
d'approvisionnement,c'est à dire au niveau CENTRAL (de 4 à 5 mois), aux
niveaux intermédiaires (de 3 à 4 mois) et au niveau périphérique au niveau
des formations sanitaires (de 2 à 3 mois) soit compte tenu de la
 population de RDC d'environ 75 millions de personnes, avec une
consommation moyenne de 2us$ par personne et pas an, le stock nécessaire
pour l'ensemble de la population devrait représenter de entre 110 et 150
millions de us$;

(2) *au niveau FINANCIER* pour que les formations sanitaires aient
l'OBLIGATION de gérer les fonds des médicaments complètement à part afin
que ce fond "medicaments" deviennent complètement autonomes assurant ainsi
en permanence, la présence de médicaments essentiels conforme à la
règlementation et enregistrés dans le pays;

Si le projet arrive a isoler les fonds des médicaments, avant le fin des
financements il sera possible de mettre en place un système (au début
partiel puis le % de recouvrements augmentera progressivement jusqu'a
recouvrement complet) , de recouvrements des couts des médicaments assurant
au moins la présence des médicaments dans les formations sanitaires et
assurant la PERENNISATION d'au moins une partie du système lorsque le
Gouvernement devra se substituer au PTF pour le financement des formations
sanitaires.

Mais le RECOUVREMENT DES COUTS des médicaments, c'est peut être terminé ?

Bonne chance au projet qui débute pour le bien-être de l'ensemble de la
population de RDC, en particulier la plus démunie.


*---*
*Docteur Alain GUY*
Pharmacien
*--- *

*Consultant*
*Expert GAS & Secteur Pharmaceutique*
*--- *
Email :  alainguy.bx@gmail.com
Tel : +33 6 13 34 52 10
*---*
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>