e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (2)Délinquance pharmaceutique (risperdal°)

Chers e-médiens,

Article très intéressant qui montre le dessous des services commerciaux des 
laboratoires et les dérives cupides. 

Mais un autre problème apparaît moins clairement: En psychiatrie, il y a très 
peu de médicament antipsychotiques ayant une AMM pour les enfants. Les 
pédopsychiatres se voient contraints de prescrire de très vieux médicaments 
(haloperidol ou Chlorpromazine) car ces derniers ont une AMM pour les enfants 
obtenue à une époque ou cela posait moins de problèmes.  Du coup, les enfants 
ne peuvent pas bénéficier des progrès obtenus avec les nouveaux produits qui 
n'ont une AMM que pour les adultes . Les antipsychotiques de 2eme génération 
ont en général moins d'effets secondaires que les premières générations mais ne 
sont pas prescrits car ils n'ont pas d'AMM pour les enfants (sauf le 
Risperdal). 

Aucun laboratoire n'ose prendre le risque d'effectuer des essais sur des 
enfants pour obtenir l'AMM  sur un marché assez limité. En résumé pour le labo: 
Gros risques de procès dès lors qu'on se risque à des essais sur les enfants et 
peu de bénéfices à en tirer car un marché très étroit (peu de clients)= Pas de 
médicaments pour les enfants.

La frontière bénéfice / risque pour un labo est souvent difficile à évaluée et 
mériterait que cela se décide entre les labos, les autorités régulatrices, les 
médecins et les associations de patients.

Jean Louis ROCHE

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>