e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (8)La direction d?Air France repart à la charge contre la « taxe Chirac » - Réponse de Unitaid

Bonjour,
Pour faire suite aux récents articles parus dans la presse au sujet de la taxe 
de solidarité sur les billets d’avion et les réactions de certaines personnes 
de votre réseau, je vous prie de trouver ci-dessous le communiqué de presse 
qu’UNITAID a souhaité diffuser pour clarification. Vous trouverez aussi 
ci-dessous les éléments de langage qui nous paraissent particulièrement 
saillants.
Je vous serais reconnaissante de bien vouloir circuler ces informations auprès 
de votre réseau.
Je vous en remercie par avance. 
Bien cordialement,
Sarah Mascheroni
 
--------------------------------
 
Pour ce qui concerne la situation financière d’UNITAID et à partir des Etats 
financiers de 2014 audités, le montant total des contributions reçues dans le 
fonds fiduciaire d’UNITAID entre 2006
et fin 2014 est de 2,405 milliards de dollars.
 
Le montant total des engagements approuvés par le Conseil d’Administration 
d’UNITAID est de 2,161 milliards de dollars.
 
Les fonds disponibles fin 2014 sont de 821 millions de dollars qui comprennent 
460 millions de dollars engagés par UNITAID dans des projets avec ses 
partenaires et approuvés par le Conseil d’Administration
(dont 258 millions de dollars de projets en cours d’exécution et 202 millions 
de dollars de projets approuvés par le Conseil d’Administration et dont les 
accords de projets sont en cours de finalisation). En effet, UNITAID s’engage 
avec des partenaires opérateurs
pour des projets d’une durée moyenne de trois ans. En conséquence, UNITAID doit 
pouvoir disposer des réserves financières suffisantes pour garantir 
l’engagement financier sur la durée totale des projets.
 
La capacité de financement d’UNITAID pour 2015 est de 361 millions de dollars 
dont 200 millions de nouveaux projets sont actuellement en cours de 
développement. Plusieurs de ces projets seront
examinés au Conseil d’Administration à partir de juin 2015. D’autres appels à 
projets ciblés sur l’accès aux médicaments et aux diagnostics pour lutter 
contre le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose, conformément au mandat 
d’UNITAID, sont prévus pour la
deuxième partie de 2015.
 
Il est inexact de prétendre qu’UNITAID pourrait financer de nouveaux projets 
sans ressources supplémentaires dans les années à venir. 
 
 
 


Sarah Mascheroni | Events & Communication | UNITAID
Tel. +41 22 791 23 38 | Cel. +41 79 728 73 11 | mascheronisa@unitaid.who.int

**************
Genève, le 5 mai 2015,

UNITAID :
FINANCEMENT DE L’INNOVATION THERAPEUTHIQUE POUR LES PAYS EN DEVELOPPEMENT


Suite à la parution d’articles dans la presse, UNITAID souhaite apporter
les précisions suivantes :


Avec la taxe de solidarité sur les billets d’avion depuis sa création en
2006 et jusqu’à fin 2014, la France est le premier contributeur d’UNITAID avec
un montant total de 1,395 milliard de dollars de contributions (soit 58% du
budget d’UNITAID).

 
La France est aussi le deuxième contributeur du Fonds mondial (après les
Etats-Unis) et l’un des tous premiers de GAVI. Cette stratégie internationale
et les moyens consacrés à la lutte contre le VIH/sida, le paludisme et la
tuberculose constituent un effort international sans précédent dans l’histoire
qui a produit un impact en santé publique exceptionnel : 13 millions de
personnes traitées pour le VIH/sida, une diminution de 50% des cas de paludisme
depuis l’an 2000, 86% des personnes souffrant de tuberculose traitées avec
succès.

 
Ces efforts doivent être poursuivis afin de répondre aux objectifs
mondiaux de lutte contre les trois maladies. 

 
L’accès à l’innovation et aux nouveaux traitements représente dans les
années à venir un enjeu majeur pour répondre aux défis fixés par la communauté
internationale pour lutter contre ces trois maladies qui tuent encore
aujourd’hui quatre millions de personnes par an dans les pays en développement
et en particulier en Afrique. 


Les actions ciblées d’UNITAID, pour l’accès aux traitements contre le
VIH/sida, la tuberculose et le paludisme ont contribué à améliorer l’accès aux
traitements de centaines de millions de personnes, et en particulier ont permis
de traiter des enfants pour lesquels il n’existait pas de formulations
pédiatriques avant l’intervention d’UNITAID. Grâce notamment aux baisses de
prix des médicaments et des tests, qu’UNITAID a obtenues, qui dans certains cas
ont permis de diminuer leur prix de 50 à 75 %, des centaines de millions de
personnes et d’enfants ont pu avoir accès à des médicaments et des tests de
qualité à moindre coûts. Des analyses récentes permettent d’estimer que sur le
plan financier le retour sur investissement des actions d’UNITAID est de
l’ordre de 5 euros pour 1 euro investi. En d’autres termes, un euro investi
dans les programmes d’UNITAID représente 5 euros d’économie à terme pour
l’ensemble des acteurs engagés au niveau mondial qui financent la lutte contre
les trois maladies (dont le Fonds mondial) et pour les pays en développement
eux-mêmes.


Ainsi, UNITAID permet d’augmenter l’efficacité de la réponse mondiale. 


De nouveaux traitements sont donc indispensables pour doubler dans les
années à venir le nombre de personnes sous traitement vivant avec le VIH
(aujourd’hui 13 millions), pour éliminer le paludisme, et pour dépister et 
traiter
les nouveaux cas de tuberculose, notamment multi-résistante qui est devenue une
menace croissante dans le monde, dans les pays en développement ou émergents
mais aussi dans les pays développés, y compris en Europe.


Pour ce qui concerne la situation financière d’UNITAID et à partir des
Etats financiers de 2014 audités, le montant total des contributions reçues
dans le fonds fiduciaire d’UNITAID entre 2006 et fin 2014 est de 2,405
milliards de dollars.


Le montant total des engagements approuvés par le Conseil
d’Administration d’UNITAID est de 2,161 milliards de dollars.

 
Les fonds disponibles fin 2014 sont de 821 millions de dollars qui
comprennent 460 millions de dollars engagés par UNITAID dans des projets avec
ses partenaires et approuvés par le Conseil d’Administration (dont 258 millions
de dollars de projets en cours d’exécution et 202 millions de dollars de
projets approuvés par le Conseil d’Administration et dont les accords de
projets sont en cours de finalisation). En effet, UNITAID s’engage avec des
partenaires opérateurs pour des projets d’une durée moyenne de trois ans. En
conséquence, UNITAID doit pouvoir disposer des réserves financières suffisantes
pour garantir l’engagement financier sur la durée totale des projets.

 

La capacité de financement d’UNITAID pour 2015 est de 361 millions de
dollars dont 200 millions de nouveaux projets sont actuellement en cours de
développement. Plusieurs de ces projets seront examinés au Conseil
d’Administration à partir de juin 2015. D’autres appels à projets ciblés sur
l’accès aux médicaments et aux diagnostics pour lutter contre le VIH/sida, le
paludisme et la tuberculose, conformément au mandat d’UNITAID, sont prévus pour
la deuxième partie de 2015.

 

Il est inexact de prétendre qu’UNITAID pourrait financer de nouveaux
projets sans ressources supplémentaires dans les années à venir. 

 

À propos d’UNITAID

UNITAID
est une initiative de santé mondiale lancée en 2006 par les gouvernements du
Brésil, du Chili, de la France, de la Norvège et du Royaume-Uni en vue de
fournir des financements durables et prévisibles en faveur de la lutte contre
le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose. Ces
efforts doivent être poursuivis afin de répondre aux objectifs mondiaux de
lutte contre les trois maladies. 
Environ 70 % des fonds d’UNITAID proviennent d’une taxe minime prélevée
sur les billets d’avion.

 

www.unitaid.org

Pour toute information
complémentaire, contacter Sarah Mascheroni (mascheronisa@who.int, Tel. +41 79 
72 87311).   

 
                                          

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] (8)La direction d?Air France repart à la charge contre la « taxe Chirac » - Réponse de Unitaid, Sarah Mascheroni <=