e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Le secteur pharmaceutique en bonne santé avec plus de 1013 officines privées (Sénégal)

Le secteur pharmaceutique en bonne santé avec plus de 1013 officines
privées (officiel)
 2014-07-15 22:29:45 GMT
http://www.aps.sn/articles.php?id_article=130973

Dakar, 15 juil (APS) ­ Le directeur de la pharmacie et du médicament,
Professeur Amadou Moctar Dièye, a indiqué mardi que le secteur
pharmaceutique se porte globalement bien au Sénégal, avec un bon maillage
du territoire national formé par plus de 1013 officines privées.
?¹La disponibilité du médicament est effective, d¹autant plus que les
pharmacies on les trouve presque partout au Sénégal¹¹, a expliqué le
lieutenant-colonel Dièye, en marge de la clôture d¹un atelier de deux
jours destiné à la validation du document de politique pharmaceutique
nationale.

D¹après le professeur Dièye, cette rencontre a permis de discuter des
points forts de la pharmacie, mais également et surtout de ses points
faibles. ?¹Nous avons parlé de la vision de la politique pharmaceutique,
de ses objectifs et des stratégies pour sa mise en ¦uvre'', a-t-il précisé.

Le secteur public comprend la Pharmacie nationale d'approvisionnement
(PNA) avec des pharmacies régionales d¹approvisionnement (PRA) comme
points d'appui au niveau des régions. Une pharmacie mobile
d'approvisionnement qui dessert les régions ne disposant pas de PRA vient
appui de ce dispositif.

Il a insisté sur la nécessité de poursuivre la promotion des médicaments
génériques qui se fait depuis quelques années. ?¹Nous avons constaté avec
la promotion des médicaments génériques une diminution de prix variant
entre 15 et 80%¹¹, a-t-il dit.

?¹Grâce à cette politique des médicaments génériques, nous avons pu
engendrer, sur plus de 200 molécules, une diminution moyenne de 40 %, et
nous allons l¹accentuer¹¹, a promis le professeur Amadou Moctar Dièye.

Il a toutefois déploré le fait que beaucoup de pharmaciens diplômés ne
parviennent pas à avoir l¹autorisation d¹ouvrir une pharmacie à la fin de
leurs études.

?¹Nous avons des préoccupations par rapport à la forte demande émanant des
pharmaciens qui viennent juste de sortir, et à ce niveau, nous suggérons
un recrutement important de ces pharmaciens dans le secteur public¹¹,
a-t-il plaidé.

?¹Il n¹y a pas assez de pharmaciens publics dans les régions, et nous
souhaiterions que, dans chaque région il y en ait, de même que dans chaque
district sanitaire¹¹, a martelé le directeur de la pharmacie et du
médicament.

Il a salué les efforts qui sont faits jusqu¹ici, tout en prônant davantage
de volonté pour permettre au système de santé de disposer d¹un pharmacien
dans chaque région, et au-delà, au niveau de chaque district sanitaire.

Revenant sur le document de politique pharmaceutique nationale qui a
suscité cette rencontre, il a souligné qu¹il a été validé et amendé ce
mardi. ?¹Nous allons le soumettre pour adoption aux autorités
sanitaires¹¹, a-t-il conclu.

LTF/ASG



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Le secteur pharmaceutique en bonne santé avec plus de 1013 officines privées (Sénégal), e-med <=