e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (13) Place de la production locale en Afrique subsaharienne

Bonjour,
La production locale de médicaments traditionels améliorés (MTA) ne dépend pas 
du tout des chercheurs, mais comme nous le savons tous, c'est une volonté 
politique qui peut débloquer la situation. Pour le cas précis du Cameroun, je 
connais bien l'IMPM et je ne peux pas vous citer tous les déboires rencontrés 
en travaillant avec cette structure qui est supposée promouvoir la valorisation 
de nos substances naturelles. Les chercheurs ne sont pas des industriels ; ils 
ne peuvent pas sortir de leurs laboratoires de recherche et développer des 
structures de production de MTA qui nécessitent un investissement au dessus de 
leurs moyens compte tenu du fait qu'ils sont déjà dépendants des sponsors 
extérieurs pour "bricoler" dans leurs labo. Je ne désespère pas mais compte 
tenu des propriétés thérapeutiques démontrées de nos substances naturelles, il 
y aura bien un jour un sursaut d'orgueil national pour valoriser ces substances 
qui sont je le redis encore parfois endémiques et n'attendent qu'à être 
vulgariser. Pour cela, il faut bien sûr respecter toutes les normes 
internationales de fabrication et de production, ce qui nécessite un 
investiment minimum qui n'est pas la priorité actuelle de nos gouvernants.

Pierre Kamtchouing
Professeur de biologie
Cameroun
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>