e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (3)Place de la production locale en Afrique subsaharienne

Bonjour,

La production locale est un défi pour l'Afrique pour prendre en main son
destin en matière d'accès aux médicaments. Inexorablement, les pays
generiqueurs actuels sont contraints à appliquer les ADPIC. Les souplesses
les plus notables pour accéder aux génériques des médicaments les plus
récents (sous brevets) ne sont raisonnablement exploitables que pour des
pays ayant des capacités de production. L'exemple du Rwanda qui a essayé
d'exploiter les licences obligatoires est un exemple de contre-productivité
de l'exploitation des licences obligatoires d'importation.

Mais pour être utile, la production locale doit obéir à une  dynamique sous
régionale. 
La sous régionalisation permet de:
- mutualiser les efforts dans les démarches auprès de l'OMC
- faire bénéficier à des pays en développement des mêmes avantages
d'exceptions que les pays les moins avancés
- créer un marché sous régional pour pouvoir profiter des économies
d'échelle

Pour cela, la production locale doit être une décision politique des Chefs
d'État africains accompagnée d'un engagement financier des budgets
nationaux. L'autonomie financière de cette dynamique lui permettra
d'établir ses propres règles. Il peut ainsi être pris des mesures qui
assurent que les produits de la production locale sont achetés par les
différents programmes des pays. L'analyse du développement des industries
des pays développés montre qu'ils se sont permis des périodes de
protectionnisme pour arriver là où ils sont aujourd'hui. Le libéralisme
promu à travers les A.O n'est qu'un moyen pour écouler la production de
leurs industries en Afrique. Tant que ces mesures nous seront imposées,
l'Afrique restera un continent de consommation, à la merci des priorités
définies  par les fournisseurs, et ses programmes de santé soumis aux aléas
du marché international dans lequel elle ne pèse pas gros.

Cordialement!

Simon Kabore

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>