e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Enquête sur des pharmacies de Lomé

Le TOP 10 des pharmacies
3 mai 2013 
http://independantexpress.com/?p=4821

Il est possible à Lomé de recevoir une chaussure en plein visage lorsque vous 
allez acheter dans une pharmacie, de même est-il aussi éventuel de se faire 
accueillir comme un petit roi dans d?autres.  Une enquête sur les 138 
pharmacies environ que compte la ville de Lomé révèle des surprises émouvantes. 
A côté de cinq qui expriment disponibilité, bon accueil et pris en charge des 
clients, cinq autres sont gravement désagréables.

L?enquête menée par une équipe restreinte de l?indépendant express a porté sur 
les cinq meilleures pharmacies et les cinq pires. Les critères ; accueil, prise 
en charge, disponibilité des produits, accessibilité, qualité de la décoration 
externe et interne et l?audience auprès du public. Les personnes enquêtées sont 
de différentes catégories. Les délégués médicaux, les médecins et personnel de 
santé, les clients, les communicateurs.

Cinq pharmacies ont reçu la note positive des personnes interrogées : La 
pharmacie des Etoiles, la pharmacie Yem-Bla, la Samaritaine, la Pharmacie 
Horizon et la pharmacie de la Cité. Cinq autres sont jugées désagréables : la 
pharmacie Justine, la pharmacie de la Nation, la pharmacie Saint Paul, la 
pharmacie Jahnap et Laus Déo.

Dans le classement, la pharmacie des étoiles vient en tête. Toutes les 
personnes interrogées expriment leur satisfaction des prestations. Les produits 
sont de bonne qualité et disponible, les conseillers sont attentifs, la 
décoration intérieur est satisfaisante et la situation géographique ne dérange 
pas. Seulement on constate selon les clients un flottement depuis près d?un an. 
Consécutif d?après nos enquêtes à la disparition de la promotrice, il y a 
quelques mois. La possibilité d?achat par carte visa est un autre atout de 
cette pharmacie.

La pharmacie Yem-Bla qui était une petite boîte a fait peau neuve et s?est 
battue pour relever le défi de la disponibilité des produits. Le décor 
intérieur et extérieur est attrayant et surtout l?accueil est assez apprécié 
des clients.

La Samaritaine non loin de l?hôpital de Bè réserve aussi aux clients d?après 
nos enquêtes une qualité dans les prestations. Desservant l?hôpital e bè, les 
promoteurs ont réussi à faire de l?accueil et de la satisfaction des clients 
une priorité.

A la pharmacie Horizon au feu rouge de l?immeuble NSIA sur le boulevard, on 
peut compter sur la présence physique de la pharmacienne, propriétaire qui 
écoute et conseille. Des petites consultations allant de la prise de la tension 
au poids dans une position de repos.(deux chaises sont disposées à l?entrée) La 
pharmacienne loin d?être caractéristique des pharmaciennes considérées comme 
des dames acariâtres est plutôt très joviale et attentive. Une attitude 
transmise à ses employées. Mieux, il arrive à la pharmacie Horizon de prendre 
les contacts du client et de le rappeler soit pour lui demander de revenir 
chercher un produit qui tait en rupture ou de savoir si l?équivalent recommandé 
a marché. Les clients ont salué cette disponibilité.

La pharmacie de la cité désengorge la route de Kpalimé. Les clients sont 
également satisfaits de son accessibilité et de la présence de pharmaciens.

Parmi les pires pharmacies, se trouve en tête la Pharmacie Justine. C?est 
difficile de compter sur cette pharmacie situé à quelques mètres du CHU. Le 
personnel se réduit à une personne, la propriétaire qui ferme lorsqu?elle a des 
courses, même en heures et jours de garde. Il y a pire, pour aller à la 
pharmacie Justine, si vous êtes client, soyez sûr de ne pas vous tromper et de 
ne pas avoir un gros billet à se faire de la monnaie. Vous risquez de prendre 
une chaussure en plein visage. La discussion avec la pharmacienne, toujours 
nerveuse, se limite à la remise de l?ordonnance et à l?achat du produit. Pas de 
commentaires, pas de conseils à demander, pas de plaisanterie. La pharmacienne 
vous mettra à la porte. Toutes les personnes enquêtées ont témoigné d?un 
désagrément au moins à la pharmacie Justine.

Autre calamité dans le monde pharmaceutique, la Pharmacie La nation. Là-bas, le 
personnel vit dans une vieillerie de rayons mal décorés, les produits étant 
exposés pêle-mêle. Aucune maîtrise de la chose pharmaceutique, obligés de faire 
attendre continuellement les clients pour du simple paracétamol. C?est juste 
une petite unité où on ne peut trouver que des produits de santé primaires. Pas 
grand-chose.

Ces caractéristiques, La nation les partage avec Saint Paul situé sur l?avenue 
Jean Paul II, pas trop recommandé.

La pharmacie Jahnap est aussi concernée par les insuffisances dans la 
disponibilité des produits et la qualité des prestations.

La construction des infrastructures routière a pénalisé certaines pharmacies 
qui se trouent dans le lot.

Laus Déo à Adidoadé, qui, pour retrouver son équilibre commercial est obligée 
de déménager comme l?a fait la Pharmacie du Millénaire ou attendre la fin des 
travaux.  On reproche à cette pharmacie la difficulté d?accès. On espère 
qu?après les travaux, on pourrait voir de mieux avec Laus Déo et reconsidérer   
la frustration de son personnel vis-à-vis des clients.

La pharmacie est presqu?on un cadre de secours pou les personnes affectées par 
une situation de santé. La loi cadre régissant ce métier recommande la 
courtoisie, l?écoute et les conseils visant à aider les clients. Certains sont 
dans les normes, d?autres sont pratiquement loin de cette réalité, qui 
agressent les clients déjà affectés. Obligation pour l?ordre national des 
pharmacies de réglementer ce secteur.

Alfredo Philomena

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Enquête sur des pharmacies de Lomé, sonia akemakou <=