e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] La première "licence professionnelle" en logistique de la santé démarre au Bénin

(Voir aussi le film sur le site
http://www.amp-vaccinology.org/fr/video/2013-12-02/utilisation-du-menafriva
c-en-cha-ne-temp-rature-contr-l-e-ctc-au-b-nin
Utilisation du MenAfrivac en chaîne à température contrôlée (CTC) au
Bénin12 février 2013
Cette production AMP-OMS-PATH présente la première campagne contre la
méningite A au Bénin avec le vaccin conjugué MenAfrivac du 15 au 25
novembre 2012.
La chaîne à température contrôlée (CTC) est l¹utilisation d¹un vaccin hors
de la chaîne de froid traditionnelle (2°C et 8°C).
CB)


La première "licence professionnelle" en logistique de la santé démarre au
Bénin
http://www.amp-vaccinology.org/press-article/2013-26-03/la-premi-re-licence
-professionnelle-en-logistique-de-la-sant-d-marre-au-b-n

Cotonou, le 26 mars 2013 ­ Le projet LOGIVAC <http://logivac.org/fr>, mis
en ¦uvre conjointement par l¹Agence de Médecine Préventive (AMP) et
l¹Organisation Mondiale de la Santé (OMS), lance en collaboration avec
l¹Institut Régional de Santé Publique (IRSP) la première formation
diplômante en logistique de santé en Afrique francophone.

A cette occasion, une cérémonie est organisée le 26 mars 2013 à l¹IRSP à
Ouidah au Bénin, où la formation présentielle est dispensée. Coprésidé par
le Ministre de la Santé et son homologue de l¹Enseignement Supérieur et de
la Recherche Scientifique, l¹évènement réunit des partenaires intervenants
dans le secteur de la santé au Bénin et dans la région.

Cette formation, l¹une des productions du projet LOGIVAC, contribuera à
ses missions qui consistent à professionnaliser la logistique de santé en
Afrique subsaharienne afin d¹améliorer la performance des systèmes de
santé. Actuellement les systèmes sanitaires dans la région sont pénalisés
par la faiblesse des infrastructures, des services de base inadaptés, et
un déficit de personnels compétents. Dans la pratique, ce sont des
médecins ou des infirmiers qui font office de logisticiens et en général,
cette profession n¹est pas reconnue dans la nomenclature des métiers de la
fonction publique. La nécessité de doter les systèmes de santé de services
logistiques compétents et adaptés a été soulignée a plusieurs reprises par
les pays de la région ainsi que par les partenaires du développement
sanitaire de ces pays.

Au total, 24 étudiants, dont cinq femmes, de huit pays africains
participent à la formation. Ils viennent du Bénin, du Burkina Faso, du
Burundi, de Madagascar, du Niger, de la République démocratique du Congo,
du Tchad et du Togo et sont issus pour la plupart, de programmes de santé
publique comme le Programme élargi de vaccination (PEV), les centrales
d¹achats de médicaments ou des laboratoires nationaux de référence. Les
facilitateurs sont des experts venus de l¹IRSP, de l¹OMS, de l¹AMP, de
l¹Institut Bioforce, de ministère de la Santé de plusieurs pays de la
région et de l¹Université d¹Abomey-Calavi du Bénin. Cette dernière
sanctionne la formation par une licence professionnelle en logistique de
santé.

Le programme de formation a été développé à travers une série d'ateliers
avec des experts de différentes organisations ; il est soutenu par les
ministères de la Santé des pays participants ainsi que par un consortium
de partenaires régionaux et internationaux (des secteurs publics et
privés). Les unités d¹enseignement couvrent l¹ensemble des domaines de
compétences de la logistique de santé : fondamentaux de la logistique de
santé ; planification logistique ; coordination et administration ;
système d¹information logistique ; partenariat ; gestion de la chaine
d¹approvisionnement ; gestion des produits de santé essentiels ; gestion
des équipements et matériels techniques ; gestion des infrastructures ;
gestion des situations d¹urgence.

La formation se déroulera en deux semestres et comprendra 1500 heures
réparties en enseignements théoriques, travaux dirigés et travaux
pratiques, exercices de mise en situation, stage professionnel et travail
personnel. Les enseignements se feront aussi bien en face à face qu¹à
distance.

Dès cette année, la licence professionnelle sera proposée en anglais et
l¹offre de formation sera étoffée par des formations courtes. Elle
s¹entendra à la maîtrise et plus tard au doctorat en logistique.
Pour plus d¹informations, veuillez contacter : Vitalien ADOUKONOU, Chargé
de Communication à l¹AMP (vadoukonou@aamp.org ) ; M. François AGOSSOU,
Conseiller chargé de la Promotion de la Santé à l¹OMS/Bénin
(agossouf@bj.afro.who.int) et M. Gilles AGBOKOU, Attaché de Presse du
Ministre de la Santé (gillesagbokou@yahoo.fr )  



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] La première "licence professionnelle" en logistique de la santé démarre au Bénin, remed <=