e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] TAW Africa s?inquiète pour l?accès universel aux soins de santé en RCA

 Coup d’Etat en République Centrafricaine
TAW Africa s’inquiète pour l’accès universel aux soins de santé

La République Centrafricaine vient de connaitre à nouveau un coup d’Etat 
militaire. Cette énième alternance par un coup de force dans ce pays, 
intervient dans un contexte sanitaire difficile. Sans rentrer dans les 
dimensions politiques de cette crise, TAW Africa (Treatment Access Watch) 
invite les nouvelles autorités à mettre tout en œuvre pour garantir l’accès des 
populations aux soins et autres services de santé, surtout les plus vulnérables.

Les statistiques sanitaires 2011 publiées par l’Organisation Mondiale de la 
Santé (OMS) présentent une situation sanitaire préoccupante à la République 
Centrafricaine. Selon ledit rapport, 21,8% des enfants de moins de 5 ans 
présentent un déficit pondéral, 171 sur 1 000 enfants ont de fortes chances de 
perdre la vie avant leur 5e anniversaire et 850 femmes sur 100 000 perdent la 
vie en mettant au monde un enfant. Cette mortalité infantile et maternelle 
élevée s’explique, entre autres, par le fait que seuls 54% des accouchements 
sont assistés par un personnel de santé.

La situation des maladies infectieuses n’est pas moins alarmante. Le taux de 
séroprévalence du VIH/Sida demeure élevé (4,7% pour les adultes entre 15 à 49 
ans), alors que seulement 19% des personnes vivant avec le VIH bénéficient d’un 
traitement antirétroviral (la moyenne de la région étantde 37%). 40 sur 100 000 
de ces séropositifs meurent de la tuberculose. Pendant que la région a une 
mortalité due au paludisme estimée à 94 sur 100 000 habitants, la RCA 
s’illustre avec un taux de 192.

Il y a moins d’un mois (le 27 février 2013), une réunion d’experts sanitaires, 
tenue à Boali (en RCA), a lancé un appel aux dirigeants de la RCA, afin qu’une 
demande soit faite au Fonds Mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et le 
tuberculose, pour faire face à la situation sanitaire difficile du pays.
La crainte de TAW Africa est que, sous prétexte de la sécurisation du pays et 
du retour à l’ordre constitutionnel, les priorités sanitaires ne soient 
reléguées  à un niveau secondaire.
Il invite par conséquent les nouveaux dirigeants de la RCAà :
•
sécuriser tous les programmes de santé actuellement en cours dans le pays
•
maintenir les dynamiques engagées au niveau national et sous régional pour 
accélérer l’accès universel aux soins de santé

Il interpelle la communauté internationale à inclure dans ses préoccupations, à 
adresser aux nouveaux dirigeants dela RCA, les préoccupations ci-dessus 
manifestées. En outre, elle devrait veiller à ce que les sanctions prononcées, 
contre le nouveau régime de Bangui, ne compromettent pas l’accès des 
populations aux services sociaux de base.
TAW Africa est un réseau d’observatoires africain pour le suivi de l’accès aux 
soins de santé en Afrique. Il est actuellement présent au Cameroun (représenté 
par l’observatoire de Positive Generation) et au Burkina Faso (représenté par 
l’observatoire du RAME)
 
Contact de presse

Simon KABORE
Réseau Accès aux Médicaments Essentiels
Tel : (226) 70 24 44 55
E-mail : simonkabore@rame-int.org
www.rame-int.org
 
Fogué Foguito,
Positive-Generation, TAW
Tel :(00237) 22238860 / 22036327 /
Fogue.Foguito@positive-generation.org /
www.camerounaids.org 
 

Envoyé de mon iPad
Simon KABORE
Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME)
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] TAW Africa s?inquiète pour l?accès universel aux soins de santé en RCA, Simon Kabore <=