e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (4)Médicaments essentiels : un concept toujours d'actualité (Revue Prescrire)

Bonjour

Merci au Dr FARGIER de reposer ce problème de la prescription rationnelle.
Il est tout à fait évidement que sans elle, nous aurons des systèmes de
santé minés en même temps par l'insuffisance des ressources et le
gaspillage du peu de ressources disponibles. Mais comme le dit le Dr
FARGIER, tout se passe comme si tous les partenaires sont entrainés par une
conspiration du silence par rapport à l'usage rationnel des médicaments, à
commencer par l'OMS.
L'OMS qui pourtant a un programme (il me semble) sur l'usage rationnel avec
des cours de formation où les outils de planification et des orientations
de stratégies de promotion de l'usage rationnel sont donnés. Mais on ne
sait pas pourquoi, presque aucun pays de la sous région Afrique de l'Ouest
et du Centre n'a intégré formellement une stratégie bien planifiée en la
matière.
La plupart des acteurs des politiques pharmaceutiques se disputent les
rôles dans les approvisionnements et regardent avec dédains les initiatives
possibles pour l'usage rationnel.
Quand on prend le cas spécifique des LNME, qui est une stratégie de
promotion de la prescription rationnelle, elles ne semblent concerner que
les dispensaires et les centres médicaux. Les hôpitaux, qu'ils soient
régionales ou universitaires, trouvent qu'ils sont affranchis de cet outils
"camisole de force".
La promotion du concept même du générique est abandonnée aux Centrales
d'Achat de MEG. Par exemple au Burkina Faso, il est difficile de voir des
affiches, des spots télé ou radio émanant du Ministère de la santé, faisant
la promotion des MEG. Les messages de promotion des MEG viennent presque
exclusivement de la CAMEG; ce qui donne une connotation de marketing
commercial au lieu de social à la promotion des MEG au Burkina. Tout ce
passe comme si seules les Centres d'Achat de MEG dans les pays ont un
intérêt (financiers bien sur) dans l'utilisation des génériques dans les
pays, et que les autorités n'ont pas conscience de leurs importances
sanitaires et sociales.
On trace ainsi un boulevard aux délégués médicaux avec toutes leurs
batteries d'incitations pour la promotion du chiffre d'affaire de leurs
laboratoires. Pour la promotion de la santé des populations ... Dieu est
là!

-- 
Simon KABORE
PCA du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME)
04 BP: 8038 Ouagadougou 04 Burkina Faso
Tel:  bur (226) 50 37 70 16
         Cel: (226) 70 24 44 55
E-mail alternatif: simonkabore@rame-int.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>