e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (4)De faux médicaments saisis à Yaoundé

Les faux m�dicaments sont un un sacr� fl�au. Pour pouvoir s'attaquer au fl�au 
des faux m�dicaments, il faut en premier lieu s'attaquer � la demande. Car le 
probl�me, c'est bien la demande de m�dicaments hors des circuits officiels! 
Les m�dicaments vendus dans les officines priv�es sont beaucoup trop chers pour 
un bon nombre d'individus. Si ces officines priv�es �taient capables d'offrir 
une panoplie de m�dicaments essentiels tr�s bon march�s � leur population, et 
apporter avec beaucoup de professionalisme, le conseil n�cessaire � la 
dispensation de ces m�dicaments, la demande pour les m�dicaments de rue 
diminuerait. Bien s�r, il faut de la volont� politique au plus niveau. Mais pas 
seulement: les pharmaciens doivent faire pression pour que les populations � 
bas revenu puissent avoir acc�s � des m�dicaments bon march�s dans leurs 
officines priv�es. Aujourd'hui, certaines mol�cules sont fabriqu�es en grande 
quantit�, � des co�ts raisonnables et avec un niveau de qualit� suffisant. Il 
faut que cela profite aux plus d�munis, et je suis certaine que dans bon nombre 
de pays, les pharmaciens d'officine peuvent faire quelque chose dans ce sens. 
Cela ne pourra que les aider � combattre ce fl�au des faux m�dicaments.

Bien � vous

Dominique Chatelet
pharmacienne � Gen�ve

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>