e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Cameroun-SIDA: Des malades sevrés d'antirétroviraux à Yaoundé

Cameroun-SIDA: Des malades sevr�s d'antir�troviraux � Yaound�
http://www.afriquejet.com/cameroun-sida-des-malades-sevres-dantiretroviraux-a-yaounde-2012031635100.html

Sant� - Le Ministre de la sant� d�ment la p�nurie alors que de nombreux 
patients se disent priv�s de leurs protocoles depuis quelques jours. � C'est 
depuis 7 heures du matin que je suis ici (Pavillon pharmacie de l'H�pital 
central de Yaound�, Ndlr). Et c'est � l'instant, ce lundi 12 mars, qu'on vient 
de me signifier qu'il n'y a pas mes produits.

Il faut dire que c'est depuis jeudi que je rase les murs de cet h�pital sans 
trouver satisfaction. �a commence � �tre fatigant ! �, s'indigne Faustin Shu, 
la trentaine sonn�. Diagnostiqu� s�ropositif lors d'un test il y a environ 3 
ans, il vit depuis lors sous antir�troviraux (Arv). Il revient, � intervalles 
r�guliers, prendre ses deux protocoles d'antir�troviraux dans cette formation 
sanitaire. 
� Les derniers produits que j'ai pris ici sont d�j� finis. Et ce que nous 
vivons en ce moment, nous l'avons toujours v�cu. Il y a toujours des p�riodes 
o� les m�dicaments disparaissent et reviennent �, rel�ve-t-il.

Comme Faustin, plus d'une centaine de malades font le pied de grue devant ce 
pavillon depuis la semaine derni�re. � C'est pratiquement depuis lundi 5 mars 
que j'attends recevoir mes m�dicaments. On m'a fait comprendre que le deuxi�me 
produit n'est pas l�. Et que je devrais repasser vendredi prochain�, explique 
une malade, sous anonymat. Il faut noter cependant que certaines personnes ne 
prenant qu'un seul produit sont servis.

Approch�s, les responsables au niveau du pavillon pharmacie ne croient pas 
savoir qu'il y a p�nurie. � Ce n'est qu'une rumeur. Il peut y avoir de petits 
dysfonctionnements au niveau des commandes. Mais de l� � parler de p�nurie, je 
dis c'est faux. Seulement, si vraiment on a connu un petit break, c'�tait � 
cause du mouvement d'humeur qu'il y a eu ici la semaine derni�re. C'est ce qui 
a conduit � ce qu'on repousse les rendez-vous de certains patients �.

Joint au t�l�phone, Michel Iroko, membre du R�seau camerounais des Pvvih 
(R�cap) dit qu'il n'a �t� mis au courant de l'absence de certains m�dicaments 
dans certains h�pitaux que depuis lundi matin. Il confie avoir joint � 
l'instant le Comit� national de lutte contre le Sida (Cnls) qui l'a rassur� en 
lui faisant comprendre qu'il s'agit juste d'un probl�me de proc�dure et que par 
cons�quent, le secteur ne conna�et pas de p�nurie en ce moment.

En rappel, la gr�ve qui a secou� l'H�pital central de Yaound� la semaine 
derni�re �tait en partie due au probl�me des Arv. Le personnel sanitaire 
exigeait le paiement de la subvention due aux Arv bloqu�e depuis deux ans.

Par Jean De Dieu Bidias

Le Quotidien Mutations/15/03/2012
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Cameroun-SIDA: Des malades sevrés d'antirétroviraux à Yaoundé, Simon Kabore <=