e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (5)Un banquier à la tête du Fonds mondial ? Communiqué d'Act Up-Paris

Bonsoir

Je n'ai pas l'expertise du Dr Dominique par rapport au Fonds Mondial, mais
je me permettrais de relever des limites du développement qu'elle a fait sur
le communiqué de Act Up.

Je suis tout à fait d'accord avec Act Up que "la lutte contre le sida, la
tuberculose et le paludisme a besoin de personnes expertes, engagées,
proches des malades et capables d'interpeller publiquement les responsables
politiques, les administrations, l'industrie pharmaceutique.  La lutte
contre le sida,la tuberculose et le paludisme a besoin d'une personne qui
défende la qualité des soins contre la rentabilité."

Act Up sait de quoi il parle parce que ce ne sont pas les banquiers qui ont
poussé à la mise en place du Fonds Mondial, mais bien plutôt ces activistes
du monde entier qui ont su faire prévaloir l'intolérance de la mort de
millions de personnes à cause du VIH/Sida.
Tout comme l'idée de sa création, la reforme du Fonds Mondial n'a pas
besoin d'un banquier à sa tête. Comment voulez-vous atteindre des résultats
socio-sanitaires avec un décideur qui ne se préoccupe que des balances
financières?

Les difficultés actuelles du Fonds ne sont nullement dues au fait qu'on ait
attendu beaucoup de lui. Elles sont plutôt dues au fait justement que la
rigueur de la gestion financière a pris le pas sur l'atteinte des
résultats. Bien sûr, ma réflexion ne justifie pas l'irresponsabilité des
gestionnaires et décideurs qui ont détourné les ressources du Fonds. Ils
sont bien sûr à condamner, mais il faut dénoncer également les dérives
gestionnaires des banquiers du Fonds Mondial, qui étaient tapis dans
l'ombre et qui ont décidé maintenant de se révéler au grand jour.

Si le fonds mondial doit être géré par un banquier, ne gagnerait-on pas en
termes d'économie de charges de fonctionnement de le dissoudre et affecter
son mandat à la Banque Mondiale. Je m'inscris simplement dans la logique du
raisonnement des banquiers.

Le fait de dire que "ce n'est pas au Fonds mondial de palier les échecs des
autres institutions; la réponse ne viendra pas non plus du seul FM
évidemment" découle d'une mauvaise compréhension de la nature du FM par Dr
Dominique. Le FM ne saurait être seul en quoi que ce soit parce qu'il est
justement un partenariat dynamique entre tous les acteurs y compris des
"autres institutions".  La formule actuelle favorisait le dynamisme de ce
partenariat, mais la nouvelle va certainement la détruire. Déjà que les
propos d'Act Up suscitent de telles réactions dans ce groupe, j'imagine
aisément ce qu'un banquier répondra à un activiste qui essaiera, lors d'une
instance décisionnelle du Fonds, de mettre plus en avant les intérêts des
malades en lieu et place de la régularité des courbes financières.

A mon sens, solidairement avec Act Up, les activistes du monde entier
doivent se mobiliser pour dénoncer le détournement du Fonds Mondial.
Cordialement!

-- 
Simon KABORE
PCA du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME)
04 BP: 8038 Ouagadougou 04 Burkina Faso
Tel:  bur (226) 50 37 70 16
         Cel: (226) 70 24 44 55
E-mail alternatif: simonkabore@rame-int.org

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>