e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (2)La recherche sur le sida en Afrique francophone (RFI)

Pardon je réponds en retard à ce message mais il pose problème, car si cette
émission est une publicité (normale) pour l'ANRS elle n'aborde pas de
nombreux points.

L?ANRS pour des raisons qui lui sont propres concentrent ses moyens sur des
programme de recherche appliquée, mais est ce que le recherche « du nord »
joue son rôle dans la recherche au sud ?

C?est la 1° question qu?il faut se poser.

Quantitativement déjà on peut en douter, la part des crédits recherche des
grands instituts est très minime. Une des raisons est que ces instituts sont
soumis à des pressions fortes des associations de malades du nord qui
veulent obtenir des résultats rapides pour elles. Une autre raison est peut
être un manque de vision à long terme sur la réalité des faits concernant
l?épidémie au sud, en Afrique particulièrement, et c?est une profonde
erreur. Car beaucoup pensent que si l?origine des VIH est africaine une
grande partie des solutions sera trouvée en Afrique.

Et cela pour au moins deux raisons.

1. Comme dans toutes recherches il faut se poser les questions suggérées par
l?observation :
        Pourquoi une si grande hétérogénéité dans les faciès épidémiques
selon les régions avec de 0,5% à 30 % de séroprévalence ?
        Pourquoi cette situation particulière en RSA ?
        Pourquoi la prévalence n?augmente pas à Madagascar ?
        Pourquoi 2 virus VIH 1 et 2 sont apparus à la même période en
Afrique ?
        Pourquoi le VIH 2 si proche génomiquement a une transmission et une
évolution moins importantes que VIH 1 ?
        Que se passe-t-il quand il y a double infection VIH 1 et 2 ?
Etc..
L?équipe de ORSTOM IRD avait dans les années 90 fait le constat en Afrique
centrale, comme maintenant à Madagascar, que l?épidémie progressait peu dans
la région du Nigeria / Cameroun et dans un raisonnement écologique avait
émis l?hypothèse qu?un « autre virus » occupait la place : c?est ce qui a
permis la recherche et la découverte du variant O.

2. Le grand nombre d?infectés et malades fait que l?on peut observer des
situations rares et les étudier : c?est le cas des résistances à
l?infection, des longs survivants, des co-infections, etc.

Est-il absurde de penser que répondre à ces questions apportera une
solution, au moins partielle, à la lutte contre le virus ? 
Et la coopération peut se faire du sud vers le nord et pas seulement dans
l?autre sens. Cela s?est déjà produit : le traitement court de la
tuberculose est une stratégie imaginée et développée dans les PED, idem pour
les associations vaccinales,  idem pour les médicaments essentiels et
génériques.

Mais pour que cette innovation se développe il faut 
-       que les financements aillent réellement à ces études 
-       que les études envisagées soient réalisables par des acteurs
nationaux et motivés
-       que les besoins du terrain soient honnêtement identifiés 
-       que les données du sud ne soient plus mésestimées, dévalorisées,
parfois méprisées.

Enfin, s?il faut des règles garantissant l?intérêt et la sécurité des
patients participant à l?essai, il ne faut pas que ces règles stérilisent
l?innovation des chercheurs du sud. Les tendances actuelles des comités de
lecture des projets comme des comités d'éthique internationaux et même
nationaux oeuvrent en sens inverse ; ils imposent des conditions de
réalisation des recherches hors de portées financière et humaine des
laboratoires et équipes du sud (multiplication des comités dans le pays et
hors du pays, dépôts financiers préalables, etc.). 
Il faut inventer de nouveaux systèmes pour préserver l?éthique d?une part et
l?innovation d?autre part.

Dr Jean Loup Rey 
Santé publique 
20 rue des Crotes 
04180 Villeneuve 
06 16 53 83 30
jean-loup.rey@wanadoo.fr


-----Message d'origine-----
De : e-med-bounces@healthnet.org [mailto:e-med-bounces@healthnet.org] De la
part de remed
Envoyé : jeudi 22 décembre 2011 11:52
À : 'Essential Drugs in French'
Objet : [e-med] La recherche sur le sida en Afrique francophone (RFI)

[pour ceux qui ont zappé cette émission et qui peuvent être intéressés...CB]

Emission Priorité Santé (Claire Hédon) du 21 décembre : téléchargeable

http://www.rfi.fr/emission/20111221-1-recherche-le-sida-afrique-francophone
<http://www.rfi.fr/emission/20111221-1-recherche-le-sida-afrique-francophone
> 

http://www.rfi.fr/emission/20111221-2-recherche-le-sida-afrique-francophone
<http://www.rfi.fr/emission/20111221-2-recherche-le-sida-afrique-francophone
> 

La recherche en Afrique francophone est-elle différente de celle menée en
Afrique anglophone ? Comment se passent le travail et le dialogue entre les
chercheurs du nord et du sud ? Mais aussi entre les chercheurs d?Afrique de
l?Est et de l?Afrique de l?Ouest ? Quelles sont les difficultés rencontrées
pour mener des recherches en Afrique ?
Emission enregistrée à l?occasion de la 16ème Conférence Internationale sur
le SIDA et les IST en Afrique qui s?est déroulée début décembre 2011 à
Addis-Abeba en Ethiopie.
 

Pour en parler :

·       Pr François Dabis, président du groupe de recherche dans les pays du
sud à l?ANRS. 

·       Dr Brigitte Bazin, chef du service «"Recherches dans les pays en
développement» de l?ANRS.

·       Dr Nicolas Méda, médecin épidémiologiste au Centre MURAZ à
Bobo-Dioulasso au Burkina-Faso.

·       Pr Serge Eholié, du service des maladies infectieuses au CHU de
Treicheville à Abidjan en Côte d?Ivoire. 

·       Pr Ndye Coumba Touré Kane, professeur de microbiologie à l?hôpital
Aristide Le Dantec à Dakar au Sénégal.

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>