e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] La facture d'importation de médicaments toujours en hausse (Algérie)

http://www.letempsdz.com/content/view/67895/1/
EN DÉPIT DES MESURES PRISES PAR LES POUVOIRS PUBLICS

La facture d'importation de médicaments toujours en hausse

La facture d'importation de médicaments pour l'année en cours a enregistré une 
hausse de 150 millions de dollars par rapport à l'année précédente. L’Algérie a 
importé l'équivalent de 1,44 milliard de dollars durant les dix premiers mois 
de 2011 contre 1,21 milliard de dollars à la même période de l'année 
précédente. 

Cette augmentation très importante a été enregistrée en dépit de la mesure 
interdisant l'importation de médicaments produits localement. «L'application de 
cette mesure a changé depuis l'année dernière. Il n'a pas été question d'une 
interdiction totale et définitive d'importation de tous les médicaments 
fabriqués localement mais d'une interdiction partielle», nous expliquent des 
opérateurs. 

«Au courant de cette année, l'importation des médicaments a été faite en 
fonction des besoins du marché national et de la demande exprimée. Cela a donné 
lieu à l'importation de médicaments produits localement vu que la demande a été 
forte et que les quantités mises sur le marché étaient insuffisantes pour 
répondre aux besoins des malades», affirme-t-on. 

Cette mesure a été certes mise en place en vue de rationnaliser le marché de 
l'importation de médicaments mais les pouvoirs publics ont fini par se rendre à 
l'évidence en adoptant «une importation souple» pour s'assurer une bonne 
couverture du marché et répondre aux besoins exprimés étant donné que le 
médicament reste un produit fondamental. 

Dans son rapport publié le 6 décembre passé, le Centre national d'informatique 
et de statistiques (CNIS) des Douanes algériennes a noté une hausse de 19,65% 
par rapport à l'année précédente. En effet, les importations en matière de 
médicaments ont été de l'ordre 1,51 milliard de dollars durant les dix premiers 
mois de l'année en cours contre 1,26 milliard de dollars durant la même période 
de 2010. 

En termes de quantités, la différence a été astronomique. Ainsi, 18 437 tonnes 
ont été importées durant les 10 premiers mois de l'année passée contre 99 887 
tonnes en 2011.

L'arrivée des groupes pharmaceutiques 
De ce fait, l'interdiction d'importation de  médicaments produits localement 
est tributaire de l'implantation des grandes firmes pharmaceutiques en Algérie. 

On annonce déjà de grands investissements nationaux et étrangers dans le 
domaine avec l'installation des géants mondiaux comme Pfizer, Sanofi Aventis, 
El Kendi, Hikma et Spimaco en vue de booster la production nationale et réussir 
le véritable pari de régulation du marché à travers la rationalisation de 
l'importation. 

Dans le même contexte, le ministère de la Santé a mis en place une commission 
de veille sur le marché des médicaments. Composé de producteurs, de 
distributeurs, du syndicat des officines et de l'autorité sanitaire, ce comité 
a pour mission de réguler le marché en agissant avec anticipation et de trouver 
des solutions efficaces aux divers problèmes que connaît le secteur, notamment 
depuis le début des pénuries. 

Les problèmes du secteur seront évoqués dans les réunions annuelles que va 
tenir ce comité. Pour mieux gérer le secteur, le ministère a procédé à la 
conception de cahiers des charges pour les distributeurs où sont définis les 
paramètres, les quantités et les zones couvertes.                             
N. B.

Envoyé de mon iPad
Simon KABORE
Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME)
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] La facture d'importation de médicaments toujours en hausse (Algérie), Simon Kabore <=