e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (4)Burundi : coup d'arrêt au trafic de médicaments illicites

A-t-on des rapports probants sur la plus value qu'apporte une Agence du 
Médicament ? L'expérience de Madagascar me semble avoir suffisamment de recul 
pour avoir des arguments valables pour un tel choix... qu'en est il ?
Très confraternellement
Christophe

Christophe ROCHIGNEUX
ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE
Equipe d'appui Inter-Pays / Afrique de l'Ouest
Expert Approvisionnement et Logistique
Docteur en Pharmacie
158, avenue de l'Indépendance
03 BP 7019 OUAGADOUGOU 03 / BURKINA FASO
Tel : 00 226 50306509 / 50312592
portable : 00 226 75477211
GPN : 37846
courriel professionnel : rochigneuxc@bf.afro.who.int
courriel personnel : christopherochigneux@yahoo.fr

-----Message d'origine-----
De : e-med-bounces@healthnet.org [mailto:e-med-bounces@healthnet.org] De la 
part de serge.barbereau
Envoyé : lundi 23 mai 2011 12:42
À : Essential Drugs in French
Objet : Re: [e-med] (2)Burundi : coup d'arrêt au trafic de médicaments illicites

Bonjour,

Il me semble en effet que chacun doit rester dans son rôle. L'Ordre est le 
garant de l'éthique de la profession. La DPM est certe trop faible car mal 
reconnu dans son rôle. Elle a peu de moyens. C'est l'IGS qui est 
responsable des établissements pharmaceutiques. Il n'y a pas d'inspection de la 
pharmacie. Un laboratoire de contrôle du médicament à l'INSP mais qui n'a 
jamais fonctionné....
Faut-il renforcer la DPM ou bien penser immédiatement à une agence du 
médicament. Dans le cadre de l'harmonisation de l'EAC, l'Ouganda, la 
Tanzanie, le Kenya ont leur agence. Mais il faut encore plus de moyens tant 
financier qu'humain.

Serge Barbereau

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>