e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Déclaration du SYNACASS-CI sur l'embargo des médicaments en Côte d'Ivoire par l'Union Européenne

Syndicat National des Cadres Supérieurs de la Santé de Côte d’Ivoire « 
SYNACASS-CI » 

Siège social : Abidjan-Cocody II plateaux, boulevard des Martyrs 
Immeuble EKPAN V, 3ème étage porte 613, 
27 BP 303 Abidjan 27 
Tél. : 22 41 57 34    Fax: 22 41 00 19   
E mail: synacass-ci@aviso.ci
 
DECLARATION  DU  SYNACASS-CI  SUR  L’EMBARGO  DES  MEDICAMENTS  EN 
COTE  D’IVOIRE  PAR  L’UNION  EUROPEENNE : UN  DRAME  HUMANITAIRE  A 
L’HORIZON 
 
C’est avec stupeur et émoi que les populations ivoiriennes en général et le 
monde hospitalier en particulier ont  appris que  les produits pharmaceutiques  
étaient  concernés par  l’embargo   pris par l’Union Européenne (UE) à 
l’encontre des autorités légales ivoiriennes suite à la crise post électorale 
du 
28 novembre 2010. 

Face à cette situation  inédite,  le Syndicat National des Cadres Supérieurs de 
 
la Santé de Côte d’Ivoire  (SYNACASS-CI)  qui  regroupe  les  médecins,  
pharmaciens,  chirurgiens  dentistes  et vétérinaires du secteur public tient à 
rappeler ce qui suit ; au plus fort de la rébellion déclenchée par  le MPCI  en 
 
septembre  2002,  l’Etat  de  Côte  d’Ivoire  avec  l’appui  de  ses  
partenaires  au développement ont fait mains et pieds pour maintenir un minimum 
de service de santé sur toute l’étendue du territoire ivoirien. 

Il est bon de signaler que c’est au moment où les autorités ivoiriennes 
s’évertuent à relancer les services  de  santé mis  à mal  par  une  crise  qui 
 
dure  depuis  les  années  90  que  cette mesure inopportune et discriminatoire 
est prise à l’encontre du vaillant peuple ivoirien.  

Cette  mesure  inique  est  un  crime  contre  l’humanité  qui  ressemble  à  
s’y  méprendre  à  un génocide programmé du peuple ivoirien. 

Le  SYNACASS-CI  dénonce  et  condamne  avec  la  plus  grande  énergie  cette  
mesure incompréhensible de  la  part de  ceux qui  se déclarent  les  champions 
de  la démocratie  et des droits de l’homme. 

Le SYNACASS-CI tiendra l’UE pour responsable de la catastrophe humanitaire qui 
se profile à l’horizon. 

Le  SYNACASS-CI  interpelle  les  partenaires  au  développement,  les  
organisations 

internationales  des  travailleurs,  les  associations  nationales  et  
internationales  des  droits  de l’homme  de ne pas se faire complice du drame 
qui se déroule en côte d’Ivoire. 

Le  SYNACASS-CI  se  réserve  le  droit  de  porter  plainte  contre  l’UE  
devant  les  juridictions compétentes. 

Le SYNACASS-CI soutient le Président de la République son Excellence Monsieur 
Laurent 

GBAGBO et son  gouvernement dirigé par le Premier Ministre le Professeur AKE  
N’GBO dans la recherche de solutions idoines à cet embargo, et demande aux 
professionnels de santé de rester mobilisés. 

Fait à Abidjan le 02 mars 2011 
 
            Pour le SYNACASS-CI 
 
 
 
             
              Dr ATTE BOKA Ernest 
       Le Secrétaire Général 
Syndicat National des Cadres Supérieurs de la Santé de Côte d’Ivoire 


      
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>