e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Film sénégalais sur les médicaments de la rue

Bonjour,
Info en lien, qui ne vous a sans doute pas échappé...
http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=76063

Eric E


SENEGAL-CINEMA-PRODUCTION

Cinégal Pictures sort un film d'action inspiré du drame des médicaments
contrefaits

 21/01/2011 14:45 GMT

Dakar, 21 jan (APS) - Cinegal Pictures, un club de production
cinématographique dakarois, organise le 4 février prochain la projection
officielle de sa dernière production, un film d'action inspiré des drames
causés par les médicaments contrefaits dans les communautés autochtones
d'Afrique.


Intitulée "Colère des tambours", la nouvelle production de Cinegal
Pictures sera projetée en avant-première au centre culturel Blaise
Senghor, a annoncé à l'APS Chérif Faty, leader de cette structure créée en
2006.

"Colère des tambours" traite d'une expédition punitive montée par une
tribu africaine révoltée contre les ravages causés sur ses membres par des
médicaments contrefaits introduits en son sein par un repris de justice.
Handicapé par son casier judiciaire, il s'était rabattu sur ce commerce
délictueux faute de trouver du travail.

Les membres de la tribu, approchés une première fois, avaient refusé de se
faire vendre des médicaments dont ils ne connaissaient rien et qui, en
réalité, étaient périmés. Ils ont fait savoir à leur interlocuteur que
dans ce domaine, ils font confiance aux bienfaits de leur propre médecine
traditionnelle.

Mais le repris de justice, dont les gains sont proportionnels au nombre de
médicaments par lui écoulés, est revenu à la charge, faisant valoir que
les produits dont il était en possession sont infiniment "plus efficaces
parce qu'ils sont faits à l'étranger".

Comme on pouvait s'y attendre, les membres de la tribu qui ont fait usage
de ces médicaments tombent malades les uns après les autres. La communauté
manque ainsi de peu d'être décimée. D'où la révolte de la tribu, décidée à
punir le responsable de ses malheurs. Une expédition punitive a été donc
montée.

En réalité, souligne le réalisateur, les "jeunes désespérés" s'adonnant au
commerce de médicaments contrefaits ne sont que les maillions faibles
d''un système dont les ficelles sont tirées par des gros bonnets, de
riches hommes d'affaires qui ne salissent en revanche jamais leurs mains
directement.

Pour autant, les médicaments contrefaits sont importés en majorité par des
hommes d'affaires qui ne se dévoilent jamais, note le jeune réalisateur,
instruit par des enquêtes qu'il a menées auprès de pharmaciens qu'il a
consultés pour son film qui devrait être distribué par Film Afrique Réseau
(FAR).

Des discussions sont en cours avec Khalilou Ndiaye, directeur de "Image et
Vie" et responsable de FAR, une structure disposant de bureaux au Burkina
Faso, au Mali, à Paris et au Sénégal, selon Faty.

Le réalisateur a par ailleurs annoncé que sa structure va profiter de
l'avant-première de "Colère des tambours" pour présenter peu avant un
court-métrage de 13 minutes qui lui a valu en juin 2010, la mention
spéciale du jury du Festival "Image et Vie".

Ce court-métrage, pas encore disponible sur le marché, traite de
l'infidélité dans la vie des couples, en partant de l'exemple d'un couple
séparé, mais subitement tenté de se réconcilier à la faveur de leurs
retrouvailles dans un hôtel le jour même de leur nuit de noces. L'un avec
sa nouvelle femme, l'autre son nouveau mari.

Tout l'intérêt du film tient au jeu de cache-cache développé par cet
ancien couple dont les membres se mentent pour cacher à leurs nouveaux
conjoints la réalité de ce qui se trame contre eux sous la forme d'un
véritable complot conjugal.

Chérif Faty, 26 ans, s'est formé lui-même sur le tas, à partir de sa seule
passion du cinéma. Il est le principal animateur de Cinégal Pictures, un
club de 30 jeunes sénégalais dont de des artistes pas encore lancés.

Avec l'appui de son frère expatrié aux Etats-Unis, qui lui envoie le
matériel nécessaire (caméras, ordinateurs, livres sur le cinéma), Chérif a
pu se familiariser et s'adonner au métier de ses rêves, principalement en
compagnie d'une bande de jeunes et d'amis.

Cinégal Pictures a coutume d'organiser un Festival axé sur le jeu de
l'acteur, après la sortie de chaque production qu'elle met sur le marché.
Cette initiative permet à la structure de perfectionner ses acteurs en les
présentant au public.


BK/AD 


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Film sénégalais sur les médicaments de la rue, Ebongue Eric <=