e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Nimésulide : encore commercialisé malgré des hépatites graves

La Revue Prescrire

Article en Une

Nimésulide : encore commercialisé malgré des hépatites graves

Le nimésulide (Nexen° ou autre) n'est pas plus efficace que de nombreux 
autres anti-inflammatoires non stéroïdiens. À l'origine d'effets 
indésirables hépatiques graves, voire de décès, il est inacceptable qu'il 
soit encore sur le marché.

http://www.prescrire.org/fr/3/31/46714/0/NewsDetails.aspx

Le nimésulide (Nexen° ou autre) est un anti-inflammatoire non stéroïdien 
(AINS) commercialisé en France depuis 1998. Dès les premières années de 
commercialisation, des cas d'hépatite ont été notifiés et ils se sont 
multipliés dans tous les pays où le nimésulide était vendu. Par rapport à 
d'autres 
AINS, le risque d'atteintes hépatiques graves est multiplié par 2 et le 
risque d'hospitalisation pour atteinte hépatique aiguë par 2,5.
Les atteintes graves ont été observées pour des doses habituelles, souvent 
chez des femmes jeunes, et dans les 15 premiers jours de traitement dans un 
tiers des cas. Bien que la durée maximale de prescription ait été fixée à 15 
jours depuis septembre 2007, la survenue d'hépatites graves a continué.
En 2008, la Commission européenne d'autorisation de mise sur le marché avait 
considéré que la balance bénéfices-risques du nimésulide était défavorable. 
En 2010, à la demande de Prescrire, la Commission d'autorisation de mise sur 
le marché européenne a fourni un rapport qui confirme les effets 
indésirables hépatiques graves du nimésulide, avec plus de 500 cas d'atteintes 
hépatiques dont des cas ayant nécessité le recours à des greffes hépatiques.
Malgré ces données, le nimésulide est toujours commercialisé alors que les 
atteintes hépatiques graves s'accumulent et qu'il existe de nombreuses 
autres possibilités thérapeutiques valables. Le nimésulide a été retiré du 
marché en Finlande et en Espagne en 2002, et aussi en Argentine, en 
Belgique, en Irlande, à Singapour, etc.
©Prescrire 1er janvier 2011
"Nimésulide : encore des patients exposés à des hépatites graves" Rev 
Prescrire 2011 ; 31 (327) : 22-23. (pdf, réservé aux abonnés) 


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Nimésulide : encore commercialisé malgré des hépatites graves, remed <=