e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (10)Francophonie encore une resolution de plus et on peut s'en féliciter !!

Chers tous,
 
Je pense que l'appel en soi n'est pas mauvais; il constitue un rappel pour 
chaque pays. Ce qui m'interesse c'est de savoir dans combien des pays les 
pharmaciens (administration, ordre, syndicats, associations...) ont rédigés 
depuis le premier appel de Cotonou un document de politique de lutte contre les 
contrefaçons? je voudrais savoir quels sont ces pays qui disposent ne fût ce 
que d'un plan de lutte contre les contrefaçons préparés par les pharmaciens.
 
Franck Biayi
Pharmacien
Kinshasa/RDC
 

--- En date de : Dim 7.11.10, Vincent MEHINTO <vmehinto@orange.fr> a écrit :


De: Vincent MEHINTO <vmehinto@orange.fr>
Objet: [e-med] (9)Francophonie encore une resolution de plus et on peut s'en 
féliciter !!
À: "Essential Drugs in French" <e-med@healthnet.org>
Date: Dimanche 7 novembre 2010, 21h45


Bonsoir,
Je salue la clairvoyance et la pertinence des propos d'Arsène. 
Je pense cependant qu'il revient aux instances représentatives de la 
profession (Ordre et syndicats), de faire des propositions et de se doter 
d'outils permettant d'y faire " le ménage". La crédibilté des pharmaciens 
est à ce prix.
Cordialement.

Vincent MEHINTO
Pharmacien inspecteur de santé publique
MERIGNAC




> Message du 02/11/10 10:00
> De : "" Arsène OUEDRAOGO "" 
> A : "'Essential Drugs in French'" 
> Copie à : 
> Objet : [e-med] (5)Francophonie encore une resolution de plus et on peut s'en 
> féliciter !!
> 
> Bien dit Christophe, Mais, je dirai aussi qu'il faut accompagner toutes ces 
> initiatives avec un renforcement de l'inspection pharmaceutique. UNE VRAIE 
> INSPECTION: probe, intègre, indépendante et hors du besoin. Je peux 
> comprendre aisément les collègues qui doutent de la bonne foi de nos 
> dirigeants. Car en fait, les actes qui accompagnent les déclarations sont 
> fugaces et inefficaces. Des déclarations, on en a entendu de très belles, 
> et même de très convaincantes. Et après? Qu'avons-nous vu? Tous le monde 
> sais "comment s'appelle la vieille femme" mais on s'accorde à l'appeler 
> Grand-mère. On sait comment les médicaments contrefaits entrent dans nos 
> pays, on sait souvent qui les fait entrer et les gère, et même on sait qui 
> le fabrique........ Et où est le problème? Vous le savez et je le 
> sais!!!!!!! Cela ne veut pas dire que nous professionnel du médicament on 
> est exempte de tous reproches. Nous sommes
 souvent partie prenante... Alors, chacun doit fournir des efforts pour 
qu'enfin, "les déclarations conduisent à des actions concrètent pour une 
solution définitive à ce fléau des médicaments contrefait ou de la rue". 
C'est peut être utopique, mais j'y crois. Bonne fête à tous! 
Confraternellement. Ars�ne OUEDRAOGO 
___
<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>