e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Les droits aux médicaments essentiels dans les constitutions nationales (editorial WHO Bull )

[remerciements à CR pour la traduction de ce message publié sur e-drug.CB]

Voici un article récent intéressant publié par l'OMS (EMP) et écrit par 
Katrina Perehudoff, Richard Laing et moi-même à propos de
l'accès aux médicaments essentiels (WHO Bull 2010; vol 88).
 http://www.who.int/bulletin/volumes/88/11/10-078733/en/index.html

Voici quelques points clés de son éditorial:
Un facteur important pour réussir la mise en place de l'accès aux 
médicaments essentiels est d'incorporer le principe du droit à la santé dans 
les constitutions nationales. Dans une étude portant sur 12 pays de revenus 
moyens, il apparaît que dans 11 pays sur les 12 où les questions d'accès aux 
médicaments jugées ont été gagnées, la constitution incluait des clauses 
favorables, et dans le douzième pays, les traités internationaux ayant été
ratifiés par le pays, ils avaient pris force de loi. La reconnaissance par 
la Constitution de l'accès aux médicaments et aux technologies est donc 
devenu un indicateur de l'évolution des pays dans les plans stratégiques de 
moyens termes de l'OMS pour la période 2008 - 2013. L'OMS a publié récemment 
un premier rapport sur cet indicateur, qui inclut une base de données et une 
analyse des textes liés à la santé dans la constitution nationale. Le 
rapport montre que 135 (73%) des 186 constitutions nationales prévoient des 
provisions en faveur du droit de la santé. Parmi elles, 95 (51%) 
constitutions parlent du droit d'accès aux établissements de la santé, aux 
produits et aux services, 62 (45%) parlent de l'équité et de la 
non-discrimination et 111 (82%) incluent un ou plusieurs articles demandant 
le droit d'être traité équitablement ou de ne pas être discriminé.

La reconnaissance dans la constitution du droit d'accès aux médicaments 
essentiels est un signe des valeurs nationales et d'engagement, mais il 
n'est ni une garantie ni un pas en avant essentiel, comme le montre les pays 
qui ont des systèmes de santé défaillants malgré la présence de ces textes 
dans leur constitution, et ceux des pays où le système de la santé 
fonctionne en l'absence de cette reconnaissance par la constitution.
Néanmoins les nombreux cas jugés dans les Amériques montre que la 
reconnaissance par la constitution crée un environnement favorable 
significatif, notamment dans les pays à revenus moyens où les systèmes 
d'assurances médicales sont créés et où les patients sont de plus en plus 
informés de leurs droits et ne craignent pas de les réclamer. Des textes 
plus récents semblent prévoir des engagements plus forts en référence à 
l'influence positive du développement mondial du droit à la santé au cours 
des 50 dernières années.

Les occasions politiques de mettre à jour la constitution d'un pays est une 
chance à saisir pour aligner les valeurs nationales et les aspirations avec 
les droits de l'homme au niveau international. Les nouveaux textes 
constitutionnels devront alors prendre en compte les principes des droits de 
l'homme, en particulier le droit à la santé et l'accès équitable aux 
produits et aux services médicaux essentiels. Le cadre constitutionnel offre 
alors des textes valables sur lesquels on peut développer les lois et les 
politiques. Les exemples montrés dans le rapport de l'OMS peuvent être 
utilisés comme modèles.

Le rapport complet est disponible sur le site de l'OMS à WHO/Medicines/human 
rights:
 
http://www.who.int/medicines/areas/human_rights/Perehudoff_report_constitutions_2008.pdf

With best regards, 
Hans
Dr Hans V. Hogerzeil
DirectorEssential Medicines and Pharmaceutical Policies
World Health Organization
CH-1211 Geneva 27
Switzerland
Tel: +41-22-791-3528
Fax: +41-22-791-4730
email: hogerzeilh@who.int


----- Original Message -----From: "Hogerzeil, Hendrik V." 
<hogerzeilh@who.int>To: <e-drug@healthnet.org>Cc: "Nygren Krug, Helena Maria" 
<nygrenkrugh@who.int>; "Paul Hunt"<paulhunt28@yahoo.co.uk>; "Winkelmann,Regina 
Annette" <winkelmannr@who.int>;"Katrina Perehudoff" 
<katrina.perehudoff@gmail.com>Sent: Monday, November 01, 2010 4:36 PMSubject: 
[e-drug] The right to essential medicines in national constitutions> E-DRUG: 
The right to essential medicines in national constitutions (newWHO Bull 
editorial)> ------------------------------------------------>> Dear 
e-druggers,>> You may be interested in a recent WHO Bulletin Editorial, written 
by> WHO/EMP intern Katrina Perehudoff, Rich
 ard Laing and myself: Access to> essential medicines in national constitutions 
(WHO Bull 2010; vol 88).> 
http://www.who.int/bulletin/volumes/88/11/10-078733/en/index.html>> Here are 
some of the key points of the editorial:> One important success factor for the 
legal enforcement of access to> essential medicines is the incorporation of 
right-to-health principles> into national constitutions. In one study, in 11 
out of 12 middle-income> countries in which successful court cases in support 
of access took> place there was supportive constitutional language and, in the 
twelfth> country, international treaties ratified by the State acquire the 
status> of national law. Constitutional recognition of the right to access to> 
medical products and technologies has therefore become a country> progress 
indicator in WHO's Medium-term strategic plan for 2008-2013.> WHO recently 
published a first baseline study for this indicator,> including a database and 
analysis of all health-related text
 s in> national constitutions. The study reports that 135 (73%) of 186 
national> constitutions include provisions on health or the right to health. 
Of> these, 95 (51%) constitutions mention the right to access health> 
facilities, goods and services, 62 (45%) include in-text reference to> equity 
and non-discrimination and 111 (82%) include one or more> article(s) mandating 
the right to be treated equally or freedom from> discrimination.>> 
Constitutional recognition of the right to access essential medicines is> an 
important sign of national values and commitment, but is neither a> guarantee 
nor an essential step - as shown by those countries that have> failing health 
systems despite good constitutional language, and those> that have good access 
without it. Yet the many court cases in the> Americas have shown that 
constitutional recognition creates an important> supportive environment, 
especially in middle-income countries where> health insurance systems are being 
created and p
 atients are becoming> more aware of their rights and are more vocal in 
demanding them. More> recent constitutional texts seem to include stronger 
commitments,> possibly reflecting the positive influence of the global 
development of> the right to health in the past 50 years.>> Political 
opportunities to update a country's constitution present a> chance to align 
national values and aspirations with international human> rights standards. The 
new constitutional texts should then consider key> human rights principles, and 
specifically the right to health and> equitable access to essential medical 
goods and services. Constitutional> frameworks can thus become valuable 
aspirational statements on which to> base other legislation and policies. The 
examples identified in the> recent WHO study could serve as a model.>> 
Katrina's full report is also on the WHO/Medicines/human rights website:> 
http://www.who.int/medicines/areas/human_rights/Perehudoff_report_consti> 
tutions_2008.pdf>> Wi
 th best regards,>> Hans>> Dr Hans V. Hogerzeil> Director> Essential Medicines 
and Pharmaceutical Policies> World Health Organization> CH-1211 Geneva 27> 
Switzerland> Tel: +41-22-791-3528> Fax: +41-22-791-4730> email: 
hogerzeilh@who.int>



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Les droits aux médicaments essentiels dans les constitutions nationales (editorial WHO Bull ), Dr Hans V. Hogerzeil <=