e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Aspects épidémiologiques et cliniques de l'intoxication par les déchets toxiques dans le district d'Abidjan

Aspects épidémiologiques et cliniques de l'intoxication par les déchets 
toxiques dans le district d'Abidjan
Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé . Volume 19, Numéro 
4, 189-94, octobre-novembre-décembre 2009, Étude originale
DOI : 10.1684/san.2009.0163

Résumé   Summary
Auteur(s) : Issaka Tiembre, Blaise A Koné, Kouassi Dongo, Marcel Tanner, 
Jakob Zinsstag, Guéladio Cissé , Centre suisse de recherches scientifiques 
en Côte-d'Ivoire (CSRS) Côte-d'Ivoire, Laboratoire des sciences et technique 
de l'eau et de l'environnement (LSTEE) Université de Cocody Côte-d'Ivoire, 
Institut national d'hygiène publique (INHP) Côte-d'Ivoire, Institut tropical 
suisse Université de Bâle Suisse, Département de santé publique UFR des 
sciences médicales d'Abidjan Université de Cocody BP V 166 Abidjan 
Côte-d'Ivoire.

Résumé : Le déversement, dans les nuits du 19 au 21 août 2006, à divers 
endroits de la ville d'Abidjan, de produits hautement toxiques, a entraîné 
plusieurs cas d'intoxication. En vue de compléter les actions d'urgence 
imposées par de tels événements, le Centre suisse de recherche scientifique, 
l'Institut tropical suisse et ses partenaires ont mené cette recherche dans 
le but d'en décrire les aspects épidémiologiques et cliniques et de dégager 
des recommandations pour l'atténuation des effets humanitaires et 
sanitaires, et pour la prévention des conséquences à moyen et long termes. 
Il s'agit d'une étude transversale menée, du 26 octobre au 8 décembre 2006, 
à partir de la méthode d'échantillonnage par transect. Les résultats 
révèlent que sur les 4 573 individus interrogés, 2 369, soit 51,8 % 
présentaient des signes d'intoxications essentiellement à type de signes 
généraux, ORL, respiratoires neurologiques et digestifs. Par ailleurs, 532 
personnes, soit 21,1 % des victimes des déchets toxiques présentaient encore 
des signes au moment de l'enquête, soit plus de quatre mois après le 
déversement de ces déchets toxiques. Ce phénomène s'étant poursuivi bien que 
les sites aient été partiellement dépollués, les conséquences à long terme 
sur la santé des populations restent donc préoccupantes. La dépollution 
totale des sites et la conduite d'études multidisciplinaires approfondies 
s'imposent 
pour le contrôle des effets à long terme de ces produits.
Mots-clés : aspects épidémiologiques, déchets toxiques, Abidjan, Côte-d'Ivoire

ARTICLE
Auteur(s) : Issaka Tiembre3,5, Blaise A Koné1,3, Kouassi Dongo1,2, Marcel 
Tanner4, Jakob Zinsstag4, Guéladio Cissé1
1Centre suisse de recherches scientifiques en Côte-d'Ivoire (CSRS) Côte-d'Ivoire
2Laboratoire des sciences et technique de l'eau et de l'environnement 
(LSTEE) Université de Cocody Côte-d'Ivoire
3Institut national d'hygiène publique (INHP) Côte-d'Ivoire
4Institut tropical suisse Université de Bâle Suisse
5Département de santé publique UFR des sciences médicales d'Abidjan 
Université de Cocody BP V 166 Abidjan Côte-d'Ivoire

Article gratuit à cette adresse
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/sante_pub/san/e-docs/00/04/56/28/article.phtml
 




<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Aspects épidémiologiques et cliniques de l'intoxication par les déchets toxiques dans le district d'Abidjan, remed <=