e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Sida, acquis et requis: cycle de formation à la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l'université de Yaoundé I

Sida, acquis et requis
http://www.cameroon-tribune.cm/article.php?lang=Fr&oled=j07042010&idart=62574&olarch=
MONDA BAKOA
 [07/04/2010]

Longtemps encore, le sida demeurera une énigme dans l'univers de la lutte 
contre la maladie. Car n'en étant pas une à proprement parler, par ce 
syndrome, il charrie des tas d'infections opportunistes interpellant un 
grand nombre de spécialités de la médecine à la fois. D'où la complexité de 
sa prise en charge et l'impératif de formations spécifiques pour le 
personnel traitant appelé à le combattre. Le cycle de formation lancé 
avant-hier à la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de 
l'université 
de Yaoundé I, sous la coordination du professeur Sinata Koulla Shiro, une 
personnalité à la réputation établie dans ce domaine, répond à cette 
nécessité.

Pendant deux ans, ce sont au total 40 médecins, sages-femmes et autres 
personnels venant prioritairement d'unités de prise en charge de la pandémie 
qui vont bénéficier de cette formation. Celle-ci tente de jumeler 
harmonieusement la théorie et la pratique. Le résultat recherché étant de 
mettre à la disposition des formations sanitaires des praticiens dominant 
leur sujet. Car, avec une prévalence estimée à 5,5% en 2004, selon l'Enquête 
démographique et de santé (Eds), l'infection à Vih est l'objet d'une 
préoccupation quotidienne dans les formations hospitalières de notre pays. 
D'autant 
que la courbe des nouvelles infections tarderait à s'infléchir. Il y en a eu 
60 000 l'année dernière, selon les chiffres communiqués la semaine dernière 
par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda.

Le démarrage d'un nouveau cycle de renforcement des capacités du personnel 
intervenant dans la prise en charge du sida en ajoute à un certain nombre 
d'acquis 
dont la mise en place, à l'échelle nationale, de mécanismes de prévention de 
la transmission du Vih de la mère à l'enfant et l'accès gratuit pour les 
malades aux médicaments antirétrovraux. Le sida pouvant être contenu de 
manière à préserver durablement la santé de la personne infectée, tout en 
demeurant pour l'heure incurable. Ces acquis sont toutefois tempérés par de 
mauvaises nouvelles. Notamment l'importance de nouvelles infections qui 
démontre des carences dans la prévention. Un chantier sur lequel les 
autorités sanitaires devront davantage s'investir en commençant par imaginer 
de nouvelles stratégies. Une autre mauvaise nouvelle porte sur les fonds qui 
commencent à faire défaut. Du fait surtout de la suspension des 
décaissements de la Banque mondiale. Laquelle finançait entièrement le 
Programme multisectoriel de lutte contre le sida, depuis l'année 2000. Un 
programme conçu pour sortir le sida des hôpitaux, afin de promouvoir la 
lutte au sein des communautés, des secteurs socioprofessionnels et autres 
communautés religieuses, mais qui n'a pas donné tous les résultats 
escomptés. Sans doute à cause d'une mauvaise définition de la place dévolue 
à la communication. 




<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Sida, acquis et requis: cycle de formation à la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l'université de Yaoundé I, remed <=