e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Ulcère de Buruli : une infection à l'origine de lourds handicaps

Ulcère de Buruli : une infection à l'origine de lourds handicaps
Rev Prescrire 2010 ; 30 (318) : 283.
http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierUlcereBuruli.php

Article en Une

En 2009, 31 pays d'Afrique, d'Amérique et d'Europe se sont engagés à
garantir un acès gratuit ou à un coût réduit aux traitements, et à
soutenir la recherche. Il reste à traduire les engagements dans les faits.
Pour en savoir plus

L'ulcère de Buruli est une infection d'abord cutanée, nécrosante, souvent
très destructrice et étendue. Cette infection est provoquée par
Mycobacterium ulcerans. Elle sévit dans des zones rurales humides
tropicales. Elle touche plusieurs milliers de personnes par an, surtout en
Afrique, où elle est à l'origine de lourds handicaps.

L'association rifampicine orale + streptomycine injectable est efficace.
Un traitement chirurgical et des soins de réadaptation fonctionnelle sont
souvent un appoint nécessaire.

On manque de moyens diagnostiques utilisables en soins primaires, ainsi
que de traitements peu toxiques, et efficaces par voie orale.

Dans les zones d'endémie, s'organisent des stratégies associant dépistage
précoce de l'ulcère avant son extension, en vue d'éviter le recours à la
chirurgie, traitements médicochirurgicaux, soins de réadaptation.

L'information des personnes vivant dans les zones d'endémie et leur
sensibilisation à des mesures d'hygiène adéquates, la formation d'agents
de santé au diagnostic des lésions et au traitement sont des mesures
éprouvées en Côte d'Ivoire et au Bénin.

Malgré l'efficacité prouvée des traitements, des progrès de prise en
charge sont nécessaires. En mars 2009, 31 pays d'Afrique, d'Amérique et
d'Europe se sont engagés, entre autres, à garantir aux personnes atteintes
par l'ulcère de Buruli un accès gratuit ou à un coût réduit aux
traitements médicochirurgicaux et de réadaptation fonctionnelle ; à
soutenir la recherche, notamment celle de nouveaux moyens diagnostiques et
de traitements par voie orale. Un traitement moins toxique est également
espéré.

Il reste à traduire les engagements affichés dans les faits.

©Prescrire 1er avril 2010
Rev Prescrire 2010 ; 30 (318) : 283-284.


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Ulcère de Buruli : une infection à l'origine de lourds handicaps, remed <=