e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (2)135 millions de dollars pour la lutte contre le VIH/SIDA auBurundi

Simple réflexion!!

La même somme /an permet de soigner gratuitement 2 millions d'enfants de 
moins de 5 ans, de suivre 200 à 300 000 femmes lors de l'accouchement et de 
financer la performance des systèmes de santé.

Serge Barbereau
----- Original Message ----- 
From: "remed" <remed@remed.org>
To: "e-med e-med" <e-med@healthnet.org>
Sent: Wednesday, March 24, 2010 12:41 PM
Subject: [e-med] 135 millions de dollars pour la lutte contre le VIH/SIDA 
auBurundi



135 millions de dollars pour la lutte contre le VIH/SIDA au Burundi
http://www.panapress.com/newslat.asp?code=fre036511&dte=24/03/2010

Bujumbura, Burundi (PANA)- Le Burundi va recevoir une subvention de quelque
135 millions de dollars américains au cours des cinq prochaines années dans
le cadre du 8ème round du Fonds international de lutte contre le VIH/SIDA,
la tuberculose et la malaria, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

Les fonds seront affectés au "programme d'intensification et de
décentralisation de la lutte contre le VIH/SIDA" (PRIDE), a indiqué, mardi,
le premier vice-président du Burundi en charge des questions politiques,
administratives et sécuritaires, Yves Sahinguvu.

Il a expliqué que, dès les deux premières années, le programme devrait
permettre le dépistage volontaire de 670.352 personnes, le traitement aux
médicaments anti-rétroviraux (ARV) de 18.900 patients adulte et 2.100
enfants et la protection contre la transmission du SIDA de la mère à
l'enfant pour un total de 6.680 femmes séropositives enceintes.

Le programme prévoit également des suppléments nutritionnels pour 4.098
femmes séropositives enceintes et 7.349 enfants nés de parents séropositifs,
ainsi que l'appui en matériel scolaire en faveur de 117.000 enfants
vulnérables.

Selon M. Sahinguvu, l'objectif global et à long terme du projet est le
renforcement de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles,
l'intégration de la santé de la reproduction, le renforcement qualitatif et
quantitatif de la prise en charge thérapeutique des personnes vivant avec le
VIH/SIDA et leur prise en charge psychosociale.

Il vise également le renforcement des capacités de la communauté par la
protection des droits, le soutien et la réduction de l'impact économique de
la pandémie sur les personnes vivant avec le virus, les orphelins et autres
personnes vulnérables.

On rappelle qu'au Burundi, le taux de séro-prévalence est estimé à 4,59 pour
cent dans les villes, contre 4,41 pour cent dans les centres semi-urbains et
2,82 pour cent dans le monde rural.

Les premiers cas déclarés de la pandémie remontent à 1983 au Burundi où il
existe depuis peu un ministère à la présidence chargé de lutte contre le
SIDA.

Bujumbura - 24/03/2010


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>