e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Urgence médicale en Haïti : n'envoyez pas vos médicaments de récupération!

Urgence médicale en Haïti : N'ENVOYEZ PAS vos médicaments de récupération!
 
Communiqué ACTED, CHMP, la Croix-Rouge française, MDM, MSF, PAH, PHI, ReMeD

Quelques jours après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, les 
associations médicales et pharmaceutiques ACTED, CHMP, la Croix-Rouge 
française, MDM, MSF, PAH, PHI et ReMeD, appellent la population française à NE 
PAS ORGANISER de collecte de médicaments non utilisés (MNU) et NE PAS ENVOYER 
de médicaments de récupération.

En situation d'urgence tous les médicaments ne sont pas utiles

 L'envoi de MNU est interdit en France depuis le 1er janvier 2009. Il crée plus 
de problèmes qu'il n'en résout, notamment en situation d'urgence. Dans une zone 
déjà engorgée par l'aide arrivant du monde entier, leur réception, gestion, 
distribution et contrôle ne font qu'ajouter aux difficultés (imbroglio des 
notices en différentes langues, des dates de péremption, boîtes abîmées, boîtes 
ou flacons à moitié vide, etc.).

Les structures de soins d'urgence se mettent en place avec un personnel médical 
réduit nécessitant un approvisionnement régulier en médicaments spécifiques aux 
pathologies locales (antibiotiques injectables, perfusions, etc.) et en 
conditionnements adaptés aux situations d'urgence (format hospitalier).

NON à un tsunami de MNU bis !

 Lors du tsunami qui s'est abattu sur l'Indonésie en décembre 2004, comme lors 
de chaque catastrophe humanitaire médiatisée, des tonnes de médicaments ont été 
acheminées...puis détruites. Une enquête réalisée par PSF en 2005 sur la 
province d'Aceh a montré que sur les 4000 tonnes de médicaments réceptionnés, 
60% n'étaient pas répertoriés sur la liste nationale des médicaments 
essentiels, 70% étaient notifiés en langue étrangère et 25% avaient une date 
d'expiration inadéquate. Coût de la destruction de 600 tonnes inutilisables : 
2,4 millions d'euros. 

Pour en savoir plus : www.drugdonations.org.

Une aide utile et efficace : le soutien financier aux associations médicales et 
pharmaceutiques

 Parce que les équipes des associations implantées en Haïti connaissent bien le 
terrain, elles sont à même d'évaluer et de répondre précisément aux besoins des 
sinistrés. Le soutien financier apporté aux associations médicales et 
pharmaceutiques présentes en Haïti permettra l'achat de médicaments essentiels, 
adaptés et bien connus du personnel de santé. Ce soutien contribuera également 
à une coordination professionnelle de la logistique (approvisionnement - 
distribution) et une meilleure efficacité des structures médicales d'urgence 
(cliniques mobiles) et de la dispensation des soins.

 

ReMeD (Réseau médicaments & développement) : www.remed.org / Mathilde 
Cuchet-Chosseler : mathilde.chosseler@remed.org / 01.53.80.20.20

 

En collaboration avec :

wACTED (Agence d'aide à la coopération technique et au développement) : 
www.acted.org / Adrien Tomarchio : adrien.tomarchio@acted.org / 01.42.65.33.33

wCHMP (Centrale humanitaire médico-pharmaceutique) : www.chmp.org

wCroix-Rouge française : www.croix-rouge.fr

wMDM (Médecins du monde) : www.medecinsdumonde.org

wMSF (Médecins sans frontières) : www.msf.fr / Jacques Pinel : 
Jacques.PINEL@paris.msf.org

wPAH (Pharmacie et Aide Humanitaire) : www.pharmahuma.org / Dominique Rouffy : 
coordinationhaiti@pharmahuma.org / 06.18.32.64.38

wPHI (Pharmacie humanitaire internationale) : www.phi.asso.fr / Michèle Bazin


*****


Medical emergency in Haiti: DON'T SEND medications for recover


Communiqué ACTED, CHMP, French Red Cross, MDM, MSF, PAH, PHI, ReMeD

Several days after the earthquake that devastated Haiti, medical and 
pharmaceutical associations ACTED, CHMP, the French Red Cross, MDM, MSF, PAH, 
PHI, and ReMeD call people to not send non-utilized medications ("MNU") for 
recovery.


In emergency situations, not all medications are useful

 Sending non-utilized medications creates more problems than it solves. In a 
zone already inundated with aid coming from every corner of the world, the 
intake, management and distributions of the medication does nothing but add to 
their troubles (instructions in different languages, close expiration dates, 
expired medications, opened bottles, half-empty  bottles, etc.) The lack of 
medical personnel on the ground and the nature of the emergency situation 
require good quality medications that are specific to local needs (intravenous 
antibiotics, perfusions, etc.) 


"No" to a second tsunami of non-utilized medications! 
 

 At the time of the tsunami that battered Indonesia in December of 2004, tons 
of medications were transported, and then destroyed. A survey conducted by 
Pharmacists without Frontiers in 2005 in the Aceh province demonstrated that of 
the more than 4000 tons of medication distributed, 60% aren't included on the 
national list for essential medicines, 70% were in foreign languages and 25% 
had an expiration date that rendered them less useful. The cost of destruction 
for the 600 unusable tons is 2.4 million euros. 

To learn more, visit:  www.drugdonations.org

 

Useful and effective aid: support to medical and pharmaceutical organizations

 

 The teams from associations, already in place in Haiti, understand the 
humanitarian landscape, and are well-equipped to evaluate and respond to the 
needs of the victims.  Financial support donated to medical and pharmaceutical 
associations present in Haiti permits the purchase of essential medicines, 
adapted and well-understood by healthcare professionals, along with 
professional logistical coordination (provision and distribution) and a better 
efficiency for emergency medical structures (mobile clinics) and the 
dispensation of care.

  

ReMeD (Réseau médicaments & développement - Network for Medicine and 
Development) : www.remed.org / Mathilde Cuchet-Chosseler : 
mathilde.chosseler@remed.org / (+33) 1.53.80.20.20

 

And :

wACTED (Agence d'aide à la coopération technique et au développement - Agency 
for Technical Cooperation and Development) : www.acted.org/ / Adrien Tomarchio 
: adrien.tomarchio@acted.org / (+33) 1.42.65.33.33

wCHMP (Centrale humanitaire médico-pharmaceutique-Humanitarian medical 
-pharmaceutical Center) : www.chmp.org /

wFrench Red Cross: www.croix-rouge.fr 

wMDM (Médecins du monde- Doctors of the World) : www.medecinsdumonde.org /

wMSF (Médecins sans frontières- Doctors Without Borders) : www.msf.fr / Jacques 
Pinel : Jacques.PINEL@paris.msf.org

wPAH (Pharmacie et Aide Humanitaire- Pharmaceutical and Humanitarian Aid) : 
www.pharmahuma.org / Dominique Rouffy : coordinationhaiti@pharmahuma.org / 
(+33) 6.18.32.64.38

wPHI (Pharmacie humanitaire internationale- International Humanitarian 
Pharmacy) : www.phi.asso.fr / Michèle Bazin

 

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Urgence médicale en Haïti : n'envoyez pas vos médicaments de récupération!, Mathilde Cuchet-Chosseler <=