e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Publicité grand public : la Commission européenne s'entête

Article en Une

Publicité grand public : la Commission européenne s'entête
Rev Prescrire 2010 ; 30 (315) : 63.
 http://www.prescrire.org/aLaUne/dossierPubGrandPublicCE.php

Encourageons les députés européens et les ministres des états membres à
restreindre les activités publicitaires des firmes plutôt qu'à les étendre
encore.         

L'histoire a un air de "déjà-vu" : la Commission européenne maintient son
projet de permettre aux firmes pharmaceutiques de communiquer auprès du
grand public sur les médicaments de prescription (1,2). Idée fixe. En 2002,
les députés européens avaient très largement rejeté le projet de la
Direction générale Entreprises de la Commission européenne de permettre la
publicité grand public pour les médicaments de prescription (1). La
Commission n'avait obtenu que la mission de faire des propositions pour
améliorer l'accès du public à une information de qualité en santé. Mais elle
a de nouveau proposé en 2007 de permettre aux firmes de communiquer auprès
du public (1).

La Commission européenne n'a presque tenu aucun compte des vives critiques
exprimées lors de la consultation publique sur sa proposition. Mais elle
présente désormais son projet de Directive en invoquant le droit des
patients à l'information (2). Et les firmes jurent qu'elles ne réclament pas
la levée de l'interdiction de la publicité pour les médicaments de
prescription, mais qu'il est de leur "devoir" de transmettre au public des
informations qu'elles seraient seules à détenir sur leurs médicaments (a).

Déjà trop de publicités. Les firmes ont déjà de larges droits d'accès au
grand public, notamment le droit de publier des informations sur les
pathologies, le droit de parrainer des émissions audiovisuelles, de
promouvoir leurs médicaments auprès des journalistes grand public, de
s'impliquer dans des publications mises à disposition du public dans les
salles d'attente des médecins et les pharmacies d'officine, etc. Les firmes
sont aussi présentes sur internet, y compris là où on ne les attend pas : «
(?) Pour l'instant et compte tenu de la législation, les laboratoires se
limitent à une présence discrète sur les blogs, en passant par des agences
spécialisées en buzz marketing (?) » (3). Ainsi les firmes font déjà très
largement de la publicité grand public pour des médicaments de prescription
par tous les médias possibles, et demandent simplement à avoir le droit d'en
faire davantage, et plus librement. Les députés européens et les ministres
des États membres européens vont examiner ce projet de Directive en 2010.
Encourageons-les à restreindre les activités publicitaires des firmes,
plutôt qu'à les étendre encore.

©Prescrire 15 janvier 2010
Rev Prescrire 2010 ; 30 (315) : 63.
_________
Notes
a- Pour en savoir plus, lire les nombreux textes sur le sujet mis en ligne
sur le site www.prescrire.org à la rubrique "Europe et médicament".
_________
Références
1-Prescrire Rédaction "Information-patient : la clé du marché" Rev Prescrire
2007 ; 27 (285) : 545.
2- "Commissioner makes final plea for drug information directive" 2
septembre 2009. Site www.euractiv.com consulté le 21 octobre 2009 : 3 pages.
3- Postel B "Industrie pharmaceutique - Quelles informations pour les
patients ?" Pharmaceutiques mars 2009 ; 33. 

********************

Pour en savoir plus
 
Publicité grand public : la Commission européenne s'entête
Rev Prescrire 2010 ; 30 (315) : 63.
Accès libre
? Cliquez ici

Dossier Europe et Médicament
Accès libre
? Cliquez ici

Publicité directe au public pour les médicaments de prescription : néfaste
et incontrôlable
Accès libre
? Cliquez ici




<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>