e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Cameroun: Act up proteste contre des examens à la charge des séropositifs

* Cameroun: Act up proteste contre des examens à la charge des séropositifs
* Le Cameroun revient sur sa décision de faire payer les malades du sida

*********************
 
Cameroun: Act up proteste contre des examens à la charge des séropositifs
PARIS, 20 fév 2008 (AFP)        
        
Une dizaine de militants de l'association de lutte contre le sida Act Up ont
manifesté mercredi devant le consulat du Cameroun à Boulogne-Billancourt
(Hauts-de-Seine) pour protester contre la fin de la prise en charge des
examens biologiques des séropositifs et malades, a affirmé à l'AFP un des
ses responsables.

Les manifestants ont brièvement déployé une banderole portant l'inscription
"Sida: combien coûtent nos vies ?". Cette action symbolique visait à
soutenir une manifestation qui devait se tenir le même jour à Yaoundé, selon
Khalil Elouardighi, porte parole de l'association.

Act Up dénonce la décision prise par le gouvernement camerounais le 8
janvier de faire "dorénavant payer aux malades du sida 32 euros (21.000
FCFA) pour avoir droit à une prise de sang et des examens biologiques"
indispensables au suivi de leur état et jusque là pris en charge par des
subventions publiques versées aux centres de santé.

"80% des malades de ce pays ont moins de 30 euros pour vivre par mois, c'est
donc les exclure de l'accès aux examens", dénonce l'association.

Dans ce pays de plus de 16 millions d'habitants, 5,5% des adultes de 15 à 49
ans seraient contaminés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH),
soit 510.000 personnes, selon l'Onusida.

***********************

Le Cameroun revient sur sa décision de faire payer les malades du sida  
YAOUNDE, 20 fév 2008 (AFP)      
        
Le gouvernement camerounais est revenu sur sa décision de mettre fin à la
gratuité des examens des malades du sida, alors que des manifestants
réclamaient mercredi, à Yaoundé et à Paris, un geste supplémentaire dans ce
dossier.

Mardi, "le ministre de la Santé publique (André Mama Fouda) a annulé la
note" du 8 janvier prévoyant "la fixation des quotas semestriels des bilans
de suivi biologiques subventionnés" pour les malades du sida et
séropositifs, a indiqué un communiqué du ministère.

A l'appel du Mouvement camerounais pour le plaidoyer et l'accès aux
traitements (Mocpat), une vingtaine de personnes ont manifesté mercredi à
Yaoundé devant le Comité national de lutte contre le sida (CNLS). Une
dizaine de militants de l'association française de lutte contre le sida Act
Up ont aussi manifesté devant le consulat du Cameroun, près de Paris.

Désormais, un patient "supporte 3000 Francs CFA" pour un examen, soit
l'équivalent du paquet antérieur à la circulaire du 8 janvier. 

Mais les manifestants réclament un nouvel effort du pouvoir. 

On "nous avait pourtant promis qu'en mars 2008 tout cela ne coûterait que
mille francs au malade", a déclaré Alain Fogué, secrétaire général du
Mocpat, en demandant que le ministre publie une circulaire annulant celle du
8 janvier parce que "le communiqué n'a pas force de loi". 

Le Dr. Maurice Fezeu, secrétaire permanent du CNLS, a expliqué pour sa part
que le gouvernement avait voulu instaurer des quotas car en 2007, "il y a eu
plus de bilans à faire que de ressources disponibles".

"Un groupe de travail mixte" doit désormais "réfléchir aux financements pour
couvrir les 110.000 examens attendus pour 2008", précise encore le
communiqué. 

Au Cameroun, qui compte plus de 16 millions d'habitants, 5,5% des adultes de
15 à 49 ans seraient contaminés par le virus du sida, soit 510.000
personnes, selon l'Onusida.

A Paris, les militants d'Act-Up ont brièvement déployé une banderole portant
l'inscription "Sida: combien coûtent nos vies ?". "80% des malades de ce
pays ont moins de 30 euros pour vivre par mois", dénonce l'association.

        




<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Cameroun: Act up proteste contre des examens à la charge des séropositifs, remed <=