e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (7)L'auto-évaluation des compétences des communautés pour mieux faire face au paludisme

[modératrice: c'est le dr Akogbeto Petas qui avait été interwiewé par le 
journaliste rédacteur de l'article que j'avais diffusé sur e-med. Il a accepté 
de répondre aux 3 premières questions.CB]

Bonjour !

Je suis vraiment navré du retard mis pour vous repondre. J'effectue
actuellement des missions dans des zones d'accès difficile à l'internet.
Je suis heureux de l'interêt que vous portez à cette  initiative qui loin
d'être une panacée, va sans doute contribuer à l'améliaration des
indicateurs de morbidité et de mortalité liées au paludisme dans les pays
impaludés.
Cette initiative a été menée grâce à l'appui financier de le coopération
suisse à travers le Projet Socio-Sanitaire (PSS) basé à Parakou. 
Vous trouverez joint à ce mail, le rapport plus détaillé de la mise en
oeuvre de cette intiative.   
 
Réponses aux diverses préoccupations 
 
1. Damien OTT
La ré'imprégnation des moustiquaires a été faite par les communautés
elles-mêmes  sous l'égide des chefs des villages lors de campagnes
d'imprégnation de masse. L'appui apporté par l'équipe de santé locale a
porté sur le brieffing sur la technique d'imprégnation et d'entretien des
moustiquaires, la sensibilisation sur l'utilisation correcte des
moustiquaires. L'insecticide  a été mis à disposition des communautés par
l'équipe de santé.
 
2.  Annie HENRY
 
La mise en oeuvre de cette intiative est possible dans la zone sanitaire de
Malanville-Karimama que je connais personnellement très bien.
En ce qui concerne le traitement, le Bénin (mon pays) se trouve actuellement
dans une phase transitoire où l'ancienne politique de lutte contre le
paludisme (qui préconisait l'utilisation de la chloroquine) cohabite avec la
nouvelle politique (qui préconise l'utilisation des combinaisons
thérapeutiques à base d'artémisinine : CTA); cette situation  est liée à
l'insuffisance des ressources financières nécessaires à l'achat des CTA 
Dans la commune de Pèrèrè où l'initiative s'est déroulée, c'est
malheureusement encore l'ancienne politique qui est en cours ; d'où en cas
d'échec thérapeutique à la chloroquine, les enfants sont traités à base de
quinine (médicament de référence pour le traitement des cas graves de
paludisme). Le calcul de l'indicateur de traitement des enfants tiendra
compte alors d'une hypothèse critique : la disponibilité des CTA
D'après les prévisions Les CTA ne seront disponibles pour toute l'étendue
du territoire du Bénin qu'en décembre 2007.

3. Pour Pascal
Merci pour ces commentaires que je partage entièrement.
 
Merci et bien à vous tous.
 
NB: Je suis à votre disposition pour d'autres informations complémentaires
et s'il y a des préoccupations auxquelles je n'ai pas bien repondus,
n'hésitez pas pour me relancer.
 
Dr AKOGBETO PETAS 
Benin
[mailto:akopetas@yahoo.fr] 



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>