e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Vers l'harmonisation des politiques pharmaceutiques dans la CEMAC

Vers l'harmonisation des politiques pharmaceutiques dans la CEMAC
2007-08-04 12:02:10 par Congo-site
http://www.congoplus.info/article_congoplus-3859.html

Les Etats membres de la Communauté économique et monétaire d'Afrique
centrale (CEMAC) sont décidés d'harmoniser leurs politiques
pharmaceutiques afin d'améliorer la situation sanitaire des populations.
C'est dans cette perspective que les délégués des six pays de la CEMAC se
réunissent du 1er au 3 août à Brazzaville, en vue d'adopter un document de
politique pharmaceutique commune.

Cette réunion qui se tient au siège du bureau régional de l'Organisation
mondiale de la santé pour l'Afrique (OMS/Afro), revêt une grande
importance au regard de la disparité constatée en matière de politique
pharmaceutique en Afrique centrale. Elle est organisée par l'Organisation
de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale
(OCEAC) en partenariat avec l'OMS/Afro.

Ouvrant la rencontre, le directeur général de la santé du Congo, Damase
Bosongo qui a représenté la ministre de la Santé, des Affaires sociales et
de la Famille, a souligné le fait que la santé constitue un droit
fondamental des populations.

«L'atelier qui s'ouvre ce jour, a-t-il poursuivi, nous offre la belle
occasion de doter notre sous-région d'un document de politique
pharmaceutique commune qui devra avoir pour but de mettre à la disposition
des populations des produits pharmaceutiques sûrs, efficaces et de bonne
qualité à moindre coût».

Située en Afrique subsaharienne, l'Afrique centrale fait partie des
régions africaines confrontées à des situations endémiques. Malgré ses
immenses potentialités économiques, la région accuse un déficit en
personnel de santé, des problèmes d'accessibilité aux médicaments
essentiels, ainsi qu'une faiblesse des systèmes de santé.

La réunion de la capitale congolaise permet d'harmoniser la législation et
la réglementation pharmaceutique, l'approvisionnement, l'homologation des
médicaments, l'inspection et le contrôle de la qualité des médicaments.
Les participants devraient élaborer un plan en vue de la mise en ?uvre
d'une politique pharmaceutique commune en zone CEMAC.

C'est depuis mai 2005 que l'OCEAC a amorcé le processus d'harmonisation
des politiques pharmaceutiques dans la CEMAC. Ce processus obéit à une
approche participative associant les parties prenantes du médicament, tant
au niveau régional qu'au niveau des Etats membres de la communauté.

«L'appropriation de cette stratégie par les décideurs politiques de la
CEMAC s'est concrétisée par l'allocation d'une enveloppe budgétaire de 100
millions de francs CFA pour financer certaines activités prévues en 2007.
Afin de promouvoir la dynamique régionale d'harmonisation ainsi entamée,
les responsables de la pharmacie et du médicament de la sous-région ont
élaboré un avant projet de politique pharmaceutique commune», a indiqué le
secrétaire général de l'OCEAC, Jean Jacques Moka.

L'OMS/Afro réalise un programme d'assistance technique aux communautés
économiques régionales pour harmoniser leurs politiques et réglementations
pharmaceutiques. Le directeur de l'OMS/Afro, le Dr Luis Gomes Sambo a
estimé que l'harmonisation des politiques pharmaceutiques profiterait aux
pays de la CEMAC.

«Dans beaucoup de domaines y compris le domaine pharmaceutique,
l'harmonisation des approches dans la résolution des problèmes, surtout
entre les pays du même sous ensemble économique comme la CEMAC, offre
d'énormes avantages comparatifs. Une politique pharmaceutique commune pour
la CEMAC permettra la mise en commun des efforts dans le développement
harmonieux de ce secteur clé pour la santé publique des pays membres de la
communauté».

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
Les délégués des pays de la CEMAC adoptent un document de politique
pharmaceutique commune
2007-08-04 12:05:30 par Congo-site
http://www.congoplus.info/article_congoplus-3860.html


Réunis du 1er au 3 août à Brazzaville, les délégués des six Etats membres
de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC) ont
adopté un document de politique pharmaceutique commune qui sera soumis à
l'approbation des ministres en charge de la santé de la communauté.
L'adoption de ce document marque une étape cruciale dans le processus
d'assainissement du secteur pharmaceutique dans la CEMAC.

La réunion a été organisée par l'Organisation de coordination pour la
lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC) en partenariat avec
le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique
(OMS/Afro). Elle a regroupé des spécialistes en pharmacie, des
représentants des secteurs de la justice, du commerce, des douanes, etc.

Les travaux ont permis aux participants de faire des observations et
d'amender le document de politique pharmaceutique commune dont
l'élaboration a été précédée des consultations tant au niveau national que
sous-régional.
Le document adopté porte 8 points notamment une introduction, une analyse
de la situation pharmaceutique dans la CEMAC, une identification des
problèmes prioritaires, un énoncé de l'objectif général de la politique
pharmaceutique commune, des objectifs spécifiques, des orientations pour
la mise en oeuvre de cette politique et un chapitre sur le suivi et
l'évaluation.

Au terme des travaux, les participants ont formulé des recommandations à
l'endroit des pays de la CEMAC, notamment adopter, s'approprier et mettre
en ?uvre la politique pharmaceutique commune ; mettre en place des comités
interministériels nationaux de mise en ?uvre de ladite politique ;
promouvoir une collaboration multisectorielle pour une bonne gestion des
produits pharmaceutiques ; améliorer le cadre législatif et réglementaire
du secteur pharmaceutique ; exonérer de toutes les taxes les produits
pharmaceutiques.
Ils ont également recommandé la création d'un organe sous-régional de
lutte contre la contrefaçon, le trafic et la vente illicites des
médicaments ; l'accélération du processus de création d'une faculté
sous-régionale de pharmacie et des métiers associés pour résorber la crise
en ressources humaines ; la promotion de la production et l'utilisation
des médicaments issus du patrimoine thérapeutique traditionnel.
A l'endroit de l'OCEAC, de l'OMS et d'autres partenaires, les participants
ont demandé la poursuite de l'appui des pays dans la mise en ?uvre de la
politique pharmaceutique commune ; la facilitation des échanges
d'expériences dans le domaine pharmaceutique au sein des pays de la CEMAC
; ainsi que l'appui des pays de la communauté dans les efforts de lutte
contre la contrefaçon, le trafic et la vente illicites des produits
pharmaceutiques.
Avec une superficie de 3.020.144 km2, la CEMAC compte une population de
plus de 34,514 millions d'habitants. L'élaboration d'un document de
politique pharmaceutique commune vise à éliminer les disparités constatées
en la matière au sein des pays membres de la CEMAC.
Le secrétaire général de l'OCEAC, Jean Jacques Moka s'est réjoui de la
qualité du travail réalisé, ajoutant que cela témoigne l'engagement de
tous dans le processus d'harmonisation des politiques pharmaceutiques dans
la CEMAC.
«Le document produit est le fruit des efforts communs des experts de tous
les secteurs impliqués dans le domaine du médicament. Il sera soumis à la
validation des ministres de la santé et à l'adoption des instances de
décision de la CEMAC. C'est alors qu'il va constituer un socle sur lequel
se reposera la réglementation pharmaceutique harmonisée de la sous-région.
J'exhorte les pays et les partenaires à maintenir leurs engagements pour
la poursuite du processus en cours», a-t-il déclaré.






<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>