e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (26)Médicaments de la rue...

[Quoi en pensez?]

Le mardi 24 juillet 2007

La vente de médicaments contrefaits inquiète

Simon Thibault
La Presse

La vente de médicaments contrefaits tue des milliers de personnes chaque
année dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé. Le Canada ne
fait pas exception. Depuis 2005, la mort de cinq Canadiens serait liée à la
consommation de médicaments vendus frauduleusement.
        
La situation préoccupe Santé Canada, qui travaille à l'élaboration d'une
stratégie pour mieux lutter contre ce problème, a révélé le National Post
dans son numéro d'hier.

«La contrefaçon est une activité criminelle», dit Paul Duchesne, de Santé
Canada. On peut se procurer des médicaments contrefaits un peu partout,
notamment sur Internet, ajoute-t-il. Avec sa nouvelle stratégie, qui sera
rendue publique à l'automne, Santé Canada veut «renforcer ses mesures
d'inspection». L'organisme veut aussi sensibiliser le public aux dangers que
représente ce type de médicaments.

Les médicaments contrefaits menacent la santé des consommateurs de plusieurs
façons. Leurs ingrédients sont souvent mal dosés. Une posologie déficiente
peut avoir des conséquences désastreuses sur les malades souffrant
d'hypertension ou de problèmes cardiaques, par exemple.

Les médicaments frauduleux peuvent aussi contenir des produits toxiques. En
2006, Marcia Bergeron, 58 ans, de la Colombie-Britannique, est décédée après
avoir consommé des pilules qui contenaient une grande quantité de métal. Mme
Bergeron avait acheté ses produits sur Internet, où les fausses «pharmacies
en ligne» pullulent.

«Ces médicaments peuvent provenir de n'importe où dans le monde, dit Michel
Caron, du secrétariat de l'Ordre des pharmaciens du Québec. On n'a aucune
idée dans quelles conditions et avec quels ingrédients ils ont été
fabriqués». L'organisme rappelle l'importance de faire affaire avec des
pharmacies réputées, qui sont membres d'un ordre professionnel.

«La publicité de produits pharmaceutiques sur Internet est immense. C'est
très difficile à contrôler, dit de son côté Andris Zarins, coordonnateur
national à la GRC pour les crimes sur les droits et la propriété
intellectuelle. Il y a des pharmacies légitimes sur Internet. Mais les
consommateurs doivent être très vigilants.»

Seulement 720 pharmacies en ligne sont enregistrées au Canada. Des milliers
d'autres se disent canadiennes, mais font de la publicité trompeuse. Selon
la Food and Drug Administration (FDA), 85% des «pharmacies Internet
canadiennes» proviennent de 28 pays différents.

«On ne doit pas attendre une crise. On doit commencer à travailler
là-dessus», dit Russell Williams, président de l'association Compagnies de
recherche pharmaceutique du Canada. Il salue l'initiative de Santé Canada
qui constitue un pas «dans la bonne direction».

En 2005, la FDA a estimé que les ventes mondiales de médicaments contrefaits
excédaient 3,5 milliards US par an. Le Centre pour une médecine publique,
organisme américain, prédit que ces ventes pourraient atteindre 75 milliards
US en 2010.

Simon KABORE
Coordonnateur du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels (RAME)
Tel/fax: (226) 50 34 55 32
GSM: (226) 70 24 44 55
E-mail alternatif: simonkabore@gmail.com
04 BP: 2520 Ouagadougou 04
Burkina Faso
Skype: kaboresimon


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>