e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (26)Médicaments de la rue...

Merci pour l'information. Une étude pareille pourrait permettre à Brazzaville 
d'envisager des moyens appropriés pour résoudre ce problème de consommation des 
médicaments de la rue.
  Si rien n'est encore fait à ce jour, je convierais les confrères du Congo de 
pouvoir envisager une réflexion devant aboutir à la mise en place des 
stratégies qui permettent de résoudre le problème de santé publique qui est 
posé par l'étude qui vient de nous être dévoilée.
   
  Merci

Gabriel Bukasa Kaleka
  B.Pharm.,MPH
  
  +243(0)999301015
  +243(0)999005024
***********************
remed <remed@remed.org> wrote:
  [pour continuer sur la lancée de Jean-Loup Rey, qui peut nous procurer cette 
enquête et/ou nous en faire un résumé et/ou une analyse ? CB}

81% de Brazzavillois utilisent les médicaments de la rue 
________________________________

Brazzaville, Congo (PANA) - Au total, 81% des populations résidant à la
périphérie de Brazzaville et Pointe-Noire, les deux principales villes du
Congo, utilisent des médicaments vendus dans la rue à prix abordable, révèle
une étude de la direction générale de la Population sur l'accès aux services
de Santé.

"L'enquête a été menée dans des zones périphériques qui sont de véritables
îlots de pauvreté", a précisé ce mercredi le directeur général de la
Population au ministère congolais de la Santé, Michel Bitemo.

Selon l?étude, les faibles ressources, la profusion des cabinets médicaux
privés et le prix des produits vendus en pharmacie seraient à l'origine du
recours de bon nombre de ménages des villes congolaises aux médicaments de
la rue.

Dans ces quartiers périphériques de Brazzaville et de Pointe-Noire, rapporte
l?étude, 18% de la population sont fidèles à un médecin de famille et 62% se
soignent dans un cabinet médical privé. Et si 60% des ménages ont recours au
personnel médical, 52% utilisent des plantes médicinales conseillées par un
tradipraticien.

L'enquête propose, en priorité, la révision de la carte sanitaire en milieu
urbain pour renverser la tendance. L?étude préconise également une politique
nationale qui favorise "une offre de soins à la fois efficace pour les
ménages et rentable pour les professionnels". 

Brazzaville - 18/07/2007 


_


<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>