e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (8)Médicaments de la rue...

Une structure chargée spécifiquement de la lutte contre
la vente illicite des médicaments, est-ce vraiment
pertinent ou nécessaire? A mon sens, non! Parce que dès
lors que cette vente de médicaments a été déclaré
"illicite" et donc tombant sous le coup de la Loi, on
peut la combattre efficacement si on le veut vraiment,
par l'intermédiaire des structures qui existent déjà dans
chaque pays, notamment en matière de lutte contre la
Fraude en général. Car il me semble qu'aucun commerçant
ne vient déclarer aux postes frontières des marchandises
dont il n'est pas habilité/autorisé à importer et vendre.
C'est donc une forme de fraude qui doit être traitée et
réprimée comme cela se doit. Alors que ferait bien une
structure de plus dans ce domaine, fût-elle l'oeuvre d'un
partenariat? Je dirais, comme l'a déjà dit quelqu'un dans
ce forum, que c'est peut-être la hardiesse qui nous
manque, nous professionnels de la Pharmacie et du
Médicament, dans la défense de nos intérêts communs qui
sont et doivent être l'intérêt de notre profession
pharmaceutique en général; cette hardiesse qui devrait
mettre la pression suffisante sur les Politiques pour
qu'ils fassent appliquer la Loi concernant notre
profession, dans toute sa Rigueur. Merci.

Dr Bérenger B. KIEMA.

--- Gabriel BUKASA <g_bukasa@yahoo.com> a écrit :

> Chers confrères,
>    
>   Encore une fois, je plaide en faveur de la création
> des structures chargées de lutte contre la vente
> illicite des médicaments qui seront les fruits d'un
> partenariat entre le pouvoir public, l'ordre des
> pharmaciens, le syndicat des pharmaciens, et d'autres
> organisations (OMS, ligue des consonmmateurs, police,
> justice, etc.).
>   Cette structure aura à élaborer un plan d'action de
> lutte contre la circulation des médicaments d'origine
> et de qualité douteuse. Il est important de cesser
> d'accuser ou de discourir pour montrer que nous sommes
> contre ce phénomène mais d'agir efficacement.
>   Si l'OMS ainsi que d'autres organismes financent des
> campagnes de lutte contre la vente illicite des
> médicaments, pourquoi ce financement ne soutiendrait
> pas les actions concrètes au sein de chaque pays?
> 
>   Merci
> 
> 
> Gabriel Bukasa Kaleka
>   B.Pharm.,MPH
>   
>   +243(0)999301015
>   +243(0)999005024
>  g_bukasa@yahoo.com

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>