e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] (5)Médicaments de la rue : Les enfants, premières victimes (Burkina-Faso)

Cher Berenger,
   
  Sans préjudice à tes propos, j'ai comme l'impression que les recommandations 
commencent à remplir nos tiroirs et je suis entrain de me demander où l'on va 
arriver si nous devons nous arrêter à formuler des recommandations aux 
politiques.
  A mon humble avis, il est plus important qu'au cours d'un forum chaque pays 
puisse identifier les problèmes liés à la vente illicite des médicaments, les 
prioritiser, envisager les stratégies et activités à mener. Un plan 
opérationnel ainsi commencé au cours d'un forum ou d'un atelier sous régional 
pourra être finalisé au niveau national et présenté aux politiques par une 
équipe dirigée par la direction de la pharmacie, l'ordre et le syndicat des 
pharmaciens. L'implication des politiques ne peut se faire que grâce à une 
action dirigée par la direction de la pharmacie avec l'implication d'autres 
acteurs ayant un lien avec ce domaine comme la ligue des consommateurs ou 
autres.
  A moins que je pense de travers, je ne suis pas partisan de trop de discours. 
Nos populations ont besoin des oeuvres.
  Je m'en vais pour illustration la dernière campagne de lutte contre la vente 
illicite des médicaments: en RDC, nous n'avons assisté qu'à une cérémonie de 
remise  de Gallien d'honneur aux personnalités qui, paraît-il, se sont 
distingués dans la lutte contre la vente illicite des médicaments. Sommes-nous 
conscients que ces cérémonies ne produisent aucun effet dans la population? 
Sommes-nous conscients qu'après une telle manifestation la situation reste la 
même? 
  N'est-il pas possible de constituer dans chaque pays ou ville des comité de 
lutte contre la vente illicite des médicaments?
  Chers PHARMACIENS, vous êtes les seuls à mettre en place une petite 
planification à présenter aux politiques pour obtenir des résultats concrets en 
rapport avec les recommandations formulées par les différents forums auxquels 
vous avez pris part active.
  Puissions-nous en prendre conscience.
  
Gabriel Bukasa Kaleka
  B.Pharm.,MPH
  
  +243(0)999301015
  +243(0)999005024
g_bukasa@yahoo.com

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>