e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] L'OMS présente une nouvelle stratégie de lutte contre l'épidémie mondiale de tuberculose

L'OMS présente une nouvelle stratégie de lutte contre l'épidémie mondiale de 
tuberculose
Uhttp://www.who.int/mediacentre/news/releases/2006/pr12/fr/index.html

Une stratégie en six points vise à réaliser l'objectif du Millénaire pour le 
développement lié à la tuberculose fixé pour 2015 en renforçant la stratégie 
DOTS

17 MARS 2006 | LONDRES -- Une nouvelle stratégie de lutte contre la 
tuberculose - l'une des maladies les plus mortelles dans le monde - a été 
rendue publique aujourd'hui par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La nouvelle « Stratégie Halte à la tuberculose » examine les difficultés que 
pose la lutte antituberculeuse aux pays - comment continuer à intensifier 
les activités de lutte antituberculeuse tout en s'employant à combattre la 
propagation de la co-infection tuberculose/VIH et de la tuberculose 
polypharmacorésistante. La co-infection tuberculose/VIH, en particulier en 
Afrique, et la tuberculose polypharmacorésistante, notamment en Europe 
orientale, entravent sérieusement l'action mondiale menée pour réduire la 
charge de mortalité - 1,7 millions de décès - imputable chaque année à la 
tuberculose.

Le traitement de brève durée sous surveillance directe (DOTS), méthode de 
lutte antituberculeuse mise en place par l'OMS en 1995, constitue l'élément 
central de la stratégie. Depuis, plus de 22 millions de malades ont 
bénéficié de services basés sur ce traitement. La nouvelle stratégie en six 
points s'appuie sur ce succès, tout en tenant compte des difficultés 
majeures que représentent la co-infection tuberculose/VIH et la tuberculose 
polypharmacorésistante. Elle porte également sur les difficultés liées à 
l'accès, 
à l'équité et à la qualité, et adopte des innovations à base factuelle, qui 
tendent notamment à faire participer des dispensateurs de soins privés, à 
doter les personnes et les communautés touchées des moyens nécessaires et à 
aider à renforcer les systèmes de santé et à promouvoir la recherche.

« Le traitement DOTS demeure l'élément clef de la lutte antituberculeuse. 
Sans cela, il n'y aurait pas de lutte antituberculeuse. Avec les programmes 
DOTS, désormais établis dans 183 pays, la nouvelle stratégie Halte à la 
tuberculose injecte de nouvelles énergies pour que les mesures déployées 
soient plus complètes et plus efficaces » a déclaré le Dr Mario Raviglione, 
Directeur du Département OMS, Halte à la tuberculose. « La stratégie Halte à 
la tuberculose a pour objectif d'assurer l'accès de tous les malades aux 
soins antituberculeux, de réaliser l'objectif du Millénaire pour le 
développement lié à la tuberculose fixé pour 2015 et de réduire la charge 
mondiale de morbidité et de mortalité tuberculeuses. »

La stratégie Halte à la tuberculose, publiée dans le numéro du 17 mars de la 
revue médicale Lancet, est le fruit de consultations associant les 
partenaires internationaux dans le domaine de la santé, qui se sont étendues 
sur deux années. Ses six composantes sont les suivantes :

1. Poursuivre l'extension et le renforcement d'un traitement DOTS de 
qualité. Pour que tous ceux qui en ont besoin, y compris les plus démunis et 
les plus vulnérables, puissent disposer partout de services de qualité, et y 
accéder, il est important d'étendre le traitement DOTS jusqu'aux zones les 
plus éloignées.

2. S'atteler aux problèmes de la co-infection tuberculose/VIH, de la 
tuberculose polypharmacorésistante et aux autres difficultés existantes. La 
lutte contre la co-infection tuberculose/VIH, la tuberculose 
polypharmacorésistante et les autres problèmes qui se posent nécessite, 
par-delà l'application de la stratégie DOTS, l'élargissement de l'action et 
des moyens mis en ouvre, et la réalisation des objectifs fixés pour 2015, y 
compris l'objectif du Millénaire pour le développement lié à la tuberculose 
(objectif 6 ; cible 8), en dépend.

3. Contribuer au renforcement des systèmes de santé. Les programmes 
nationaux de lutte antituberculeuse doivent contribuer à la mise en ouvre 
des stratégies générales destinées à faire progresser les systèmes de 
financement, de planification, de gestion, d'information et 
d'approvisionnement, 
et au renforcement de la prestation de services innovants.

4. Faire participer tous les dispensateurs de soins. Les tuberculeux 
s'adressent 
à un large éventail de dispensateurs de soins publics, privés, 
institutionnels et volontaires. Pour atteindre tous les malades et s'assurer 
que les soins qui leur sont dispensés sont de qualité, il est important 
d'associer 
des soignants de toutes les catégories.

5. Doter les tuberculeux et les communautés des moyens d'agir. Les projets 
communautaires de soins antituberculeux ont montré les tâches essentielles 
en matière de lutte antituberculeuse dont peuvent s'acquitter des personnes 
et des communautés. Ces réseaux peuvent mobiliser la société civile et 
assurer un soutien politique et une pérennité à long terme aux programmes de 
lutte antituberculeuse.

6. Faciliter et promouvoir la recherche. Des outils existent pour lutter 
contre la tuberculose mais l'amélioration des pratiques et l'élimination 
nécessitent la mise au point de nouveaux produits diagnostiques, de nouveaux 
médicaments et de nouveaux vaccins.

La nouvelle stratégie Halte à la tuberculose est le fondement du Plan 
mondial Halte à la tuberculose, 2006-2015, plan d'action ambitieux de US$ 56 
milliards ( not millions) dont la création a été annoncée en janvier. 
Intégralement mis en ouvre, le Plan mondial assurera le traitement de 50 
millions de personnes contre la tuberculose, réduira de moitié la prévalence 
de la tuberculose et le taux de mortalité par tuberculose et sauvera 14 
millions de vies.

«Nous devons élargir l'éventail des acteurs associés à la lutte contre la 
tuberculose et adapter la stratégie DOTS à la co-infection tuberculose/VIH, 
à la tuberculose polypharmacorésistante et aux autres problèmes existants si 
nous voulons réaliser les cibles du Plan mondial fixées pour 2015, ce qui 
est précisément l'objectif de la nouvelle stratégie Halte à la 
tuberculose, » a déclaré le Dr Marcos Espinal, Secrétaire exécutif du 
Partenariat Halte à la tuberculose. « La stratégie est à la fois adaptable 
et ouverte. »

On trouvera des détails concernant la nouvelle stratégie Halte à la 
tuberculose dans un article consacré à la tuberculose, publié cette semaine 
dans le Lancet à l'approche de la Journée mondiale de la tuberculose, 
célébrée chaque année le 24 mars.
LIENS CONNEXES
- Thème de santé: tuberculose
http://www.who.int/topics/tuberculosis/fr/index.html
Pour plus d'informations:

Glenn Thomas
Chargé de communication
Halte à la tuberculose, OMS
Tél. portable: +41 79 509 0677
Courriel: thomasg@who.int 



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] L'OMS présente une nouvelle stratégie de lutte contre l'épidémie mondiale de tuberculose, remed <=