e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Le ministre mozambicain de la Santé aux trousses des corrompus

Le ministre mozambicain de la Santé aux trousses des corrompus

Maputo, Mozambique (PANA) -  Le ministre mozambicain de la Santé,
Ivo Garrido, a menacé de licencier les travailleurs de la Santé
qui extorquent de l'argent aux patients.

"Je continuerai de punir ceux qui résistent aux changements que
je souhaite introduire afin d'améliorer la qualité des services
de Santé dans notre pays", a prévenu M. Garrido dans une
interview publiée dans l'édition de jeudi du journal indépendant
"Mediafax".

Pour des raisons de déontologie, il a refusé de citer les noms
des travailleurs de la Santé qu'il a déjà sanctionnés depuis
l'entrée en fonction du nouveau gouvernement, en février 2005.
"Ce que je peux dire c'est que je n'en ai pas licencié un, j'en
ai licencié beaucoup plus que cela", a-t-il indiqué.

"Je ne peux pas dire combien, et la vérité c'est que si quelqu'un
souhaite coopérer et si quelqu'un souhaite continuer à demander
des rémunérations illicites, c'est une chose que je ne saurais
tolérer. Je dois les licencier", a-t-il ajouté.

M. Garrido a rejeté toute volonté de sa part de persécuter qui
que ce soit. "Les cas de licenciement sont soumis à des
procédures disciplinaires prévues par la loi, notamment le droit
à la défense", a-t-il indiqué, ajoutant: "nous ne prenons aucune
mesure avant de nous être assurés du respect scrupuleux des
dispositions légales".

"Le ministre est la première personne à veiller à ce que la loi
dans ce secteur soit respectée. Je ne peux pas utiliser mon
pouvoir pour procéder à des licenciements arbitraires. J'agis en
conformité avec la loi", a-t-il encore dit.

Mercredi matin, M. Garrido s'était rendu à l'hôpital général de
Machava, dans la banlieue de Maputo, une structure sanitaire
spécialisée dans le traitement de la tuberculose. Il s'agissait
là de la dernière d'une série de visites à des unités sanitaires
et à l'occasion de laquelle il a tenté de se faire une idée sur
la véritable situation.

"Les populations comprennent qu'elles doivent changer leur
comportement, mais il nous reste encore à éclaircir beaucoup de
choses", a-t-il relevé, ajoutant qu'il aurait souhaité restaurer
l'ordre dans les hôpitaux et "corriger les problèmes courants des
unités sanitaires du Mozambique, qu'il s'agisse du manque de
propreté dû à la négligence du personnel ou de l'absence de
projets concrets pour prendre en charge certains problèmes
pourtant faciles à résoudre".

Maputo - 23/09/2005 



<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>
  • [e-med] Le ministre mozambicain de la Santé aux trousses des corrompus, ReMeD <=