e-med
[Top] [All Lists]

[e-med](3)Plantes et VIH/SIDA : Informations sur le Moringa

Retour Liste des Plantes
   Nom Scientifique
Moringa oleifera (LAM) MORINGACEAE
Noms vernaculaires
Français :Ben ailé, moringa 
Wolof : Névoïdaï, nöbödaï, nébèdaï 
Pulaar : Neböday, nébédaï 
Serer : Nébéday, sap sap 
Diola : Binêbeddaï 
Bambara : Névrédé 
Mandingue : Némédayo, Nébèdayo 
Djerma : Windi-bundu 
Haoussa : Zögala gand 
Moré :Alsan -tüga, argentinga, arzantiga Botanique

Port : Petit arbre ou arbustre de 4 à 7 m de haut à croissance initiale très 
rapide. Les écorces sont brunâtres à grisâtres, pâles, claires et grossièrement 
lenticellées. 

Tige : 
Feuilles : Alternes et composées, elles sont tripennées à la base et bipennées 
au sommet avec 3 à 5 paires de foliolules ovales de 2 cm sur 1cm. 
Fleurs : Blanches et pédonculées de 4 à 10 cm, elles se développent en 
panicules axillaires, ramifiées ou terminales. 
Fruits : Ce sont de longues gousses renfermant plusieurs graines noires ailées. 

Répartition Géographique
Originaire des Indes et d'Arabie, elle est cultivée au Sénégal dans les 
villages et même aux environs des villes comme Dakar. Elle est répartie dans 
les régions tropicales. 

Utilisations
1. Utilisation populaire : Les feuilles sont utilisées par les populations 
villageoises comme condiment dans le couscous. 
Dans plusieurs pays africains, la racine et les graines pilées sont utilisées 
pour purifier l'eau de consommation (2). 

2. Utilisation par les guérisseurs : Au Sénégal, la racine réduite en poudre 
est utilisée dans le traitement des états fièvreux, des céphalées et des 
névralgies par prise nasale ; en cataplasme, elle est indiquée dans les 
rhumatismes et les douleurs articulaires (2) (4). 
Les crises épileptiques, l'hystérie et les douleurs abdominales sont traitées 
par une décoction aqueuse sucrée de racines, d'écorces, de feuilles et de 
fleurs. 
DE LA PRADILLA indique que le dépôt de feuilles fraîches pilées sur les abcès 
pour hâter leur maturation et favoriser l'éxpulsion des corps étrangers. 
Une gomme blanche retirée du tronc est mélangée à l'eau et utilisée contre la 
dysenterie à Madagascar, elle est réputée antifébrile, diurétique et comme 
remède. contre l'asthme. 
A la Réunion, la bouillie des feuilles, fleurs et fruits est employée contre 
l'hypertension artérielle (1). 
Au Bénin, le suc des feuilles instillé dansles yeux soulage les céphalées et 
les convulsions et l'ingestion du macéré aqueux des tiges feuillées calme les 
ophtalmies (6). 

Expérimentations
Chimique : Les feuilles fraîches sont riches en calcium, vitamine C et 
protéine. Les écorces de racine contiennent des alcaloïdes. La racine renferme 
de l'athomine et de la ptéryospermine qui sont antibiotiques. La graine est 
riche en matière grasse. 
Toxicologique : Consommés en grande quantité, les fruits peuvent entraîner des 
effets toxiques. 
Pharmacologique : Des propriétés antiscorbutique, bactéricide, fongicide, 
hypotensive et rubéfiante ont été prouvées au laboratoire (2) (3) (4).  


Emplois et Posologies
Dysenterie, fièvre et asthme : Inciser le tronc de l'arbre et recueillir une 
petite cuillérée de gomme à mélanger dans 250 ml d'eau. Boire en une seule 
fois. 
Plaies et champignons de la peau : Laver à l'eau bouillante quelques écorces de 
racine et les appliquer en cataplasme sur les parties atteintes (2) (5). 

Soumahoro Isaïe Basile 
isaiebasile@yahoo.fr

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>