e-med
[Top] [All Lists]

[e-med] Exigence au niveau de la Pharmacie Centrale des ARV à L'hopital Laquintinie !! CRI D'ALARME !

Exigence au niveau de la Pharmacie Centrale des ARV à L'hopital Laquintinie !! 
CRI D'ALARME !

Comment expliquer qu'on exige aux malades de venir se
présenter personnellement à la pharmacie centrale
distributrice des ARV pour acheter leur traitement ?
Quand on sait combien il est difficile de gérer ce
genre de situation seul, sur le plan pratique, sur le
plan moral, alors que des structures de santé
reconnues (Cliniques privées, Centre médicaux privés)
qui s'occupent en privés de la plupart de malades sont
agréées dans la prise en charge des malades.

Comment feront tous ces malades sous ARV (dont le
nombre est croissant), qui doivent délaisser leur lieu
de travail (seule source de revenus), tous les mois,
pour aller s'aligner à la Pharmacie Centrale de
l'hopital Laquintinie de Douala,du matin au soir, pour
acheter les ARV, dans de longues files interminables.

A-ton apprêté des hangars, des bancs pour les malades
les plus faibles et fatigués.
Sait-on l'impact moral que cela peut causer à tout ce
monde qui lutte tous les jours pour trouver la santé,
la vie, et dont le moral ne doit subir aucune
injustice ?
Quelle est cette loi qui passe son temps à déranger, à
torturer des gens qui sont déjà ménacés de mort lente
par leur statut et condition de vie précaire ?

Si l'on a besoin de recenser les malades, ou de
s'assurer que ce sont de vrais malades qui sont
représentés par les structures médicales privées qui
s'occupent d'approvisionner les malades en ARV en
toute discrétion et surtout sans tracasseries, il
suffit d'organiser des descentes dans ces centres
médicaux et de procéder aux contrôles nécessaires !!
Dans d'autres pays, ces mêmes ARV sont vendus en
pharmacies publiques et même dans la rue !!!! il
suffit d'avoir une ordonnance signée et validée en
bonne et due forme par ces mêmes médecins agréés par
le ministère de la santé publique !!!

Qu'on cesse vraiment de torturer les malades, car on
se demande bien où vont tous ces fonds alloués pour la
prise en charge des malades et surtout des PVVS.
C'est un cri d'alarme lancé par les malades qui ne
peuvent avoir accès à leur traitement et qui peut-être
l'arrêteront et penseront à mourir en paix !!!!

victorine EBASSI 
ebass5@yahoo.fr

<Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread>